Qui est l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et quelles sont ses missions?

Qu’est-ce que l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) ?

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est l’organisme public français chargé de réguler les marchés financiers et de protéger les intérêts des investisseurs et épargnants. 

Créée par la loi de sécurité financière du 1er août 2003, l’AMF est issue de la fusion de trois autorités préexistantes : la Commission des opérations de bourse (COB), le Conseil des marchés financiers (CMF) et le Conseil de discipline de la gestion financière (CDGF).

Son rôle principal est de veiller au bon fonctionnement, à la transparence et à l’intégrité des marchés financiers en France. L’AMF s’assure que les acteurs de ces marchés respectent leurs obligations professionnelles et déontologiques, dans l’intérêt des investisseurs et de la stabilité du système financier.

Le rôle et les missions de l’AMF

missions de l'AMF
Les missions de l’AMF

L’Autorité des Marchés Financiers a pour mission principale la régulation des marchés financiers en France. Elle veille à ce que les transactions sur ces marchés se déroulent de manière équitable et transparente, en conformité avec les règles en vigueur. L’AMF contrôle ainsi les activités des différents intervenants tels que les sociétés cotées, les intermédiaires financiers et les gestionnaires d’actifs.

La protection des épargnants et des investisseurs est une autre mission essentielle de l’AMF. Elle s’assure que ces derniers disposent d’une information fiable, précise et pertinente pour prendre leurs décisions d’investissement en toute connaissance de cause. L’AMF lutte également contre les pratiques frauduleuses ou manipulatoires susceptibles de porter atteinte aux intérêts des investisseurs.

Enfin, l’AMF exerce un contrôle sur l’information financière diffusée par les émetteurs de titres cotés sur les marchés réglementés. Elle vérifie la régularité, la sincérité et la qualité des informations contenues dans les documents publiés par les sociétés, tels que les prospectus, les rapports annuels et les communiqués financiers. Ce contrôle vise à garantir la transparence des marchés et l’égalité d’accès à l’information pour tous les investisseurs.

Le fonctionnement et l’organisation de l’AMF

Organisation de l'AMF
Organigramme de la composition de l’AMF

L’Autorité des Marchés Financiers est dotée de la personnalité morale et dispose d’une autonomie financière. Cette indépendance lui permet d’exercer ses missions de régulation et de contrôle en toute impartialité, à l’abri des pressions politiques ou économiques.

L’AMF est dirigée par un collège de 16 membres, nommés pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Le collège est composé de représentants des autorités publiques, de professionnels des marchés financiers et de personnalités qualifiées. Il est chargé de prendre les décisions stratégiques et d’adopter les règlements et les sanctions proposés par les commissions spécialisées.

Ces commissions spécialisées sont au nombre de cinq et traitent des différents aspects des missions de l’AMF : la commission des sanctions, la commission des offres publiques, la commission des émetteurs, la commission de gestion et de l’épargne investie, et la commission des activités de marché. 

Elles sont composées d’experts dans leurs domaines respectifs et instruisent les dossiers avant de soumettre leurs propositions au collège.

Pour mener à bien ses missions, l’AMF dispose de larges pouvoirs d’enquête et de sanction. Elle peut effectuer des contrôles et des investigations auprès des acteurs des marchés financiers, exiger la transmission de documents et auditionner toute personne susceptible de lui fournir des informations utiles. 

En cas de manquement avéré aux règles, l’AMF peut prononcer des sanctions disciplinaires et pécuniaires à l’encontre des contrevenants.

Les domaines d’intervention de l’AMF

Sanctions de l'AMF
Dans un souci de transparence, l’AMF affiche sur son site les sanctions qui ont été mises en place.

L’Autorité des Marchés Financiers intervient dans plusieurs domaines clés pour assurer le bon fonctionnement et l’intégrité des marchés financiers.

Elle est notamment chargée de l’agrément et du contrôle des sociétés de gestion de portefeuille. Ces sociétés, qui gèrent des fonds d’investissement pour le compte de leurs clients, doivent obtenir un agrément délivré par l’AMF avant de pouvoir exercer leur activité. 

L’AMF assure également la supervision des marchés boursiers, en particulier du marché réglementé d’Euronext Paris. Elle surveille les transactions effectuées sur ce marché pour détecter d’éventuels abus de marché (délit d’initié, manipulation de cours…) et veille au respect des règles de transparence par les émetteurs cotés. L’AMF peut suspendre ou interdire les négociations sur un titre en cas de besoin.

L’AMF joue un rôle important dans la validation des documents d’information financière publiés par les sociétés cotées, tels que les prospectus d’introduction en bourse ou les documents de référence annuels. 

Elle s’assure que ces documents contiennent toutes les informations nécessaires aux investisseurs pour prendre leurs décisions en connaissance de cause. L’AMF peut exiger des modifications ou des compléments d’information avant d’accorder son visa.

Au-delà de ces domaines d’intervention directe, l’AMF coopère étroitement avec ses homologues étrangers et participe à l’élaboration des normes financières aux niveaux européen et international, afin de promouvoir une régulation harmonisée et efficace des marchés financiers.

Les actions de l’AMF envers le public

Guide pédagogique de l'AMF
L’AMF met régulièrement à disposition des ressources  pédagogiques sur son site.

Au-delà de ses missions de régulation et de contrôle des marchés financiers, l’Autorité des Marchés Financiers mène des actions à destination du grand public pour favoriser une meilleure compréhension du monde de la finance et promouvoir des pratiques d’investissement responsables.

Elle développe ainsi des initiatives pédagogiques et préventives pour sensibiliser les épargnants aux enjeux et aux risques liés à l’investissement financier. Elle met à disposition sur son site internet de nombreuses ressources éducatives, telles que des guides pratiques, des vidéos explicatives et des outils de simulation. 

L’AMF organise également des conférences et des journées d’information pour permettre au public de rencontrer des professionnels et de poser ses questions.

En cas de litige avec un acteur des marchés financiers, les épargnants peuvent saisir le dispositif de médiation de l’AMF. Ce service gratuit et confidentiel, dirigé par le médiateur de l’AMF, a pour mission de favoriser la résolution amiable des différends et d’aider les épargnants à faire valoir leurs droits. 

Le médiateur examine les dossiers qui lui sont soumis en toute impartialité et peut formuler des recommandations aux parties pour parvenir à un accord.

Enfin, elle joue un rôle actif dans la prévention et la lutte contre les arnaques financières qui ciblent les particuliers. Elle met en garde le public contre les offres frauduleuses d’investissement, souvent diffusées via internet ou les réseaux sociaux, et rappelle les précautions à prendre avant tout placement. 

L’AMF publie régulièrement des listes noires des sites ou des acteurs proposant des produits financiers illicites et encourage les épargnants victimes à déposer plainte. Elle coopère avec les autorités judiciaires pour démanteler ces réseaux et faire sanctionner leurs responsables.

×
RÉDIGE TON AVIS