Qu’est-ce qu’un CFD ? Comment les utiliser à bon escient ?

Mis à jour le

En véritable trader aguerri, vous êtes toujours à la recherche de nouveaux produits d’investissements qui pourront booster vos performances. En ce sens, les CFD « Contract for difference » peuvent tout à fait faire partie de votre arsenal. Ils rendent la possibilité de gains faramineux réelle. Si vous avez toujours rêvé de transformer quelques euros en milliers d’euros, les CFD sont des outils qui peuvent vous permettre d’atteindre cet objectif. 

Toutefois, et parce qu’on n’a rien sans rien, gardez à l’esprit que les CFD font partie des produits les plus risqués dans l’univers de la bourse, que la majorité des traders y perdent de l’argent, mais surtout que le montant de la perte n’est pas limité au capital investi. Cela signifie, en clair, que vous pouvez perdre plus que ce que vous avez investi. 

Comment est-ce possible vous nous direz ? On vous explique tout dans cet article. 

Note importante : Chez MoneyRadar, on envisage l’investissement en bourse comme le véhicule qui va permettre de développer votre patrimoine. En ce sens, les CFD ne font en aucun cas partie des outils à privilégier lorsque l’on se lance en bourse et même parfois lorsque l’on est très aguerri. 

Définition d’un CFD (“contract for difference”)

Ce sont des instruments financiers qui permettent de réaliser des profits indexés sur la variation du cours d’un sous-jacent, c’est-à-dire à la hausse comme à la baisse. 

Le sous-jacent peut être une action, un indice, une matière première, une devise ou encore une cryptomonnaie. Cela permet aux investisseurs de spéculer sur les mouvements d’un cours boursier, sans devenir propriétaires du sous-jacent. 

Les gains réalisés dépendent de la justesse de votre prédiction.

L’attrait de ce produit réside principalement dans le fait qu’il est associé à un effet de levier important. On vous explique tout un peu après.

definition CFD

Comment fonctionnent les CFD ?

Classiquement, avec un ordre standard en bourse, vous réalisez des profits lorsque le marché augmente, c’est qu’on appelle une « position longue ». Mais avec le trading des CFD vous pouvez également réaliser des profits lorsque le marché baisse en prenant ce qu’on appelle une « position courte ». 

Comme rappelé précédemment, ce qui importe dans le trading des CFD et qu’il est essentiel de bien saisir est que le gain ne dépend pas du mouvement des cours sinon de la justesse de votre prédiction

En clair, vous avez parié que le cours de l’action Amazon allait baisser et elle baisse effectivement, vous gagnez de l’argent. À l’inverse, vous avez parié que l’action Amazon allait augmenter et elle augmente effectivement, vous gagnez de l’argent. La perte d’argent intervient lorsque vous vous trompez.

A la clôture de la position : 

  • Vous touchez la différence entre le prix du sous-jacent au moment où vous achetez le CFD et au moment où vous le revendez ;
  • Multipliée par un facteur, appelé effet de levier.

On va maintenant vous montrer quelques exemples pour illustrer le trading des CFD

CFD Bourse

Comment acheter une action en CFD ?

Supposons que le cours de l’action de la société XAD soit de 4000 € avec un cours de vente de 3999 € et un cours d’achat de 4001 €. 

Vous pensez que le cours de l’action de la société va grimper et vous achetez 20 CFD sur action à 4001 €. Votre position est de 80200 € (4001 € x 20). 

En réalité, vous ne payez pas ces 80200 €. Les CFD sont des produits à effet de levier, vous ne devrez donc pas immobiliser l’intégralité de la valeur des actions. Au lieu de cela, vous n’aurez qu’à couvrir la marge requise (couverture) exigée par votre courtier. Prenons ici 10% pour l’exemple. 

Vous payerez donc 20 CFD x 4001 x 10% = 8002 €.

Si votre prédiction est correcte

Le cours de la société XAD a augmenté. Vous décidez de clôturer votre position lorsqu’elle atteint 4010 €, avec un cours d’achat de 4011 € et un cours de vente de 4009 €.

Vous clôturez votre position en vendant 20 CFD à un cours de 4009 €.

Pour calculer votre profit, vous déterminez la différence entre le cours de clôture et le cours d’ouverture de votre position ; 4009 – 4001 = 8 points ; que vous multipliez par sa taille, ici 20 CFD, pour obtenir un profit de 100 €.

Si votre prédiction est incorrecte

Le cours de la société XAD a chuté. Vous décidez de limiter vos pertes et de vendre vos 20 CFD à 3980 €.

Votre position a bougé de 21 points en votre défaveur, ce qui signifie que vous subissez une perte de 420 €. (21 points x 20 CFD)

CFD Cryptomonnaie

Vous êtes intéressé par le trading de bitcoin et décidez de prendre une position longue sur le bitcoin contre l’euro (Bitcoin/EUR). 

La cotation vente/achat actuelle est 14 410 € / 14 510 €. 

Vous pensez que la valeur du bitcoin va augmenter par rapport à celle de l’euro et décidez par conséquent d’ouvrir une transaction longue en achetant 0,5 unité à un cours d’ouverture de 14 510. Prenons ici un taux de couverture de 10%.

Vous payerez donc 14510 x 0,5 x 10% = 725,5 euros

Si votre prédiction est correcte

​​La valeur du bitcoin augmente contre l’euro et le nouveau cours cote à 15 390 € (vente) / 15 490 € (achat). Vous décidez de clôturer la transaction pour réaliser un profit, donc vous vendez 0,5 unité pour clôturer votre position à 15 390 €. 

Le cours du bitcoin a évolué de 880 points en votre faveur, donc votre profit sur la transaction est par conséquent de 440  soit (880 x 0,5) 

Si votre prédiction est incorrecte

La valeur du bitcoin baisse contre l’euro et le nouveau cours cote à 13 630 € (vente) / 13 730€  (achat). Vous décidez de clôturer votre position, donc vous vendez 0,5 unité à 13 630 pour vous prémunir contre des pertes supplémentaires. 

Le cours du bitcoin a évolué de 880 points en votre défaveur, donc votre perte sur la transaction est par conséquent de 440  (880 x 0,5) 

Note importante : Le trading des CFD est très risqué, ne vous lancez pas sans des recherches préalables approfondies. L’AMF a lancé une étude sur les résultats des investisseurs particuliers dans le trading de CFD et de Forex en France. Sur une période d’observation de 4 ans, il apparait que près de 9 clients sur 10 sont perdants. Cette étude confirme le niveau de risque extrêmement élevé de ces instruments financiers, peu adaptés à la grande majorité des investisseurs particuliers.

comment fonctionnent CFD

Avantages des CFD

Les principaux avantages des CFD sont les suivants

  • Effet de levier très important permettant de multiplier vos gains :
    • L’effet de levier permet de multiplier votre exposition sur un marché financier en n’immobilisant qu’une partie de votre capital. De ce fait vous pouvez commencer à investir avec des montants plus faibles qu’à l’ordinaire.
  • Investir sur une large gamme de produits :
    • Vous pouvez investir sur des CFD actions, indices, matières premières, devises ou encore cryptomonnaies. Plus de 7000 sous-jacents sont disponibles mais ils ne le seront pas tous sur la plateforme de trading que vous utilisez. Certaines plateformes sont spécialisées dans les actions ou les indices quand d’autres le sont dans les devises ou encore les cryptomonnaies. Cela doit évidemment entrer en considération lorsque vous choisissez votre plateforme de trading.
  • Possibilité de gagner lors de phases haussières et baissières du marché :
    • On pense naturellement que pour gagner de l’argent il faut que le marché soit haussier, avec les CFD vous pouvez investir et réaliser des gains mêmes dans une période où la croissance est limitée voire en baisse.
  • Une durée de vie illimitée :
    • Les CFD n’ont pas de date d‘échéance, même si beaucoup de traders clôturent leurs positions en fin de journée. Vous pouvez conserver un CFD autant de temps que vous le souhaitez.

Risques des CFD

Ci-après un panorama des risques inhérents au trading de CFD pour que vous puissiez prendre la meilleure décision : vous lancez ou vous abstenir

Promotion excessive des CFD

En raison des pertes possibles en investissant sur des CFD, il est important de savoir que :

  • Les CFD ne peuvent être vendus que par des prestataires de services d’investissement (PSI) agréés par l’AMF ou bénéficiant d’un passeport pour les proposer en France.
  • Les CFD en eux-mêmes ne font l’objet d’aucun agrément ni visa de l’AMF.
  • Le démarchage pour des CFD est interdit par la loi. De ce fait, si vous êtes contacté pour investir dans des CFD, soyez très prudent et ne donnez pas suite à ces sollicitations, vous pourriez tomber sur des arnaques.
  • De même, la publicité sur les CFD est interdite en France.
  • Les CFD sont dits non régulés dans la mesure où ces instruments ne sont pas négociés sur des bourses traditionnelles. Leur commercialisation n’échappe pas pour autant à une réglementation stricte. Vérifiez que le site internet qui vous propose des CFD est bien autorisé en France. Pour cela, consultez le site REGAFI (registre des agents financiers).

En outre, l’ESMA, organe européen de régulation des marchés, impose aux courtiers : 

  • d’afficher un avertissement sur leur site décrivant les risques encourus lors de la négociation de CFD ;
  • de limiter les pertes des clients particuliers à 100% de leurs dépôts ;
  • les incitations sous forme de primes ou de bonus à la souscription sont interdites.

Les règlementations autour des CFD ont pour but d’éviter que des novices soient attirés vers ces produits, qui demandent d’excellentes connaissances des marchés et des produits dérivés.

De nombreuses plateformes comme eToro, RobinHood ou encore XTB développent leur clientèle grâce à un marketing très agressif

Souvent présentés aux débutants comme la meilleure alternative pour investir en bourse, ces sites de trading sont effectivement très attractifs, notamment en raison de leur simplicité d’utilisation.  Ces plateformes sont pensées pour des personnes qui découvrent le trading, mais elles proposent parmi leur gamme de produits, des outils qui ne sont pas du tout adaptés pour ce public.

Risques de pertes importantes avec les CFD

Le trading des CFD comporte de nombreux risques de pertes d’argent, on vous les détaille ici :

  • Perdre plus que le montant investi : Les CFD sont des produits à effet de levier. Cela signifie que vous n’immobilisez qu’une partie de la valeur totale de votre exposition sur le marché. Vos pertes, ou vos gains peuvent donc être significativement supérieur(e)s à votre dépôt initial.
  • Clôture soudaine de vos positions causant une perte en capital : Vous devez toujours avoir une certaine somme sur votre compte afin de garder vos positions ouvertes. Si le solde de votre compte ne suffit pas à couvrir la marge requise, tout ou partie de vos positions peuvent être clôturés.
  • Pertes (ou gains) plus important(e)s que prévu : Les marchés peuvent être volatils, ils peuvent évoluer rapidement et subitement suite à des annonces, des événements ou au comportement des investisseurs.
  • Exécution d’un ordre à un cours moins favorable que celui requis : Les mouvements brusques des marchés ou les « gaps » peuvent avoir un impact négatif sur votre trading. En effet, vos ordres peuvent être exécutés à un niveau moins favorable que celui demandé. Il s’agit du slippage (ou effet de glissement).
  • Perdre plus que les fonds présents sur votre compte : La clôture de certaines de vos positions peut parfois causer la survenue d’un solde négatif sur votre compte. Vous serez alors endetté auprès de votre courtier.

Note importante : Les contrats sur différence (CFD) sont des produits complexes qui ne sont pas adaptés à tous les types d’investisseurs.

  • N’investissez pas l’argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre, vous
    pourriez en effet perdre bien davantage que votre investissement initial.
  • Investissez dans des CFD uniquement si:
    • vous disposez d’une solide expérience de la négociation sur des marchés
      volatils;
    • vous comprenez parfaitement leur fonctionnement et connaissez l’ensemble
      des risques et des coûts qui leur sont associés;
    • vous êtes conscient(e) du fait que plus l’effet de levier est important, plus le
      risque est élevé;
    • vous comprenez que votre position peut être fermée à l’initiative du
      courtier, avec ou sans votre accord;
    • vous avez suffisamment de temps pour gérer votre budget de
      manière active.

Risques liés à l’effet de levier CFD

Il est difficile de prévoir l’évolution d’un actif sous-jacent. Si son évolution ne se fait pas dans le sens que vous avez anticipé, le risque est de perdre toute votre mise de départ et même beaucoup plus avec un effet de levier. Le trading de CFD fait porter un risque plus élevé que le trading d’actions en titres vifs. 

L’effet de levier des CFD est généralement de l’ordre de 1 pour 5 avec les actions, mais il peut aller jusqu’à x20 ou x30 sur les indices ! Certaines plateformes de trading vous permettent de choisir vous-même l’effet de levier, quand d’autres le figent au maximum.

Note importante : En raison de risque important que fait peser l’effet de levier, des restrictions ont été mises en place. Depuis le 1er août 2018, la commercialisation des CFD aux investisseurs particuliers a été restreinte en France. L’effet de levier est désormais limité selon la nature du sous-jacent. Par exemple : il est de 30 pour les CFD sur les devises les plus importantes du Forex, de 5 pour les CFD sur les actions et de 2 pour les CFD sur les crypto-monnaies. N’investissez que sur ce que vous comprenez !

Risques liés à la liquidité CFD


Le risque de liquidité c’est l’éventualité que votre CFD ne puisse être négocié au moment où vous le souhaitez (pour éviter une perte ou réaliser un bénéfice).

En outre, la marge que vous devez maintenir auprès du courtier est recalculée quotidiennement en fonction des variations de la valeur des actifs sous-jacents des CFD que vous détenez. 

Si ce nouveau calcul (réévaluation) entraîne une dépréciation par rapport à la valeur calculée la veille, vous devrez verser immédiatement au courtier le montant correspondant permettant de rétablir le niveau de marge requis et de couvrir la perte. C’est le cas notamment si vous envisagiez une hausse des cours alors que ceux-ci baissent et inversement.

On parle alors d’un appel de marge. Si vous avez des liquidités supplémentaires sur votre compte, cela ne pose pas de problème. Par contre, si ça n’est pas le cas, vous devrez alimenter votre compte rapidement au risque de voir votre position clôturée par votre courtier. 

Certains courtiers liquident toutes vos positions si vous n’avez pas la marge requise, et ce même si l’une de ces positions affiche un bénéfice pour vous à ce moment précis. Pour conserver votre position ouverte, vous pouvez être amené à autoriser le courtier du CFD à prélever, à sa discrétion, des montants supplémentaires pour répondre aux appels de marge correspondants.

Dans le contexte d’un marché volatil évoluant rapidement, vous pouvez ainsi vous retrouver facilement avec une facture conséquente.

Comment gérer les risques des CFD ?

Importance de la gestion du risque et de la diversification

Gardez à l’esprit que le trading du CFD est une véritable forme de pari, le casino depuis chez vous. 

Si vous souhaitez toutefois vous lancer dans le trading de CFD, voici quelques conseils pour gérer le risque :

  • Familiarisez-vous avec la plateforme du courtier : Ils proposent souvent des démos qui permettent de s’approprier le site et son ergonomie. Prenez le temps d’assimiler les possibilités de l’outil que vous allez utiliser.
  • Privilégiez les actifs peu volatils pour débuter : Vous êtes peut-être un fan absolu des cryptomonnaies et vous vous intéressez naturellement au marché des CFD crypto.  Ce n’est sans doute pas le meilleur angle d’attaque si vous vous initiez. Préférez d’autres actifs comme les indices boursiers dont la volatilité est plus faible, ce qui vous permettra de mieux gérer vos positions.
  • Utiliser le mécanisme du « stop-loss » : Il a l’avantage de limiter vos pertes et d’investir avec plus de sécurité.
  • Diversifiez vos positions : Ne mettez pas tous vos œufs dans un même panier, cela vaut aussi pour les CFD. Privilégiez la diversité.

     

Utilisation de stop loss et de limites de gains avec les CFD

Afin de limiter les pertes, de nombreux courtiers de CFD offrent la possibilité de définir des limites «stop loss». Ce mécanisme clôture automatiquement votre position lorsqu’elle atteint le cours limite de votre choix. 

Souvent les courtiers préfèrent instruire automatiquement des ordres stop-loss, de sorte que votre perte est limitée par défaut. On parle alors de compte CFD à risque limité. C’est notamment le cas pour le compte de particuliers.

Dans ce cas :

  • si vous avez une position à l’achat (position longue) sur une action et que son prix passe en dessous du stop-loss, alors votre position est automatiquement clôturée.
  • si vous avez une position à la vente (position courte ou short), votre positon est automatiquement clôturé si le cours dépasse celui du stop-loss.

Votre perte est alors égale à la différence entre le prix d’achat et le prix du stop-loss, multiplié par le levier.

risques CFD

Comment choisir un broker pour les CFD ?

Choisir un bon broker pour les CFD est essentiel pour s’assurer un trading autant que possible sécurisé.

On vous propose, ici, une liste de questions à vous poser pour déterminer le courtier le plus sûr :

  • Quels sont les frais liés à la réalisation de transactions ?
  • Le courtier prévoit-il de divulguer ou non les marges qu’il réalise sur vos transactions ?
  • Comment le courtier fixe-t-il les prix des CFD ?
  • Votre décision de maintenir votre position ouverte pendant la
    nuit aura-t-elle des conséquences sur votre résultat ?
  • Le courtier peut-il modifier ou redéfinir le prix une fois que vous avez placé un ordre ?
  • Le courtier peut-il exécuter ou non vos ordres même si le marché sous-jacent est clôturé ?
  • Existe-t-il un système de protection des investisseurs ou de garantie des dépôts en cas de défaut de la contrepartie ?

Vous devez vous assurer de comprendre les réponses à ces questions mais aussi que le courtier que vous envisagez y répond de manière favorable. Par ailleurs, si vous ne comprenez pas parfaitement ce qui vous est proposé, n’investissez pas.

En effet, le marché des CFD étant assez peu régulé, chaque broker est libre de fixer ses propres règles et frais. Le choix de votre plateforme de trading est donc fondamental ! Si vous souhaitez investir exclusivement ou principalement dans les CFD, nous vous recommandons la plateforme XTB. Découvrez également notre avis détaillé sur chaque broker :

De ce fait, le marketing très agressif de certains acteurs du marché dont on vous a parlé un peu plus haut, peut vous inciter à ouvrir un compte chez eux, tout simplement parce qu’il s’agit du premier nom qui vous vient en tête quand vous pensez bourse et non parce qu’ils sont particulièrement performants ou sûrs. Ne vous laissez pas alpaguer par la publicité tapageuse, gardez la tête froide et faites vos recherches

Conclusion : qu’est-ce qu’un CFD et dans quel cas l’utiliser ?

Les CFD (« contrats pour la différence ») sont des produits financiers qui permettent de parier sur les variations à la hausse ou à la baisse d’un « actif sous-jacent » sans jamais le détenir. Ces produits sont très risqués et présentent un risque de pertes en capital total, notamment en raison de l’effet de levier important. 

N’investissez uniquement dans ce que vous comprenez et dont vous saisissez les tenants et les aboutissants. 

Après toutes ces mises en garde essentielles, tant les risques sont élevés, on vous a tout de même proposé une méthode d’approche de ce produit pour que vous puissiez appréhender les avantages des CFD dont ils disposent malgré tout :

  • Familiarisez-vous avec votre courtier : L’ergonomie du site et/ou de l’application doit être appréhendée. Avec les CFD, il n’est pas question de se tromper, prendre une position longue au lieu de courte, et vice-versa peut vous coûter très cher.
  • Utiliser le mécanisme de « stop / loss » : Pour les clients particuliers, il est d’ores et déjà mis en place par le courtier mais vous pouvez être plus restrictif. Pour les clients professionnels, c’est à vous d’en mettre un en place si vous en avez besoin.
  • Détenez vos positions sur de courtes durées : Plus vous laissez vos positions courir, plus vous courrez le risque de voir le prix du CFD diverger du cours de l’actif sous-jacent qu’il suit. Vous vous exposez ainsi à des risques plus élevés et à des frais supplémentaires (frais overnight)

FAQ : Questions fréquentes sur les CFD 

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Le CFD permet aux investisseurs de se positionner à la hausse ou à la baisse sur un sous-jacent (indices, actions, devises, futures). C’est un produit dérivé, au sens où l’investisseur n’a pas à devenir propriétaire du sous-jacent. 

Comment fonctionnent les CFD ?

Si vous pensez que le cours d’une action va baisser, vous prenez une position courte, on dit que vous vendez. 
Si vous pensez que le cours d’une action va augmenter, vous prenez une position longue, on dit que vous achetez.
Dans un cas comme dans l’autre, vous gagnez de l’argent si vous avez raison. 

Quels sont les avantages et les risques des CFD ?

Les avantages des CFD sont proportionnels aux risques : une possibilité de gain et de perte illimitée. Sauf si vous êtes client particulier, le courtier aura l’obligation de vous imposer un mécanisme de « stop / loss » pour limiter vos pertes. Mais tout de même, ce n’est pas sans risque. 

Comment choisir un broker pour les CFD ?

Assurez-vous en premier lieu que le broker que vous envisagez propose bien le trading par CFD. En effet, ce produit n’est pas présent chez tous les brokers. Ensuite vérifiez que le site est bien effectivement autorisé à exercer. Puis enfin étudier les frais associés à chaque opération. 

Comment gérer les risques liés à l’utilisation de CFD ?

La première chose est de bien se connaitre et surtout ne pas surestimer ses capacités. Investir dans des CFD demandent des connaissances aiguës des marchés financiers. Si vous ne les avez pas ou si vous n’en êtes pas sûrs, on ne le dira jamais assez, ne vous lancez pas.
D’un point de vue pratique, privilégiez l’utilisation du mécanisme « stop/loss » et limiter la détention de vos positions dans le temps.

×
RÉDIGE TON AVIS