Ouvrir un PEA : pourquoi, où et comment faire ?

Mis à jour le
ouvrir un PEA
Où, comment et pourquoi ouvrir un PEA

Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) est un support d’investissement disponible dans toutes les banques françaises. En d’autres termes, il s’agit d’un “compte” permettant d’investir sur les bourses françaises et européennes.

Se constituer un patrimoine ? Faire fructifier un héritage ? Minimiser l’imposition de vos plus-values ? Le PEA coche toutes les cases. Boudé à tort au profit de l’assurance vie, le PEA a de nombreux arguments pour quiconque souhaite investir et développer son patrimoine. Dans ce guide, nous explorons pourquoi et comment ouvrir un PEA, et où trouver la meilleure offre.

Les conditions pour ouvrir un PEA

Avant d’aller plus loin, soyez sûrs de répondre aux conditions pour ouvrir un PEA. Le cadre juridique du PEA et les prestataires imposant des conditions.

Du côté légal, ce qu’il faut savoir

  • Tout résident fiscal français majeur peut ouvrir un PEA,
  • Il n’est possible d’ouvrir qu’un PEA par personne*,
  • Il ne peut y avoir que 2 PEA par foyer fiscal**,
  • Le montant versé à l’ouverture ne peut pas dépasser 150 000 €,
  • Seuls des titres français et européens peuvent être placés dans un PEA.

Du côté des prestataires (banques, assurances, société de courtage), il faut garder à l’esprit que le versement minimum dépend de l’établissement (10 € est le montant minimum que nous ayons observé).

* Il est possible de posséder un PEA et un PEA-PME. Plus de détails dans “Quel type de PEA ouvrir”.

** Dans le cas d’un enfant ayant entre 18 et 25 ans, domicilié fiscalement chez ses parents tous deux détenteurs d‘un PEA, il est possible d’ouvrir un PEA Jeune dont les versements sont plafonnés à 20 000 €. Il est impossible d’ouvrir un PEA pour un mineur.

Pourquoi ouvrir un PEA

Le PEA est un support d’investissement permettant de placer de l’argent sur les marchés boursiers. L’objectif étant de réaliser une plus value et de percevoir des intérêts et des dividendes. Ces bonus sont ensuite idéalement réinjectés dans le PEA afin qu’eux-mêmes participent au développement le capital. C’est le principe des intérêts composés.

Lorsque vous avez pour objectif de placer votre argent, vous vous interrogez naturellement sur façon optimale de le faire. Entre le PEA et ses alternatives, quelle option vous offrira le meilleur rendement, les frais les plus bas, le choix le plus intéressant de titres financiers, etc.

Voyons ensemble pourquoi ouvrir un PEA peut vous permettre de faire croître votre patrimoine tout en minimisant les frais et taxes liés à l’investissement.

Se constituer un patrimoine en investissant en France et en Europe

Le scénario commun d’un PEA est le suivant : l’investisseur constitue un portefeuille diversifié en achetant des actions, des ETFs, et d’autres titres financiers.

Un Plan d’Épargne en Actions permet d’investir : 

  • En France, par exemple sur les titres du CAC 40 tels que Total, Véolia, Renault,
  • En Europe, par exemple sur les titres Euronext 100 comme Heineken, ING, Unilever.

Ces titres financiers peuvent générer des dividendes ou des intérêts : un versement en cash directement réinjecté dans le PEA (cela peut être automatisé). Le capital initial va ainsi croître de manière passive.

L’ensemble de ces titres, dans l’idéal, va prendre de la valeur. Le cours des actions et titres choisis va généralement à la hausse, ce qui augmente la valeur du portefeuille et donc du patrimoine investi.

Bénéficier d’une fiscalité avantageuse et de frais compétitifs

L’avantage spécifique du PEA sur les autres supports d’investissement : sa fiscalité avantageuse. Les frais sont généralement plus faibles, l’exécution d’ordres sur les marchés français et européens étant moins chère.

Au bout de 5 ans, un PEA est exonéré d’impôts sur le revenu, soit 12,8% des plus values réalisées. Cette échéance marque également l’instant à partir duquel il est possible d’effectuer des retraits sur son PEA sans entraîner sa clôture.

Notons que les retraits totaux ou partiels sur un PEA de plus de 5 ans sont tout de même sujets aux prélèvements sociaux (17,2% d’imposition sur les plus values réalisées).

Lors des 5 premières années de vie d’un PEA, cette exonération d’impôt n’existe pas. Tout retrait est donc total, entraîne la clôture automatique du PEA et les intérêts générés sont imposés au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%.

Quand ouvrir un PEA ?

Il est possible d’ouvrir un PEA à partir de 18 ans. Le jour de votre majorité est-il le bon moment pour ouvrir un PEA ?

L’avis des experts de MoneyRadar : oui ! Le plus tôt est le mieux. Si ce n’est pas le jour de vos 18 ans, la deuxième meilleure option, c’est aujourd’hui. Il est possible d’ouvrir un PEA en ligne en moins d’une heure. Et vous avez (au moins) trois bonnes raisons de le faire : 

  • Pour prendre date pour bénéficier de l’exonération d’impôts au bout de 5 ans de contrat. Cette échéance permet aussi de retirer des fonds du contrat sans le clôturer. Votre PEA devient alors beaucoup plus pratique et avantageux.
  • Pour commencer à cumuler des intérêts composés le plus tôt possible. “La huitième merveille du monde” selon Albert Einstein, les intérêts qui eux-mêmes rapportent des intérêts sur la durée. Plus tôt vous débutez, plus tôt vous les accumulez.
  • Pour prendre de bonnes habitudes et apprendre à investir et gérer ses finances personnelles dès que cela est légalement possible.

Naturellement, un média de spécialistes de la finance ne saurait que vous recommander de vous former à l’investissement dès que possible. Il ne s’agit malheureusement pas d’une matière enseignée à l’école et tous les parents ne peuvent pas forcément le faire. Ainsi, il est de votre responsabilité d’apprendre à gérer votre patrimoine financier. Plus tôt vous vous lancerez et mieux ce sera, indépendamment de votre situation financière actuelle et de votre âge.

Quel type de PEA ouvrir ?

Il existe quatre types de Plan d’Épargne en Actions. Le plus commun est largement le PEA “Banque”, mais il est intéressant de se pencher sur les alternatives.

  • Le PEA “Assurance” est assez similaire au PEA “Banque” dans son fonctionnement à. la différence près que ce dernier est souscrit auprès d’une compagnie d’assurance. Les placements sont effectués en unités de compte (comme pour une assurance vie) plutôt que par stock picking,
  • Le PEA-PME est presque un cas à part. Tout d’abord, il est possible de cumuler un PEA classique avec un PEA-PME. Ensuite, un PEA-PME ne permet que d’investir dans des petites et moyennes entreprises françaises et européennes. Des titres donc potentiellement plus volatiles, c’est à dire qu’ils sont plus risqués mais peuvent être plus rentables qu’une action de grosse entreprise par exemple. Enfin, le plafond est plus élevé que pour le PEA classique : 225 000 €*,
  • Le PEA Jeune est un PEA classique (banque ou assurance) qui peut être ouvert par un majeur de moins de 25 ans, domicilié chez ses parents, si ces derniers sont tous deux déjà détenteurs d’un PEA.
Conditions d’ouverture Plafond Titres disponibles Avantages Inconvénients
PEA “Banque”
  • Résident fiscal français majeur
  • Pas d’autres PEA banque, assurance ou jeu
150 000 € de versements Actions, ETFs, titres français et européens ✅ Permet de se constituer un portefeuille sur mesure
✅ Certains courtiers proposent une gestion pilotée
❌ Nécessite un minimum de connaissances et de temps pour bien constituer son portefeuille
PEA “Assurance”
  • Résident fiscal français majeur
  • Pas d’autres PEA banque, assurance ou jeu
150 000 € de versements Comme pour le PEA “Banque” mais sous forme d’unités de compte ✅ Permet d’investir sans connaissances préalables, avec des placements en unités de compte ❌ Vous ne pouvez pas gérer votre portefeuille manuellement
PEA-PME Résident fiscal français majeur 225 000 €, moins le total de versement sur un PEA classique* Actions de PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) françaises et européennes ✅ Plafond de versement plus élevé
✅ Cumulable avec un PEA classique
✅ Un choix de titres financiers à plus fort potentiel de rendement
❌ Un choix de titres financiers à plus fort potentiel de perte, à réserver aux investisseurs expérimentés
PEA Jeune
  • Résident fiscal français de 18 à 25 ans
  • Pas d’autres PEA banque, assurance ou jeu
20 000 € Actions, ETFs, titres français et européens ✅ Permet à un adulte jusqu'à 25 ans et vivant chez ses parents d’ouvrir un PEA ❌ Plafond de versement beaucoup plus bas

* Si par exemple vous détenez un PEA “Banque” avec 150 000 € de versements, vous ne pourrez verser que 75 000 € sur votre PEA-PME (225 000 déduit de 150 000).

Où ouvrir un PEA ? Dans quelle banque ?

S’il est possible d’ouvrir un PEA au sein de votre banque, qu’il s’agisse d’une banque en ligne ou d’une banque traditionnelle, cela ne signifie pas qu’il s’agisse obligatoirement de l’offre la plus intéressante à votre disposition.

MoneyRadar a mené l’enquête et publié un guide sur les meilleurs PEA. Nos experts mettent régulièrement ce guide à jour afin de mieux orienter nos lecteurs. En voici un aperçu :

bourse direct
  • Premier dépôt minimum de 1000€
  • Jusqu'à 200€ offets
  • Tarification selon taille de l'ordre
  • Plus de 10 000 titres disonibles
  • Le meilleur service client

Notre Test

boursorama
  • Premier dépôt minimum de 100€
  • 130€ offerts
  • Tarification selon le profil investisseur
  • Service bancaire disponible
  • ~ 10 000 titres disponibles

Notre Test

saxo bank
  • Premier dépôt minimum de 300€
  • 300€ offerts
  • Tarification selon taille de l'ordre
  • Excellent service client
  • ~ 600 000 titres disponibles

Notre Test

fortuneo
  • Premier dépôt minimum de 100€
  • 100€ offerts
  • Tarification selon le profil investisseur
  • Serice bancaire disponible
  • ~ 8 000 titres disponibles

Notre Test

S’il ne fallait en retenir que trois, voici les trois courtiers que nos spécialistes vous conseillent

🥇 PEA Bourse Direct : pas de versement minimum, pas de frais administratifs, des frais de courtage parmi les plus bas du marché et une interface en ligne agréable, que demander de plus ? Il s’agit de notre coup de cœur. Notons toutefois que le montant minimum d’ordre chez Bourse Direct est de 80 €.

🥈 PEA BoursoBank : banque en ligne attitrée des investisseurs, on retrouve sans surprise le PEA BoursoBank parmi les meilleures offres. Pas de frais administratifs, des frais de courtage un peu plus élevés que chez Bourse Direct mais une interface digne des outils des professionnels de la finance tels que Bloomberg. Pas de minimum de montant pour passer un ordre, mais en revanche il est nécessaire d’ouvrir un compte bancaire pour pouvoir ensuite ouvrir un PEA.

🥉 PEA Saxo Bank : le PEA de la banque en ligne néerlandaise Saxo Bank ne permet d’investir que sur les places boursières européennes et son dépôt initial est d’un minimum de 300 €, mais en contrepartie il offre des frais très compétitifs sur la bourse Euronext. Un courtier de qualité, mais plutôt destiné aux investisseurs expérimentés.

💡 A surveiller (bientôt disponible) : PEA Trade Republic.

Comment ouvrir un PEA ?

Ouvrir un PEA est simple, avec quelques formalités administratives basiques à réaliser sur les sites internet des courtiers et banques en ligne qui permettent de les effectuer directement en ligne. Vous passerez par les étapes suivantes.

Première étape : vos informations personnelles

Le Plan d’Épargne en Actions est ouvert à votre nom. Il vous faut donc renseigner votre identité en premier lieu : 

  • Nom/Prénom,
  • Date de naissance,
  • Pays de résidence fiscale,
  • Coordonnées (adresse postale, adresse email, téléphone).

Deuxième étape : votre situation fiscale et patrimoniale

Pour remplir les exigences de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), votre courtier est tenu de collecter des informations liées à votre situation familiale, professionnelle et financière. Ils vous sera demandé de fournir les informations suivantes : 

  • Situation familiale (célibataire, marié, divorcé, etc),
  • Catégorie Socio Professionnelle (CSP): salarié ou TNS (Travailleur Non Salarié), secteur d’activité,… habituellement, une liste déroulante vous permettra de choisir votre situation,
  • Revenus annuels,
  • Patrimoine personnel,
  • Numéro fiscal français.

Troisième étape : le type de compte

Comme nous l’avons vu dans la rubrique “Quel type de PEA ouvrir”, il existe plusieurs types de Plan d’Épargne en Actions. Il vous sera demandé à cet étape de choisir lequel vous souhaitez ouvrir

  • PEA,
  • PEA-PME,
  • PEA Jeune.

Il est possible d’ouvrir un PEA auprès d’un courtier, d’une banque ou d’une assurance. Dans ce dernier cas, on parle de “PEA assurance”.

Quatrième étape : le « questionnaire KYC »

Exigé à l’échelle européenne afin de combattre le blanchiment d’argent et le crime financier, le questionnaire KYC (Know Your Customer – connaissez votre client) est une étape obligatoire afin vérifier votre identité mais surtout de déterminer votre profil investisseur.

La partie dédiée à votre profil investisseur prend la forme de deux questionnaires relatifs aux différents produits financiers existants qu’il vous sera demandé de compléter. Votre courtier déterminera ainsi vers quels titres vous orienter, quels conseils vous donner et même vous suggérer des formations en ligne et des guides pour mieux investir.

Dernière étape : signature et téléchargement du contrat

La plupart des intermédiaires vous proposeront la signature électronique, simple et efficace. Certains vous demanderont d’imprimer les documents afin de les signer manuellement. Dans certains cas, un envoi postal pourrait être demandé (mais cela se raréfie).

Une fois cela fait, il vous sera demandé de téléverser vos documents signés ainsi que divers justificatifs au sein de votre espace en ligne :

  • Passeport/carte d’identité,
  • Justificatif de domicile.

Une fois ces documents validés, vous pourrez créditer votre compte par virement, carte bancaire, et parfois via d’autres solutions telles que Paypal, etc. Vous recevrez les fonds sur le compte espèces du PEA, et pourrez alors effectuer vos premiers investissements !

Les conseils de MoneyRadar pour une ouverture de PEA réussie

Pour résumer, voici une synthèse de nos conseils pour une ouverture de PEA réussie

  • Ouvrez-le dès que possible : le meilleur moment pour ouvrir votre PEA, c’est le jour de vos 18 ans. Le second meilleur moment, c’est maintenant. Même si vous avez peu d’argent à placer, il est important d’avoir une expérience pratique de l’investissement afin de commencer à gérer et développer ses finances personnelles,
  • Diversifiez vos placements : l’une des notions essentielles en investissement, c’est la gestion du risque. Le meilleur moyen de “diluer” le risque de vos placements, c’est en les diversifiant. Il n’existe pas vraiment de règle précise en matière de composition de portefeuille. Cela est fonction de votre profil investisseur. Mais l’important est toujours qu’il soit équilibré.
  • Faites attention aux frais : il s’agit du critère déterminant qui distingue les courtiers les uns des autres. Prenez le temps de comparer l’offre de votre banque ou courtier actuel avec les autres prestataires.
  • Regardez vers l’avenir : l’idée centrale d’un placement financier, c’est de préparer l’avenir. En cela, le fait qu’un PEA possède une fiscalité avantageuse à partir d’une durée de 5 ans est une bénédiction. Votre objectif est de développer un patrimoine financier dans le temps, de le faire grandir et fructifier au gré des ans et des cycles économiques. La patience est la deuxième grande vertu de l’investisseur, avec la prudence.
×
RÉDIGE TON AVIS