Comment investir et acheter de l’or en 2024 ? 

Mis à jour le
acheter de l'or

Valeur refuge, actif moins volatil, patrimoine palpable, les clichés sur l’or ne manquent pas !

Mais l’or est avant tout un remarquable outil de diversification, qui aura tendance à compenser les pertes d’autres actifs durant des périodes de crises économiques. Vous pourriez donc être bien inspiré d’y consacrer une partie de votre portefeuille.

De plus, les moyens d’acquérir de l’or sont variés, et il existe forcément une solution qui vous conviendra !

Comment investir dans l’or en bref

Lorsque l’on achète de l’or, il vaut mieux accorder un soin particulier au choix de l’intermédiaire. À défaut, on peut facilement s’exposer à un prix d’achat déraisonnable. En cause : les primes pratiquées par les intermédiaires

N’hésitez donc pas à suivre les astuces ci-dessous :

  1. Choisir un mode d’acquisition : vous aurez le choix entre l’or physique, qu’il vous faudra stocker et sécuriser, ou l’or papier, pour investir dans l’or en bourse à travers des ETF par exemple, qui vous permettront de répliquer le cours de l’or,
  2. Passer à l’achat : à travers les comptoirs d’or ou les sites internet spécialisés, qui vous permettront d’acquérir de l’or physique sous différentes formes (pièces, lingots, etc). Pour l’or papier, il vous suffira de choisir un bon courtier, permettant l’investissement en matières premières.

En termes de connaissances, l’investissement en or est accessible à tous. Nous vous conseillons toutefois de maîtriser les point contenus dans cet article, et qui concernent : 

  • Les différentes formes de l’or : comme évoqué précédemment, les différentes formes d’investissement en or (physique ou papier), répondent à des logiques et besoins différents,
  • L’intérêt à investir dans l’or : protection contre l’inflation, valeur de long terme, l’or revêt des avantages non négligeables,
  • Les modes d’acquisitions : comptoirs, courtiers, les solutions sont nombreuses mais ne se valent pas toutes,
  • L’offre des banques en ce qui concerne l’investissement en or,
  • La fiscalité de l’or, et ses modalités de déclaration.

Voyons, pour commencer, les différentes formes que peut prendre l’investissement en or…

Achat d’or : 2 formes d’investissement possibles

Vous l’aurez compris, l’investissement en or peut s’effectuer de deux manières :

  • L’achat d’or physique,
  • L’achat d’or papier.

L’or physique : pour détenir physiquement votre or

L’investissement en or physique consiste en l’achat de :

  • Pièces, comme le 20 francs Napoléon ou Suisse par exemple,
  • Lingotins, qui sont des lingots plus petits, de 10 grammes, ou 20 grammes par exemple,
  • Lingots, qui représentent des « blocs » de 50 grammes à 1 kilogramme d’or pur.

Il convient de préciser que ces supports, pour être considérés comme de l’or d’investissement, doivent faire état d’une pureté établie légalement :

  • 99,5 % d’or pour les lingots et lingotins,
  • 90 % pour les pièces.

Ces proportions d’or vous assurent une non-soumission à la TVA, et catégorisent vos avoirs en tant « qu’or d’investissement ».

⚠️ L’or d’investissement est à différencier de l’or commercial, que vous retrouverez en bijouterie ou en horlogerie, qui lui est soumis à la TVA, et n’est pas du tout aussi pur. En effet, l’or étant un métal relativement malléable, il est allié à d’autres métaux afin de le doter d’une certaine dureté, nécessaire à la fabrication des bijoux. Généralement, l’or commercial qualitatif est dit « 750 millièmes », et compte ainsi 75% d’or.

Or physique : attention au stockage

L’or physique constitue un excellent moyen d’investir son argent et participe à une diversification saine de portefeuille. Cependant, il présente une contrainte : le stockage. Si vous souhaitez conserver votre or à domicile, vous devez être conscient que cette solution n’est pas sans contraintes. Les incendies, cambriolages et pertes, ou encore l’altération de votre or (baisse de qualité résultant de réactions chimiques) sont autant de risques qu’il vous faut prendre en compte. 

Il est ainsi important de conserver votre or sous scellé, en coffre, ou en faisant appel à des sociétés en ligne qui proposent des services de stockage. Bien entendu, le prix de tels services, lorsqu’il n’est pas inclus, est à décompter de la performance de vos investissements.

Une fiscalité et un prix d’achat plus élevé

Vous devez être conscient que l’achat d’or physique ne se fait jamais au cours de cotation. En effet, le prix que vous paierez comprendra une « prime », qui représente la rémunération du commerçant (nous y reviendrons plus tard).

De plus, vous le verrez dans cet article, la fiscalité de l’or est à prendre en compte et viendra grever d’éventuelles plus-values de manière significative.

Il peut donc être cohérent de privilégier l’achat en ligne afin de ne pas ajouter des primes d’achat trop importantes à la fiscalité.

L’or papier : pour acheter de l’or en bourse

L’autre solution pour investir dans le précieux métal jaune est « l’or papier ». Ce dernier permet de s’affranchir des contraintes et risques liés à la conservation de l’or physique (et aux coûts de stockages et de primes d’achat).

Certains investisseurs n’envisagent pas l’investissement en or sans sa détention concrète et physique. Pourtant, les solutions d’investissement en or papier, qui représentent la propriété de l’or, et non l’or réel, permettent de répliquer efficacement les fluctuations du métal.

Vous pourrez investir en or papier à travers les produits suivants :

  • Les ETF,
  • Les futures,
  • Les turbos,
  • Les CFD.

Quel est l’intérêt d’investir dans l’or ?

Si l’or est un investissement répandu, il est assez incorrect de le considérer comme un actif. En effet, l’or ne produit pas de richesse, contrairement à une action ou un bien immobilier, qui génèrent, le cas échéant, des dividendes ou des loyers.

Ce n’est pas pour autant que l’or est à éviter. Le précieux métal est une composante essentielle de l’économie mondiale. Et si les États en constituent des réserves de plus en plus importantes, l’investisseur particulier a tout intérêt à en faire autant, en y consacrant une partie de son portefeuille.

Et ce pour les raisons suivantes :

L’or est un investissement fiable sur le long terme

Pendant des siècles, les monnaies étaient étalonnées sur les quantités d’or détenues par les États. Ainsi, la masse monétaire était tributaire des réserves aurifères.

Si les crises, au sein des économies occidentales, ont engendré un besoin de créer plus de monnaie, et d’abandonner l’étalon or, certaines puissances, comme la Chine ou la Russie, y reviennent. Celles-ci sont désireuses de doter leurs monnaies nationales d’une image de confiance pour concurrencer l’hégémonie monétaire américaine.

C’est dire, à travers le monde, la confiance universelle dont jouit le métal jaune.

L’or est ainsi une valeur refuge. S’il ne génère pas de richesses, c’est sa capacité de réserve de valeur qui intéresse les épargnants. Une bonne stratégie d’investissement comprendra donc inévitablement un compartiment aurifère. 

Comme les actions, c’est sur le long terme qu’il faut appréhender l’or, et l’accumuler. Il ne s’agit pas de réaliser de gros achats soudains, mais profiter des moments où la valeur de l’or baisse, pour en acquérir régulièrement et sans hâte.

L’or est un bon moyen de diversifier ses investissements

La règle d’or de tout bon investisseur, c’est le cas de le dire, est la diversification. Tout portefeuille trop concentré sur un actif, une industrie, ou une matière première est par définition plus exposé au risque.

De ce fait, il ne s’agit pas de vendre tous ses autres actifs pour n’acheter que de l’or. Ce dernier ne doit constituer qu’une composante de votre portefeuille, mais il reste nécessaire pour diversifier ses investissements.

L’or constitue donc un formidable outil de diversification, et vous permettra de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier. 

L’or est une protection contre l’inflation

L’or, qui est présent de manière limitée sur la planète, ne peut être dévalué aussi facilement qu’une monnaie fiduciaire, qui elle peut être créée en grandes quantités comme nous l’avons vu ces dernières décennies.

Ainsi, nous l’évoquions précédemment, l’or est une réserve de valeur. C’est notamment le cas en temps de crise, et particulièrement dans les périodes d’inflation,la valeur de votre épargne fond sur votre compte en banque.

En plus d’être véhicule de valeur, l’or est contra-cyclique : lorsque vos actions et autres actifs baisseront sur les marchés, l’or compensera vos pertes et protègera la valeur globale de votre patrimoine. On appelle ce phénomène la corrélation cyclique inverse de l’or face aux actions.

C’est à ce titre que l’or est une solution qui a fait ses preuves pour se protéger de l’inflation.

Autres raisons 

Il peut être intéressant d’investir dans l’or pour d’autres raisons, telles que :

  • La transmission de patrimoine à ses enfants,
  • La soustraction d’une partie de son épargne au système financier : en cas de crise de confiance envers les banques ou les États, l’or constitue un moyen efficace de « mettre à l’abri » ses avoirs.

Retrouvez notre analyse complète du marché de l’or et de son potentiel en 2024 dans notre vidéo dédiée :

Où acheter de l’or physique ?

L’or physique peut s’acquérir de deux manières :

  • Auprès des comptoirs d’or,
  • Sur les sites de ventes en ligne.

Dans des comptoirs d’or

Les comptoirs d’or sont des revendeurs, autrement dit des boutiques auprès desquelles vous pourrez effectuer vos achats. Certaines chaînes sont nationales, d’autres locales, et il existe également une multitude de comptoirs uniques.

Ces acteurs vous permettront d’acquérir l’or physique sous ses différentes formes, et d’en disposer immédiatement.

⚠️ Attention cependant aux primes, c’est-à-dire à la rémunération de ces intermédiaires, que nous évoquions précédemment. Celles-ci peuvent varier sensiblement en fonction des comptoirs. Privilégiez ainsi les quartiers dans lesquels il existe une concurrence entre les revendeurs

La prime peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que :

  • L’offre et la demande,
  • La qualité du métal,
  • Le secteur géographique (un Napoléon aura une prime plus élevée si vous l’achetez au Japon qu’en France, où cette pièce est beaucoup plus courante),
  • Le procédé de fabrication,
  • L’aspect « collection » de certaines pièces.

De manière générale, les primes des comptoirs pour les quantités courantes s’établissent de la sorte :

  • Lingots : autour de 2 %
  • Lingotins : 3 % et plus,
  • Pièces : à partir de 4,5 %.

💡 Ces primes s’appliquent à l’achat, mais également à la revente.

Sur des sites internet spécialisés

Les sites de vente en ligne constituent aujourd’hui une très bonne alternative pour l’achat d’or physique, et un moyen efficace de minimiser les primes.

📚 Conseil : privilégiez systématiquement les sites qui livrent l’or avec une assurance qui couvre le transport, et ce jusqu’à la remise effective. N’hésitez pas à prendre le temps de lire le détail des conditions de livraison.

C’est le cas, par exemple, de GOLD AVENUE. Ce site Suisse vous permet d’acheter en ligne de nombreux métaux précieux dont l’or. Une fois votre achat effectué, vous pouvez choisir de vous le faire livrer, ou encore d’opter pour la solution de stockage gratuite. Votre or sera ainsi sécurisé et assuré dans un coffre en Suisse. Vous pourrez, à tout moment, en demander la livraison. 

↪️ Référez vous à notre avis sur Gold Avenue pour un test complet de leurs services.

Un autre avantage des sites de vente en ligne qualitatifs, réside dans le fait que ces derniers proposent une grande variété de quantités. C’est là que pèchent parfois les comptoirs, qui n’ont pas forcément à disposition toutes les tailles de lingotins ou toutes les sortes de pièces.

Où acheter de l’or papier ?

L’or papier, vous l’aurez compris, s’acquiert à travers des produits dérivés. Il est donc nécessaire pour ce faire d’ouvrir un compte-titres auprès d’un broker.

Il n’y a pas forcément de meilleur courtier pour les produits dérivés de métaux précieux, mais des acteurs tels que Saxo Banque ou Interactive Brokers proposent une gamme très étendue sur ces produits.

↪️ Consultez notre classement des courtiers en bourse pour choisir un broker spécialisé dans l’achat d’or.

Les ETF : des fonds d’investissement spécialisés dans l’or

L’investissement en ETF permet de répliquer les fluctuations d’un sous-jacent (indice, action, matière première, etc). Pour ce qui est de l’or, on parle d’ETC (sous-catégorie des ETF dédiée aux matières premières).

Ces fonds investissent dans des contrats à terme sur l’or, soumettant ainsi votre investissement aux fluctuations de l’or physique, sans vous facturer de primes ! L’avantage : vous n’avez ni à vous déplacer, ni à vous faire livrer. Vous pouvez tout simplement investir depuis votre compte-titres. Malheureusement, ces outils ne sont pas disponibles sur les autres comptes d’investissement, et ce, même si vous disposez du meilleur PEA !

Les 5 meilleurs ETF pour investir dans l’or :

  1. SPDR Gold Shares (GLD): C’est l’un des plus grands ETFs au monde dédié à l’or. Il cherche à refléter le prix de l’or détenu en coffre.
  2. iShares Gold Trust (IAU): Offre une manière relativement peu coûteuse d’investir dans l’or, avec pour objectif de répliquer le prix de l’or au comptant.
  3. VanEck Vectors Gold Miners ETF (GDX): Investit dans un large éventail de sociétés minières d’or à travers le monde, offrant ainsi une exposition indirecte au prix de l’or.
  4. VanEck Vectors Junior Gold Miners ETF (GDXJ): Se concentre sur les petites et moyennes entreprises minières et d’exploration d’or, pour une exposition à des opérations de croissance potentiellement plus élevées.
  5. Aberdeen Standard Physical Gold Shares ETF (SGOL): Vise à refléter le rendement du prix de l’or physique, offrant une alternative transparente et sécurisée pour investir dans l’or.

Les produits dérivés (Futures, Turbos et CFD)

Il existe d’autres manières d’investir sur l’or en bourse, à travers notamment les produits dérivés tels que :

  • Futures,
  • Turbos,
  • CFD.

Ces solutions sont plus adaptées à des fins spéculatives, et proposent des effets de leviers qui peuvent être importants (voir ci-après). Elles ne sont donc, par définition, pas très adaptées à l’investissement en or qui s’appréhende avec une temporalité de long terme.

 ⚠️ Il conviendra donc d’utiliser ces produits uniquement dans le cadre de stratégies précises et étudiées.

Investir dans l’or papier avec les futures

Grâce aux contrats à terme, vous pourrez investir dans l’or à la manière d’un professionnel. Il s’agit en effet du produit dérivé qui vous permettra de bénéficier des fluctuations de l’actif de la manière la plus précise.

Dans le principe, un contrat future sur l’or met en relation un acheteur et un vendeur, qui s’engagent à réaliser une transaction aurifère, en déterminant à l’avance une quantité, un prix, et une date future précise.

Ce type de contrat n’est toutefois pas forcément compatible avec les besoins de l’investisseur particulier, et nécessite plusieurs milliers d’euros au bas mot pour entrer en transaction.

Investir dans l’or papier avec les turbos

Si vous êtes familiers des options (call/put), les turbos reposent sur les mêmes principes, mais sont plus adaptés aux particuliers (possibilité d’acquérir de très petits montants en turbos). Il s’agit de produits dérivés qui fluctuent en fonction du prix de leur sous-jacent. Attention toutefois à leur barrière désactivante, et aux risques de perte de votre capital qui y sont associés.

Ainsi, les turbos sur l’or permettent de spéculer à la hausse ou à la baisse sur les fluctuations du métal, avec un effet de levier plus ou moins important.

Investir dans l’or papier avec les CFD

Les CFD sont les produits dérivés les plus simples d’utilisation pour investir dans l’or. Chez les courtiers spécialisés tels que eToro, vous pourrez ainsi choisir un sens (achat ou vente, en fonction de si vous souhaitez vous positionner à la hausse de l’or, ou le vendre à découvert), avec ou sans effet de levier.

Les CFD permettent une réplication du cours de l’or relativement qualitative.

Or et effet de levier

Par nature, l’or est un investissement de long terme, ou de couverture. Or, les produits que nous venons de voir (en particulier les futures, turbos, et CFD), proposent tous des effets de levier, qui peuvent pour certains être très élevés.

Par exemple, sur les CFD, vous pourrez investir avec un effet de levier 20. En conséquence, il suffit d’une baisse de 5 % de l’or pour engloutir votre capital…

💡 Le caractère « long terme » de l’investissement en or est clairement incompatible avec l’effet de levier. Nous vous déconseillons donc d’y avoir recours, sauf à très court terme, et seulement si vous y êtes habitué.

Acheter des actions d’entreprises spécialisées dans l’or

Vous pouvez également exposer une partie de votre épargne à l’or en faisant l’acquisition d’actions liées au métal jaune, ou des ETF investis en actions du secteur. Il peut s’agir d’entreprises d’exploitation minière, d’exploration, d’export et revente, etc.

Les 5 meilleures actions pour investir dans l’or :
  1. Newmont Corporation : La plus grande société minière d’or au monde, Newmont se spécialise dans l’extraction, la production, et l’exploration de l’or à travers le globe.
  2. Barrick Gold Corporation : Une des leaders mondiaux dans l’extraction d’or, Barrick opère des mines en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique, et Asie-Pacifique.
  3. Franco-Nevada Corporation : Franco-Nevada est une société de royalties et de streaming d’or, fournissant des financements à des sociétés minières en échange de droits sur leur production.
  4. Wheaton Precious Metals Corp. : Wheaton est une entreprise de streaming de métaux précieux, se concentrant sur l’or, l’argent, et d’autres métaux, sans opérer de mines directement.
  5. Kinross Gold Corporation : Kinross est une compagnie minière d’or actif globalement, avec des opérations et des projets en Amérique, en Russie, en Afrique de l’Ouest, et au Brésil.

↪️ Plus d’informations sur notre guide « comment acheter des actions« .

Quelles sont les banques qui vendent de l’or ?

Voici le positionnement des principales banque sur l’achat d’or :

  • Crédit Agricole propose l’achat et la vente d’or d’investissement avec des frais de transaction et d’expertise, bien que les détails spécifiques des produits et des tarifs ne soient pas directement disponibles sur leur site web.
  • La Banque Postale ne vend pas d’or d’investissement mais propose des pièces de collection, notamment via sa marketplace en ligne, intéressant les collectionneurs.
  • Caisse d’Épargne ne met pas en avant la vente d’or mais inclut une rubrique « Achat/vente d’or » dans ses brochures de tarifs, suggérant la possibilité de transactions d’or sur consultation en agence.
  • Société Générale s’est retirée du marché de l’or LBMA en 2019 et n’offre pas de produits en or physique, mais propose des certificats indexés sur l’or.
  • Banques Populaires, à l’exception de la BRED, ne communiquent pas sur la vente d’or physique. La BRED, cependant, propose des investissements en or avec des commissions spécifiques.
  • Crédit Mutuel et CIC indiquent des frais de commission sur les opérations en or, avec la possibilité d’acheter de l’or en agence.
  • BNP Paribas offre des « Certificats 100% Or » qui sont des produits papier plutôt que de l’or physique, mais peut vendre de l’or physique sur demande avec des frais de transaction.
  • LCL publie des informations sur l’investissement dans l’or, bien que qualifié d’atypique, avec des commissions sur les ventes.

💡 Pour plus de détails, je vous recommande de consulter directement les sites web des banques ou de les contacter pour obtenir des informations spécifiques et à jour sur leurs offres d’or.

↪️ Plus d’informations à ce sujet sur notre classement des meilleurs banques traditionnelles.

Fiscalité : comment déclarer de l’or ?

Vous vous demandez sûrement : « quelle-est la fiscalité liée à l’investissement dans l’or ? ». Et bien en réalité, elle dépend en premier lieu de la manière dont vous avez investi, or physique, ou investissement papier. 

Fiscalité de l’or physique

Premièrement, il faut savoir que l’achat d’or d’investissement n’est pas soumis à la TVA. Vous ne subirez pas non plus de taxation durant la détention de l’or, ou d’autres métaux précieux.

Ainsi, la taxation de votre investissement en or interviendra à la revente. Cette fiscalité varie en fonction du choix que vous ferez au moment de votre déclaration, entre :

  • La taxation forfaitaire,
  • La taxation au régime de la plus-value.

💡 À savoir : quelle que soit l’option choisie, vous êtes tenu de déclarer votre vente d’or physique dans le mois qui suit la transaction.

Cette déclaration se fait par le biais du formulaire 2091 (option forfaitaire) ou 2092 (option plus-value), que vous devrez déposer à votre centre des impôts.

La taxation forfaitaire de l’or physique

Si vous choisissez la taxation forfaitaire, le concept de plus-value n’entre pas dans l’équation : vous serez taxés dans tous les cas, que votre transaction soit gagnante, ou déficitaire.

Elle s’établit à 11 % du montant total de la transaction, décomposés comme suit :

  • 10,5 % au titre de la TMP (Taxe sur les Métaux Précieux),
  • 0,5 % au titre de la CRDS (Contribution au Remboursement de la Dette Sociale).

La taxation au régime de la plus-value de l’or physique

En choisissant ce mode d’imposition, vous serez taxés seulement si vous réalisez une plus-value, et celle-ci servira comme base de calcul de l’impôt.

La taxation s’élèvera à 36,2 % de cette plus-value, décomposés comme suit :

  • 19 % d’impôt sur la plus-value,
  • 17,2 % de prélèvements sociaux.

💡 À noter : à compter de la troisième année de détention, un abattement est applicable à la plus-value imposable. Ainsi, après 22 ans de détention, votre transaction, même bénéficiaire, ne sera pas imposable au titre de l’impôt sur la plus-value (il vous faudra tout de même vous acquitter des 17,2 % de prélèvements sociaux).

Cette option fiscale n’est disponible que si :

  • Vous disposez de factures détaillant la date et le prix d’achat de votre or,
  • Que ces factures sont nominatives, votre nom apparaissant aussi bien sur la facture d’achat que sur celle de vente,
  • Les pièces et lingots vendus font état du même numéro de série que ceux qui étaient présents sur la facture d’achat.

Si l’une de ces trois conditions n’est pas remplie, vous serez imposé selon l’option forfaitaire, et donc sur le montant total de la transaction. Pensez donc bien à conserver vos factures, afin d’être toujours en mesure de justifier votre éligibilité à l’imposition sur les plus-values. 

Fiscalité de l’or papier

Pour ce qui est de l’or papier, votre type d’imposition dépendra avant tout du support à travers lequel vous aurez investi, à savoir votre CTO (compte-titres ordinaire) ou votre assurance vie. Le PEA ne permet pas quant à lui, d’investir dans l’or.

Fiscalité des investissements aurifères via votre CTO

Pour rappel, les produits qui vous permettent d’investir en or papier sur votre compte-titres ordinaire sont :

  • Les ETF,
  • Les Turbos,
  • Les futures,
  • Les CFD.

Ces produits sont considérés, au même titre que les actions, comme des valeurs mobilières par l’administration fiscale. Vous ne serez donc imposé qu’en cas de plus-values. Ces dernières devront être déclarées à la fin de chaque exercice fiscal, et seront imposées selon deux options :

  • Le PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) : il s’agit de la fameuse « flat tax », de 30 %, qui se décompose comme suit :
    • 12,8 % au titre de l’imposition sur le revenu,
    • 17,2 % au titre des prélèvements sociaux.
  • Le TMI (Taux Marginal d’Imposition) : vos gains subiront la même imposition que vos autres revenus (salaires par exemple), à laquelle s’ajouteront toujours 17,2 % de prélèvements sociaux.

Fiscalité des investissements aurifères via votre assurance vie

L’investissement en or via votre assurance vie s’effectuera principalement à travers certains ETF. À ce titre, c’est la fiscalité de l’assurance vie qui sera appliquée à vos investissements aurifères.

Ainsi, de nombreux cas de figure sont possibles, et diffèrent selon les paramètres suivants :

  • Âge du contrat,
  • Date des versements,
  • Choix de l’option par défaut ou du barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Pour faire simple, il est très intéressant d’investir dans l’or via votre assurance vie si votre contrat a plus de huit ans, et si vos dépôts sont antérieurs au 27 septembre 2017 (hypothèse d’arbitrages). Vous bénéficierez, dans ce cas, de nombreux abattements et d’un taux d’imposition préférentiel.

Ce taux d’imposition « réduit » s’élève à 24,7 %, et se décompose comme suit :

  • 7,5 % au titre du PFL (Prélèvement Forfaitaire Libératoire),
  • 17,2 % au titre des prélèvements sociaux.

Quant aux abattements, ils s’appliquent à la plus-value et s’élèvent dans ce cas précis (contrat de plus de huit ans) à : 

  • 4 600 € pour une personne seule,
  • 9 200 € pour un couple marié ou pacsé.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez très bien investir avec un contrat moins ancien, mais essayez, de préférence, de conserver ces investissement plusieurs années sur votre assurance vie, afin d’être moins imposé à la sortie.

Rappelons également que dans le cadre d’une assurance vie, vous ne serez imposé que sur vos gains perçus, et non générés. Ainsi, tant que vous ne retirez pas vos plus values, aucune imposition n’est due. 

↪️ Plus d’informations à ce sujet sur notre guide sur la fiscalité d’une assurance vie.

FAQ : Questions fréquentes sur l’achat d’or

Quelle quantité d’or peut-on vendre ?

On peut vendre autant d’or qu’on le souhaite, mais il convient de vendre son or de manière intelligente, en tenant compte de la fiscalité, des cours en vigueur, et des différents formats d’or possédés.

Où stocker de l’or ?

L’or physique présente de nombreuses contraintes et risques liés à son stockage. Il existe de nombreuses solutions comme les coffres bancaires ou à domicile, le mieux étant d’opter pour les services de stockage sous scellés d’entreprises spécialisées.

Est-il possible de perdre de l’argent en investissant dans l’or ?

Comme tout autre produit d’investissement, l’or présente un risque de perte. Il s’agit d’un actif volatil dont le cours varie en fonction d’une multitude de paramètres tels que l’économie, l’inflation, les crises, etc.

Est-ce que l’or rentre dans la succession ?

L’or d’investissement entre dans le calcul de la succession, et est taxé à ce titre, si la valeur est conséquente.

Quelles sont les banques qui vendent de l’or ?

La plupart des grandes banques, telles que BNP Paribas ou HSBC, proposent des services de vente, de stockage, et de gestion, qu’il s’agisse d’or physique, ou de conseils pour l’investissement en or papier.

×
RÉDIGE TON AVIS