Placements rentables : les meilleurs investissements en 2024

Mis à jour le
Placement rentables : les meilleurs investissements
Placement rentables : les meilleurs investissements

L’économie change rapidement. Ce qui rapporte aujourd’hui n’est pas toujours la même chose que ce qui rapportait hier. Les meilleurs investissements rentables en 2023 ne sont donc pas forcément les mêmes qu’il y a seulement un an. En cause : une multitude de facteurs et d’évolutions dans le monde.

Comment naviguer parmi toutes les possibilités de placement pour identifier les investissements les plus rentables ? Comment déterminer si un investissement a du potentiel ou non, et sur quelle durée ? Nous vous donnons les clés pour bien investir dans cet article.

La définition d’un “investissement rentable” selon MoneyRadar

Un investissement rentable, par définition, est un placement qui rapporte de l’argent. L’idée est donc très vaste et définir le meilleur investissement rentable est subjectif. Le titre financier avec le plus gros pourcentage de hausse, le plus gros dividende, n’est pas forcément le meilleur choix pour tous les profils.

Ainsi, définir le meilleur investissement rentable pour vous, c’est avant tout prendre en compte les critères qui vous correspondent. Et qui correspondent à vos objectifs : il faut TOUJOURS une stratégie d’investissement. Votre but peut par exemple être de vous protéger de l’inflation.

A l’approche d’un investissement potentiellement très rentable, il faudra se pencher sur

  • Son niveau de risque est-il acceptable pour moi ?
  • La durée de placement correspond-t-elle à mes propres objectifs ?
  • L’investissement initial est-il à ma portée ?
  • Y a t-il des considérations extra financières (travaux, contrats, négociation, impôts) à prendre en compte ?

Ainsi dans cet article, nous avons constitué un panel d’investissement rentables varié. Tous les éléments de cette liste ne vous conviendront pas forcément, peut-être même aucun.

Et naturellement, nous faisons une distinction entre le meilleur investissement et le l’investissement le plus rentable. Nous ne cherchons pas à prétendre connaître le placement avec la meilleure performance à venir (c’est impossible) mais à vous orienter vers des placements qui vous conviendront et vous permettront de faire fructifier votre capital.

Les catégories de placements les plus rentables

Les placements les plus rentables pour vous ne seront pas forcément les placements le plus rentables dans l’absolu, car il faut que cet investissement ait du sens vis-à-vis de vous : de votre profil d’investisseur, de votre patrimoine, de votre capital à investir, de votre durée de placement, de votre tolérance au risque, etc.

Investissement Rendement potentiel
(estimation non garantie)
Risque Profil d’investisseur Vision
Actions 10-20% annuels Elevé Intermédiaire Court à long terme
ETF 5-10% annuels Moyen Débutant Moyen et long terme
Location meublée 4% annuels Faible Débutant Long terme
Airbnb 3-6% annuels Moyen Débutant Moyen terme
Résidences gérées
(EHPAD, étudiants)
3,5-6% annuels Faible Débutant Moyen terme
Titres non côtés
Private Equity
20-50% annuels Très élevé Très avancé Court à long terme
Cryptomonnaies majeures 80-150% annuels Extrêmement élevé Très avancé, connaissances sur les cryptos Court à long terme
Crypto “shitcoins” 100% en une heure (dans un sens comme dans l’autre) Quasi certitude de perte partielle ou totale de votre capital Parieurs Très court terme

Important : les estimations données sont des possibilités optimistes de rendement. Elles ne sont aucunement garanties ! Elles ne représentent que notre avis.

Investissement en bourse : actions et ETFs

L’investissement en bourse est le premier qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de placement rentable. L’idée est de faire fructifier son argent en achetant des parts d’entreprise ou de fonds tels que les fonds indiciels (aussi appelés ETF).

La bourse est un terme vaste. Généralement, on sous-entend par là tous les placements possibles par le biais d’un courtier et dans le cadre d’un support d’investissement (PEA, assurance-vie) : 

  • Titres d’entreprise (actions et obligations),
  • Bons du trésor,
  • Obligations d’état,
  • Fonds indiciel (ETF),
  • Produits dérivés (futures, CFD, options, swap).

Une stratégie éprouvée, connue des traders sous le nom d’analyse fondamentale, consiste à investir dans des actions et produits boursiers en fonction des tendances économiques, géopolitiques et sociales

  • Dans le contexte actuel, il s’agirait par exemple d’acheter des actions Veolia car on anticipe que son secteur d’activité, les énergies renouvelables, va se développer dans les années à venir.
  • Autre option très appréciée des investisseurs : les ETF, aussi appelés trackers ou fonds indiciels. Ces instruments financiers cherchent à reproduire la performance d’un indice boursier, soit l’équivalent d’un panier d’actions. Un simple coup d’œil à la performance historique du S&P500 permet de comprendre la popularité de ces titres.
investissement bourse actions ETFs
Évolution de l’ETF Invesco NASDAQ 100 sur 3 ans. Une performance remarquable mais avec une grosse chute d’une année entière.

Un sujet important pour que les investissements en bourse soient rentables, c’est leur fiscalité. En France, il existe plusieurs supports d’investissements, ayant chacun leurs propres règles fiscales. Nous citerons par exemple le Plan d’Epargne en Action, qui exonère les plus values de l’impôt sur le revenu après 5 années de contrat.

L’investissement en bourse est également pertinent dans une logique d’intérêts composés. Que ce soit sous la forme de dividendes ou d’intérêts selon les produits financiers, les placements boursiers génèrent des revenus passivement, qui viennent se réinvestir dans votre portefeuille pour le faire croître.

Avantages de l’investissement en bourse

  • Choix très vaste de titres, permettant de se positionner sur les tendances prometteuses du marché
  • Génération de revenus passifs grâce aux intérêts composés
  • Potentiel de rendement très élevé, mais…

Inconvénients de l’investissement en bourse : 

  • …corrélé à des risques potentiellement très élevés eux aussi,
  • Attention aux frais appliqués par certains courtiers, qui peuvent freiner les investisseurs dont l’argent à placer n’est pas si important,
  • Le sujet de la fiscalité est un peu complexe et nécessite d’être bien étudié avant de se lancer.

La rentabilité de l’investissement en bourse : l’avis de la rédaction

L’investissement en bourse peut être très rentable : de nombreux titres ont été performants historiquement et il est possible de miser sur les tendances futures (écologie, armement, intelligence artificielle) avec un bon degré de confiance. Néanmoins, cela ne garantit rien et le risque reste présent : les placements boursiers possèdent un risque de perte en capital.

Selon nous, ce type de placement est destiné aux investisseurs de niveau intermédiaire à expert. Nous pensons cependant que débuter directement par la bourse est possible, mais à condition d’être consciencieux et de DYOR : do your own research (faire ses propres recherches). 

Votre argent = votre responsabilité. Faîtes preuve de raison et de méthodicité, ne vous laissez pas embobiner par le premier influenceur financier venu.

Toutes sortes de stratégies sont applicables en bourse : court à long terme, peu risqué à très risqué. Néanmoins, les supports d’investissement français tels que le PEA et l’assurance-vie encouragent les stratégies à long terme via une fiscalité avantageuse au-delà de plusieurs années de contrat.

Investissement immobilier : la location meublée

Souvent perçu comme l’un des placements rentables les plus sûrs, l’investissement immobilier locatif permet de générer un revenu mensuel sans trop de risques (il suffit que le bien soit loué et le loyer collecté). C’est d’ailleurs l’investissement que nous mettons le plus en avant dans notre guide sur les placements sans risque.

Ici, nous faisons la distinction entre location meublée et location non-meublée. Nous avons retenu la première pour une raison simple : la seconde ne permet que la location de longue durée et ne nécessite pas de grandes explications.

Avec la location meublée, il est possible de faire de la location de longue durée, mais aussi de courte durée (via Airbnb ou d’autres plateformes spécialisées). D’autres options existent encore, comme la location de chambres en maison de retraite ou en résidence étudiante.

Dans le cas d’une acquisition par emprunt, tout l’enjeu est d’assurer l’autofinancement de votre investissement immobilier. Il s’agit de couvrir la mensualité de l’emprunt à l’aide du loyer perçu par la location du bien. L’autofinancement est rendu un peu plus compliqué par la hausse récente des taux, qui a néanmoins pour autre effet de faire baisser les prix du marché.

Il faudra également bien tenir compte de la loi diagnostic de performance énergétique (DPE), votée pour faire la chasse aux “passoires énergétiques”. Cette loi représente à la fois un frais supplémentaire pour le propriétaire (expertise obligatoire) et un frein potentiel à la location en cas de mauvais indice.

Avantages de l’investissement immobilier

  • Potentiel de rentabilité très intéressant si l’on déniche une bonne affaire
  • L’investissement à long terme dans la pierre permet de détenir un bien tangible
  • Adaptés à une vision à court terme (Airbnb, etc) ou à long terme (location)

Inconvénients de l’investissement immobilier : 

  • Risques inhérents à l’usure du bien, à de potentiels locataires malveillants
  • La hausse des taux rend l’autofinancement plus difficile
  • Investissement lourd et peu liquide

Gérer soi-même la location

Si vous en avez le temps, l’énergie, et idéalement les compétences de bricolage, plomberie, électricité… gérer soi-même la location permet d’éviter de nombreux frais.

En ne déléguant pas les nombreuses tâches qu’impliquent la gestion d’un bien loué, il est possible d’économiser d’importantes sommes. Cela signifie bien entendu que toutes ces tâches sont accomplies de votre part. Et cela comprend quelques désagréments potentiels : 

  • Devoir gérer soi-même les locataires et contrats de location,
  • Les problèmes de loyers non payés ou payés en retard,
  • Le risque de squat.

Une décision économique donc, mais qui nécessite de mettre la main à la pâte et de s’exposer à certains risques.

Cette solution peut donc s’avérer être un placement rentable pour quelqu’un ayant du temps, des connaissances sur l’entretien d’un logement et la volonté de s’en occuper.

Louer avec Airbnb

Vous pouvez inscrire un logement non occupé sur Airbnb pour générer un revenu. Des voyageurs pourront ainsi le réserver pour une période donnée à partir de cette plateforme.

Il existe deux possibilités pour faire de la location via Airbnb : gérer soi-même le logement ou le déléguer à des agences spécialisées.

Naturellement, faire appel à une agence a un coût. Il s’agit à nouveau d’un arbitrage entre le temps et l’énergie dont vous disposez pour faire le ménage et préparer le logement entre chaque locataire.

La location sur Airbnb est nettement plus rentable que la location longue durée, mais cela à condition que le logement soit occupé suffisamment de fois. Cela en fait un placement rentable à condition qu’il héberge fréquemment des visiteurs.

En France, il faut aussi noter que de plus en plus de villes adoptent des réglementations qui brident cette pratique. A Lyon par exemple, il est imposé au détenteur d’un logement souhaitant le mettre sur Airbnb, de déjà détenir au moins un autre bien loué de manière traditionnelle.

Investir dans des résidences gérées

Un placement plus accessible que d’acquérir et louer un logement entier : investir dans des résidences gérées. Il est possible de devenir propriétaire d’une chambre dans un EHPAD (établissement médicalisé) ou une maison de retraite non médicalisé, dans une résidence étudiante privée, ou dans des logements de tourisme et d’affaires.

Les résidences sont gérées par des organismes privés, vous n’avez donc pas à vous en occuper. Vous prenez possession d’une ou plusieurs chambres, dont vous assurez l’ameublement

Ce placement peut se révéler très rentable. Nous sommes très loin d’avoir une pénurie d’étudiants et de personnes âgées en France, vous êtes donc pratiquement assuré de toujours trouver un locataire qui vous versera un loyer.

Ce type d’investissement convient bien à un profil qui ne dispose pas des moyens d’acheter un logement entier et qui souhaite générer un revenu avec un minimum d’implication sur le moyen-long terme.

La rentabilité de la location meublée : l’avis de la rédaction

Investir dans la pierre est généralement une valeur sûre, et ce même si le marché a parfois des reflux. La location meublée, qu’elle prenne la forme d’un logement entier, d’un Airbnb ou d’une chambre dans un établissement, est un placement rentable qui permet de dégager un revenu mensuel.

Selon nous, il s’agit d’une option intéressante à condition de répondre positivement à plusieurs critères : 

  • Vous souhaitez investir sur le moyen-long terme,
  • Vous disposez du patrimoine ou de la capacité d’emprunt permettant d’assumer l’achat d’un logement (si vous n’en possédez pas que vous pouvez louer),
  • Vous disposez du temps ou des disponibilités permettant de faire face aux frais qui incombent à ce type de placement.

Le private equity : plus risqué mais plus rentable

En terminologie financière, le private equity désigne l’ensemble des actions d’entreprises échangées de gré à gré, hors des marchés financiers publics. L’appellation plus fréquemment utilisée en France est titres non côtés ou TNC, bien qu’il ne s’agisse pas d’une équivalence exacte.

Il s’agit tout simplement d’investir dans des entreprises n’ayant pas effectué d’introduction en bourse. Par conséquent, leurs actions ne sont pas échangées sur les marchés mais directement entre investisseurs (avec, parfois, des plateformes ou simili places de marché pour en faciliter l’échange).

Ces titres représentent donc essentiellement des sociétés plus petites et/ou plus jeunes que les sociétés cotées en bourse. Ces actions sont donc intrinsèquement plus risquées mais également plus rémunératrices (plus fort potentiel de croissance, actionnariat moins dilué, plus forte probabilité de fusion-acquisition, etc).

Avantages du private equity

  • Rémunération potentiellement importante sur des sociétés en pleine croissance
  • Potentiel de dividendes plus important qu’avec des actions boursières
  • La possibilité de financer des petites sociétés prometteuses et de participer à leur développement

Inconvénients du private equity : 

  • Risque plus important qu’avec les actions cotées en bourse
  • Nécessite une sélection rigoureuse qui requiert idéalement une expertise en analyse financière
  • Difficultés d’accès (places de marchés fermées, frais élevés, nécessité de négocier les titres…)

La rentabilité du private equity : l’avis de la rédaction

Le private equity est, pour reprendre la formulation américaine : high risk high reward (haut risque haute récompense). Il s’agit d’un domaine passionnant : l’investisseur étudie l’activité et la structure financière de sociétés prometteuses afin de déterminer laquelle financer. En retour, l’investisseur peut potentiellement s’attendre à un très gros retour sur investissement… mais une perte totale de son capital investi est également une possibilité.

Selon nous, ce placement est un investissement rentable destiné aux investisseurs très expérimentés et aux traders désireux de s’essayer à un exercice plus complexe de stock picking. Le risque est plus important que les marchés boursiers et accéder à des titres non cotés est de toute manière plus difficile.

Nous déconseillons fortement ce type d’investissement rentable aux débutants.

Les cryptomonnaies : une forte rentabilité mais aléatoire

Les cryptomonnaies sont un sujet financier incontournable depuis le marché haussier de 2018. Plus encore depuis celui de 2021, au cours duquel le cours du Bitcoin a effleuré les 60 000 €.

Beaucoup d’encre a coulé depuis et la question de savoir s’il faut investir dans les cryptomonnaies interroge continuellement les investisseurs et experts de la finance.

Pour commencer à répondre à cette question, commençons par faire une distinction cruciale entre deux types de cryptomonnaies : les projets cohérents et les shitcoins.

Les “shitcoins”

Terme peu flatteur que l’on pourrait traduire par “pièce bouseuse”. Un projet crypto qui n’a pas d’intérêt : il n’apporte rien sur le plan technique, sa popularité est soudaine, parfois il représente un mème (Shiba Inu, Pepe, Dogecoin…). Les shitcoins représentent plus de 99,99% des crypto monnaies existantes

Nous ne les considérons pas comme un investissement, de par la nature purement spéculative du marché, placer son argent dans ce type de cryptos revient à jouer au casino.

Une proportion importante de ces cryptomonnaies sont des escroqueries, des schémas de Ponzi où l’argent des derniers entrants va directement dans la poche des premiers.

Les cryptomonnaies innovantes

Les projets cohérents et réellement innovants désignent une petite dizaine de crypto-monnaies seulement, dont les principales : Bitcoin et Ethereum. Pour certains, il s’agit d’ailleurs des deux seuls candidats à cette catégorie. Selon nous, il est possible d’y adjoindre des projets tels que Chainlink ou Uniswap (que nous ne déconseillons aux investisseurs débutants).

Considérés comme des investissements, ces cryptos tendent à se comporter comme une version très volatile des actions “tech” américaines. Tout simplement car les monnaies virtuelles sont assimilables à la FinTech, la sphère des entreprises mêlant informatique et finance.

Les cryptomonnaies sont-elles un placement rentable ?

Il suffit de jeter un oeil sur le graphique du prix du Bitcoin depuis 2018 pour s’en convaincre : 

prix bitcoin
Graphique représentant l’évolution du cours du Bitcoin depuis 2018

Et pourtant nous ne le soulignerons jamais assez : ne regardez pas que les hausses importantes, regardez également les chutes vertigineuses. Si vous aviez acheté 5 Bitcoin en novembre 2021 pour près de 300 000 EUR, vos 5 BTC ne vaudraient plus que 80 000 EUR au début de l’année 2023 !

Les cryptos sont donc bien l’un des investissements les plus risqués, mais aussi l’un des plus rémunérateurs. Il convient simplement de trier le bon grain de l’ivraie. Les cryptomonnaies et la blockchain portent en eux des innovations fantastiques : traçabilité, élimination des intermédiaires, instantanéité des transactions, etc. Mais la majorité des projets ne servent à rien.

En raison de cette volatilité importante, même sur les gros projets, il est recommandé de diversifier son portefeuille. Pas seulement en cryptos ! Il a été observé maintes fois que le cours du Bitcoin dicte le cours des autres cryptomonnaies. Elles montent et baissent généralement ensemble.

Pour les utilisateurs un peu plus avancés, il est possible de faire travailler ses cryptos pour soi et de générer un revenu passif. L’option la plus simple est le staking. Il s’agit de bloquer une somme de cryptomonnaies afin de participer à la liquidité du marché. En échange, une fraction des frais de transaction de la blockchain est reversée au staker.

Avantages de l’investissement en cryptomonnaies

  • Un placement qui peut être extrêmement rentable
  • Une technologie très prometteuse qui se développe chaque année
  • Possibilité de faire travailler ses cryptos pour soi et générer un revenu avec le staking

Inconvénients de l’investissement en cryptomonnaies: 

  • Un risque immense avec une volatilité parmi les plus importantes possible
  • La plupart des projets sont sans intérêts
  • De nombreuses escroqueries, scams, hacks et faillites de sociétés crypto ont fortement entaché la confiance que l’on peut avoir dans les cryptomonnaies

La rentabilité de la cryptomonnaie : l’avis de la rédaction

Les cryptomonnaies peuvent être un investissement très rentable et ce même à court terme. Le risque est toutefois très important, la volatilité des cours étant parmi les plus élevées observées sur tous les marchés financiers.

Selon nous cet investissement est rentable à condition d’être vigilant et de ne pas s’emballer quand, comme en 2018 ou 2021, le marché s’emballe et tout le monde se précipite pour acheter. Mieux vaut effectuer un placement de sang froid, lorsque le marché est calme.

Nous le recommandons aux investisseurs ayant une compréhension technique des cryptomonnaies et à ceux ayant le plus d’appétence pour le risque.

Nous rappelons à toutes fins utiles de ne placer sur des cryptomonnaies que de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre. De nombreuses personnes ont perdu tout l’argent qu’elles ont mis dans les cryptos, soit à cause d’un effondrement du cours, soit à cause d’une escroquerie. Vigilance maximale, donc !

Les critères qui influencent la rentabilité d’un placement en 2024 

Ce qui détermine la rentabilité d’un placement, c’est son aptitude à générer un revenu plus important que si on laissait son argent sur un livret en banque ou sur son compte courant.

Lorsque l’on va investir, ce qui déterminera la rentabilité de notre placement, c’est l’évolution de la valeur de cet investissement, et l’aptitude de ce placement à générer un revenu (loyer, dividendes, intérêts…

Les critères qui influencent la rentabilité d’un placement sont donc ceux qui conditionnent la valeur du placement. Il faut donc tenir compte de l’actualité, du cadre juridique et de ses évolutions, des avancées technologiques, des développements géopolitiques, etc.

En 2023, les tendances sont à la guerre (malheureusement), à l’écologie, à l’intelligence artificielle et à l’inflation.

Le parc immobilier français entame sa rénovation thermique alors que le parc énergétique français est divisé entre le nucléaire et les énergies renouvelables pour sortir des énergies fossiles : 

  • Faut-il investir dans des biens immobiliers déjà bien isolés ?
  • Dans des entreprises du nucléaire ou dans un producteur d’éoliennes ?

Les taux d’intérêts ont augmenté dans le monde entier de manière conséquente au même moment que l’inflation frappait l’ensemble des pays du globe :  

  • Cela va-t-il avoir un effet durable sur la consommation des ménages ? 
  • Comment réagira le marché immobilier à moyen et long terme ?

Lorsque l’on recherche un placement rentable, on recherche avant tout à investir son argent dans un secteur porteur. On place notre argent dans tel bien ou titre, parce que l’on pense qu’il sera davantage valorisé dans le futur. Cette réflexion est indispensable avant de se lancer.

L’importance de la diversification

“Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier” fait partie des conseils intemporels en finance. Diversifier son portefeuille est indispensable pour s’épargner de lourdes pertes et optimiser ses chances de réaliser des placements rentables.

Mieux vaut diviser son capital en 5 et le répartir dans 5 secteurs d’activité, que de tout placer dans un seul. En admettant que ces 5 secteurs d’activité aient été judicieusement choisis, qu’ils aient chacun 60% de chance de réaliser un bénéfice et 40% de chance de réaliser une perte, en moyenne, vous aurez 3 investissements dans le vert et 2 dans le rouge. A sommes égales, votre placement sera gagnant.

La finance est un jeu de patience et mieux vaut privilégier la sécurité de l’investissement plutôt que sa rentabilité à tout prix.

En tant qu’experts de la finance, nous ne pourrons jamais assez répéter les conseils suivants : 

  • Faîtes vos recherches sur les actifs dans lesquels vous souhaitez investir,
  • Ne pariez (investissement risqué) que de l’argent que vous pouvez perdre sans vous mettre en danger financièrement,
  • Diversifiez vos placements afin de couvrir le risque que certains ne se passent pas comme prévu,
  • Ne laissez pas vos émotions prendre le dessus lorsque vous voyez vos investissements dans le rouge (ou dans le vert).
×
RÉDIGE TON AVIS