Changer de banque en 2024 : tout ce qu’il faut savoir

Mis à jour le
Changement de banque

L’épargnant français a tendance, plus que ses voisins européens, à nouer une relation de fidélité avec sa banque. Plus de 60 % des Français n’ont ainsi qu’un seul compte en banque. Cela a tendance à s’inverser, mais beaucoup de clients n’osent toujours pas sauter le pas.

Pourtant, le changement de banque a de nombreux avantages : tarifs, flexibilité, nouvelle relation avec un conseiller pour « repartir de zéro », ou encore accéder à de nouveaux produits.

Vous hésitez à changer de banque ? Voyez comment faire ci-dessous, et découvrez les meilleures alternatives pour ce faire.

Comment réussir son changement de banque en résumé ?

Changer de banque peut être simple et rapide, si l’on applique la bonne méthode. Il convient de faire les choses dans l’ordre, et d’être informé, car chaque produit bancaire fait état de ses propres règles de transfert.

De manière générale (nous entrerons dans le détail ci-après), les grandes lignes du changement de banques sont les suivantes :

  1. Choisissez votre nouvelle banque. Optez pour une alternative de qualité, en termes de frais, de fonctionnalités et de flexibilité.
  2. Ouvrez-y votre nouveau compte. Il conviendra, ici, de ne pas se précipiter, et surtout de négocier au maximum le remboursement des commissions de transferts qui pourraient vous être facturées par votre ancienne banque pour certains produits.
  3. Mettez en place votre mobilité bancaire en signant le mandat émis, qui vous permettra de transférer toutes vos opérations récurrentes (virements, prélèvements, crédits et débits réguliers) de manière automatique.
  4. Transférez manuellement les produits bancaires restants.
  5. Clôturez votre ancien compte.

Bien entendu, il existe des spécificités, et chaque situation est unique. C’est pourquoi nous entrons par la suite dans le détail des opérations listées ci-dessus, en vous informant sur ce que vous êtes en droit d’attendre des établissements concernés.

Comment changer de banque en quatre étapes ?

Voici les étapes qui vous permettront de changer de banque efficacement, et en toute légalité :

Étape 1 : ouvrez votre nouveau compte bancaire

C’est assez logique, mais il convient de ne pas prendre cette étape à la légère. Choisissez une banque qui vous ressemble, dont vous comprenez les tarifs, et surtout qui répond à vos besoins en matière de fonctionnalités.

Car tous les établissements bancaires ne se valent pas. Vous retrouverez, plus bas, un palmarès des meilleures banques traditionnelles et banques en ligne, établi par nos soins.

Quoi qu’il en soit, prenez le temps nécessaire à la comparaison. Bien entendu, vous n’êtes pas « marié à vie » avec une banque, et en cas d’erreur de jugement, vous pourrez toujours changer. Mais comme nous allons à présent le voir, changer de banque exige un certain formalisme, qu’il vaut mieux s’éviter d’avoir à refaire au bout de quelques mois.

Une fois votre nouvel établissement choisi, prenez rendez-vous pour y ouvrir un compte, ou faites-le en ligne. Cela dépendra bien entendu du type d’établissement concerné :

  • Pour un compte de banque en ligne (Fortuneo, Bourso Bank), vous pourrez effectuer toutes les formalités sur internet, avec signature électronique,
  • Pour un compte en banque traditionnelle (Société Générale, BNP Paribas), il faudra vous déplacer. Certaines alternatives, comme le LCL, vous proposent de remplir en ligne tous les formulaires nécessaires, et de vous déplacer en agence pour finaliser votre dossier, ceci pouvant également se faire via en rendez-vous « visio ».

Une fois votre nouveau compte ouvert, voyons comment procéder pour y transférer votre « activité bancaire ».

Étape 2 : faites le point sur vos produits souscrits

Il convient de distinguer les produits souscrits des opérations courantes, que nous verrons dans la partie suivante, et qui sont facilement « transférables ».

Les produits souscrits peuvent-être de plusieurs sorte, par exemple :

  • Livrets d’épargne réglementés (livret A, LDDS, LEP, etc),
  • Livrets d’épargne non réglementés, comptes à terme,
  • Plans d’épargne liés au logement (PEL, CEL),
  • Produits boursier (CTO, PEA, etc),
  • Assurance-vie,
  • Emprunts (crédits immobiliers, prêts à la consommation, etc),
  • Etc.

Ces produits peuvent être plus ou moins complexes à transférer. En effet, il existe pour certains d’entre eux des dispositifs de mobilité légaux. Pour d’autres, pas de procédure unifiée, et il faudra donc les fermer manuellement, pour les rouvrir auprès de votre nouvel établissement. Nous entrerons ultérieurement dans le détail par produit. 

Étape 3 : effectuez le transfert de vos opérations récurrentes

Les opérations récurrentes, quant à elles, sont les débits et crédits qui se présentent sur votre compte tous les mois, de manière régulière. Par exemple, une facture de forfait mobile, la mensualisation de votre taxe foncière, ou votre revenu.

Et même si ces opérations récurrentes peuvent être nombreuses, ne vous inquiétez pas : la loi Macron vous permet de les transférer de manière automatique. Pour ce faire, vous devrez signer un mandat de mobilité auprès de votre nouvelle banque, qui contactera votre ancien établissement pour connaître la liste de ces opérations (prélèvements automatiques et virements permanents), et informer vos créanciers (par exemple, un fournisseur d’électricité) et débiteurs (par exemple, votre employeur pour le virement de votre salaire).

Vous pouvez également faire sans le mandat de mobilité si vous préférez. Pour cela, il vous faudra solliciter auprès de votre ancienne banque vos relevés de comptes de l’année passée, ou un récapitulatif des opérations automatiques et récurrentes. Ensuite, vous devrez joindre à chaque créancier/débiteur, vos nouvelles coordonnées bancaires afin qu’ils appliquent ce changement pour les prélèvements/virements à venir.

💡 Vous l’aurez compris, mieux vaut passer par la mobilité bancaire, qui est de surcroît gratuite !

Étape 4 : clôturer votre ancien compte

Une fois votre mobilité bancaire effectuée, il ne vous restera plus qu’à clôturer votre ancien compte. Avant de passer à l’action, vérifiez les points suivants :

  • Plus aucune opération récurrente n’est domiciliée sur ce compte,
  • Vos règlements par chèque ont déjà été encaissés. Si un chèque se présente sur un compte fermé, les conséquences peuvent être assez négatives, avec une possibilité de fichage auprès de la Banque de France.

Les procédures de clôture

Une fois cela fait, il existe deux procédures pour la fermeture de compte :

  • Vous changez de compte avec le mandat de mobilité bancaire : vous pouvez choisir, lors de la signature du mandat, que l’ancien compte soit clôturé de manière automatique, à la date de votre convenance. Les fonds restants seront transférés vers votre nouvelle banque,
  • Vous changez de compte sans le mandat de mobilité bancaire : après avoir effectué le transfert de vos opérations manuellement, il vous faudra envoyer un courrier, en recommandé avec avis de réception, à votre ancienne banque. Celui-ci devra demander la clôture du compte et des services associés. Joignez un IBAN de votre nouveau compte afin que d’éventuels fonds restants y soient transférés.

Le cas particulier de l’emprunt bancaire

Dans certaines situations, il est possible que vous ne puissiez pas clôturer votre ancien compte. C’est notamment de cas lorsque des crédits sont souscrits, avec une obligation contractuelle de domiciliation des revenus. Dans ce cas, trois solutions s’offrent à vous :

  • Vous gardez votre compte ouvert, continuez d’y percevoir votre salaire, et en virez l’excédent vers votre nouveau compte (possibilité de mettre en place un virement automatique de manière à ne laisser que le montant de la mensualité de crédit sur l’ancien compte),
  • Vous soldez votre crédit de manière anticipée (si vous disposez d’une épargne suffisante),
  • Vous faites racheter votre crédit par votre nouvelle banque, ou avec l’aide d’un courtier (ce qui peut entraîner des indemnités de remboursement anticipé que vous pouvez intégrer à votre rachat).

Comment transférer ses livrets, comptes d’épargne et plans ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les opérations récurrentes sont facilement transférables. Ce n’est cependant pas toujours le cas pour ce qui est des produits bancaires.

Voici un récapitulatif non exhaustif des procédures de transfert pour les produits les plus répandus :

Produit bancaire Procédure de transfert
Livrets d’épargne réglementés (Livret A, LDDS, LEP, etc) Procédure manuelle
Comptes à terme et livrets « maison » non réglementés Non transférable (offre différente d’une banque à l’autre)
Épargne logement (PEL, CEL, etc)
  • Comptes transférables automatiquement,
  • Conservation du taux contractuel et des droits acquis
Produits boursiers (CTO, PEA, etc)
  • Comptes transférables automatiquement,
  • Conservation des portefeuilles, prix d’achats, plus ou moins-values latentes, etc
Assurance-vie Procédure manuelle
Crédits (immobilier, consommation, etc) Procédure manuelle

Voyons comment procéder.

Comment transférer ses livrets ?

Malheureusement, il n’existe pas de procédure « toute faite », pour le transfert des livrets réglementés (Livret A, LDDS, etc).

Vous devrez donc procéder de la manière suivante :

  1. Clôturez les livrets associés à votre ancien compte,
  2. Virez les fonds associés vers votre nouvelle banque,
  3. Demandez l’ouverture de nouveaux livrets auprès de votre nouvelle banque, et créditez-les grâce aux sommes précédemment virées.

💡 À noter :

  • Le LEP fait exception, c’est le seul livret qui peut être transféré de manière automatique, mais cela à un coût (en moyenne 100 €),
  • Il est important de commencer par la clôture de vos anciens livrets, car votre nouvelle banque vérifiera qu’il n’y ait pas de « doublons » avant de vous ouvrir de nouveaux comptes d’épargne,
  • Si vos anciens livrets faisaient état d’un solde supérieur au plafond (par la capitalisation des intérêts), vous ne pourrez malheureusement pas déposer l’intégralité de leur solde sur les nouveaux livrets, que vous ne pourrez abonder que dans la limite de leur plafond.

Comment transférer ses plans ?

Les comptes « d’épargne logement » (PEL et CEL), peuvent être transférés de manière automatique. Il s’agit d’une disposition légale, et vous conserverez donc votre taux et vos gains.

Cependant, ces plans sont l’apanage des banques traditionnelles, et constituent donc souvent un obstacle au changement de banque. Seules Hello Bank et BoursoBank semblent encore proposer ce produit parmi les acteurs en ligne.

Pour faire transférer vos plans auprès d’une autre banque, voici comment procéder :

  1. Lors de votre souscription à votre nouvelle offre bancaire, demandez le transfert de vos plans d’épargne,
  2. Signez le mandat émis par votre nouvelle banque,
  3. Celle-ci demandera le transfert auprès de votre ancien établissement. Vous conserverez l’ancienneté de votre plan, les primes versées, et le taux contractuel d’origine.

💡 À noter : votre ancienne banque vous facturera vraisemblablement des frais de transfert. Généralement, il est possible de négocier leur remboursement par votre nouvel établissement.

Comment transférer ses comptes d’investissement ?

Voici ce qu’il en est pour les autres comptes d’épargne.

Transférer ses produits boursiers

Pour transférer vos comptes d’investissement, comme votre Plan d’Épargne en Actions ou votre Compte-Titres Ordinaires, procédez de la manière suivante :

  1. À l’ouverture de votre nouveau compte, indiquez que vous souhaitez faire transférer vos produits d’investissement,
  2. Signez le mandat associé à votre demande,
  3. Votre nouvelle banque s’occupera du transfert.

💡 À noter :

  • Des frais vous seront facturés, et sont généralement pris en charge par votre nouvel établissement.
  • Il est préférable de ne pas transférer ses comptes bourse auprès de banques traditionnelles. Ces dernières ne sont pas du tout compétitives sur ce type de produits, tant en termes de tarifs, qu’en matières de fonctionnalités. C’est beaucoup mieux du côté des banques en lignes, et plus qualitatif encore chez les meilleurs courtiers de métier comme Trade Republic ou encore XTB (qui pour certains prennent également en charge les frais de transfert).

Transférer une Assurance-vie

L’assurance vie n’est malheureusement pas transférable. Vous aurez deux choix :

  • Conserver votre ancien contrat en en ouvrir un nouveau auprès de votre nouvelle banque,
  • Clôturer l’ancien contrat, pour en ouvrir un unique chez votre nouvel intermédiaire.

Il n’y a pas de « bonne solution ». Ce choix dépendra des objectifs du contrat, des différentes caractéristiques proposées par les deux établissements (fonds en euros, unités de compte, etc), mais aussi et surtout de l’âge de l’assuré, et de la maturité atteinte ou non du contrat.

Quoi qu’il en soit, il n’y a rien qui s’oppose à l’ouverture d’un nouveau contrat plus performant, en parallèle de l’ancien. Consultez notre comparatif des assurances vie pour choisir le meilleur contrat pour vous.

Les frais de changement de banque

Nous vous le précisions précédemment, mais la manière la plus simple de transférer vos comptes est d’opter pour la mobilité bancaire. C’est gratuit du côté de la nouvelle banque, qui est tenue de vous le proposer, mais néanmoins, cela ne s’applique pas à tous les comptes.

Voici un récapitulatif des frais qui peuvent s’appliquer. Nous avons pris l’exemple de la Société Générale et de BoursoBank pour les tarifs de mobilité bancaire :

Opération Tarif Société Générale Tarif BoursoBank
Transfert de PEL 75 € 50 €
Transfert de CEL 75 € 50 €
Transfert de PEA 12 € par ligne, dans la limite de 150 € au total 15 € par ligne, dans la limite de 150 € au total
Transfert de CTO
  • En France, Pays Bas ou Belgique : 12 € par ligne
  • Autres pays : 50 € par ligne
  • En France : 7,85 € par ligne
  • Autres pays : 29,80 € par ligne

Seuls les comptes pour lesquels un transfert automatique est possible sont répertoriés ici. En effet, la mobilité bancaire classique, qui concerne les opérations de compte courants (opérations récurrentes, etc) n’est pas facturée par les banques.

💡 Comme vous pouvez le constater, le transfert de produits d’épargne peut vite s’avérer onéreux. N’oubliez donc pas de négocier avec votre nouvel établissement un remboursement de ces frais (ce qui est souvent proposé).

Changer de banque : laquelle choisir ?

Si vous envisagez un changement de banque, autant saisir l’opportunité pour « bien faire ». Tarifs, fonctionnalités, flexibilité, moyens de paiement : voici les meilleures alternatives sur le marché.

Les meilleures banques traditionnelles

Voici les trois banques traditionnelles les plus qualitatives selon nous :

Critère Société générale Crédit Mutuel Crédit Agricole
Nombre d’agences 1 500 4 600 7 000
Qualité de l’offre 4,5 / 5 4 / 5 4 / 5
Frais ( tenue de compte + carte) De 2 € à 28,90 € par mois De 6,69 € à 21,42 € par mois De 2 € à 35 € / mois
Expertise des conseillers Excellente Moyenne Satisfaisante

↪️ Plus d’informations dans notre classement et comparatif de banques physiques traditionnelles.

Voici ce que nous pensons de ces trois offres.

Société Générale : le choix du service

Société Générale : le choix du service
La Société Générale, acteur premium parmi les banques traditionnelles généralistes

Société Générale se situe selon nous sur le secteur « haut de gamme » des banques traditionnelles grand public. Elle s’adresse néanmoins à tous, même aux étudiants, avec une offre groupée à 3 € par mois, comprenant une carte Visa.

Sur les autres segments de clientèle, nous considérons cette banque comme plus chère que la moyenne des ses concurrentes, avec l’offre comprenant une carte Visa Premier à 14,90 € par mois.

Nous avis sur Société Générale est positif, en grande partie pour la qualité de ses services bancaires, à savoir :

  • Une offre de crédits en tous genres,
  • Une offre assurantielle de premier plan,
  • Des services d’épargne et du conseil,
  • Des services et produits d’investissement boursiers (chers, mais complets et mieux pensés que ceux des autres banques traditionnelles).

Seul point noir : les frais. La qualité se paye, et Société Générale est l’une des banques généralistes les plus chères.

Crédit Mutuel : la banque des jeunes

Crédit Mutuel : la banque des jeunes
Crédit Mutuel, une offre adaptée même aux jeunes clients

Selon certains sondages, le Crédit Mutuel est la banque préférée des français. Et l’on comprend aisément pourquoi. Cette banque s’est en effet muée en « banque des jeunes », en proposant des services et tarifs adaptés aux jeunes actifs, et aux étudiants, et se classe d’ailleurs en première position de notre comparatif des meilleurs banques pour étudiants, avec notamment :

  • Une offre gratuite pendant un an (carte Mastercard incluse),
  • Une possibilité d’avance sur salaire la première année (sous condition de CDI ou CDD).

En dehors de cette cible « jeunes », le crédit mutuel propose plusieurs offres groupées en fonction de vos besoins, avec Eurocompte et carte bancaire à partir de 2 € par mois, mais rien qui se démarque franchement de la concurrence. C’est assez « standard ».

Si vous disposez de revenus importants, il ne s’agira pas, selon nous, de la meilleure alternative. Une banque comme la Société Générale, précédemment évoquée, fera bien mieux en matière de conseil et de produits d’épargne/investissement.

Le Crédit Agricole : le choix de la proximité

Le Crédit Agricole : le choix de la proximité
Le Crédit Agricole, une banque organisée par caisses régionales, et une multitude d’offres pour tous les profils

Le Crédit Agricole, autrefois banque des agriculteurs, est un mastodonte du secteur bancaire. Selon nous, il s’agit d’un acteur incontournable de par le réseau d’agences qu’il propose (environ 5 000 sur le territoire). Avis aux amateurs de proximité, donc.

Nous apprécions par ailleurs le fait que le Crédit Agricole s’adresse à tous les profils de clients, et propose des services allant du compte Eko basique (2€ par mois, très peu de services, mais une carte tout de même), à un compte Prestige avec des cartes Visa Infinite par exemple.

Nous pensons ainsi que le Crédit Agricole est la banque la plus « polyvalente ». Vous pourrez y changer d’offre pour accompagner vos changements de situation personnelle et professionnelle, en comptant sur des conseillers qualifiés, et des tarifs tout à fait corrects.

Quoi qu’il en soit, prenez toujours le temps de comparer les différentes offres bancaires afin de trouver celle qui vous correspond le mieux parmi les meilleures banques traditionnelles. Il existe, bien entendu, d’autres alternatives qualitatives que les trois que nous venons de citer, et il conviendra de trouver celle où vous vous sentirez bien.

Les meilleures banques en ligne

Voici, selon nous, les trois meilleures banques en ligne :

BoursoBank Fortuneo Monabanq
Versement initial 50 € 0 € 150 €
Offre d’appel Visa gratuite si un paiement mensuel, sinon 5 € Mastercard gratuite Mastercard gratuite
Qualité de l’offre globale 5 / 5 4 / 5 4,5 / 5
Frais 0 € à 9,90 € par mois 0 € à 16,67 € par mois 3 € à 18 € par mois
Découvert autorisé Oui Oui Oui
Crédit immobilier Oui Oui Non

↪️ Plus d’informations dans notre classement et comparatif de banques en ligne.

Voici pourquoi nous pensons que ces offres sont les meilleures sur le marché.

Boursorama Bank : la banque pour emprunter et investir

Boursorama Bank : la banque pour emprunter et investir
BoursoBank, ex Boursorama, considérée comme la banque la moins chère de France

BoursoBank ne se contente pas de faire aussi bien que les banques traditionnelles : elle fait mieux. Du moins, pour peu que vous ne teniez pas absolument à pouvoir vous rendre en agence physique.

Cette banque en ligne figure d’ailleurs en première position de notre classement des meilleurs livrets !

Si notre avis sur BoursoBank est si positif, c’est parce que cette dernière à su construire une offre bancaire cohérente, accompagnée de supports d’épargne et d’investissement qualitatifs, le tout avec la meilleure tarification du marché. BoursoBank est en effet chaque année élue « banque la moins chère » depuis près de deux décennies.

Nous apprécions donc que la qualité de cette banque en ligne permette d’en faire sa banque principale, d’autant qu’il est possible d’y solliciter un emprunt immobilier.

En bref, rien à redire sur BoursoBank, qui en plus propose très régulièrement des bonus alléchants si vous optez pour leur solution de mobilité bancaire EasyMove, parfaite pour transférer votre ancien compte en quelques clics !

Fortuneo, pour le quotidien et les voyages

Fortuneo, pour le quotidien et les voyages
Fortuneo, filiale du Crédit Mutuel, propose une offre fournie, associée à des frais bas

Notre avis sur Fortuneo est positif, dans la mesure où, comme Bourso, celle-ci propose des produits d’investissement qualitatifs, associés à une gamme de services bancaires cohérents. En résumé, ces options permettent tout aussi bien d’héberger votre compte courant et d’assurer le quotidien, que d’épargner et d’investir votre argent. Il est seulement regrettable de ne pas disposer de produits « d’épargne logement » (PEL, CEL), mais c’est le cas dans presque toutes les banques en ligne. 

Nous pensons également que Fortuneo dispose d’un avantage pour les clients qui voyagent régulièrement, avec des paiements et retraits gratuits à l’étranger.

Enfin, nous considérons que Fortuneo est la solution la plus adaptée pour les clients qui souhaitent être autonomes, modifier leurs plafonds, etc, avec une ergonomie très qualitative.

Voir Fortuneo

Monabanq, la banque en ligne humaine et à l’écoute

Monabanq, la banque en ligne humaine et à l’écoute
Monabanq est l’alternative “humaine”, avec le meilleur service client de la catégorie

Si sauter le pas de la banque en ligne vous effraie, Monabanq pourrait vous convenir. Lors de notre utilisation, nous avions particulièrement apprécié la qualité du service client, et l’expertise des conseillers, même sur des questions techniques liées aux produits financiers comme le PEA.

En outre, il s’agit d’une banque accessible (pas de condition de domiciliation de revenus ou d’épargne), qui propose une offre très segmentée, pouvant convenir à différents niveaux de revenus. Nous apprécions également qu’il soit possible de souscrire des crédits à la consommation, ou même des crédits renouvelables, ce qui est assez rare auprès des banques en ligne. Ce qui justifie notre avis sur Monabanq, positif.

On est donc ici en présence d’une offre qualitative, et surtout d’un service client régulièrement récompensé. Ceci est un gage de qualité, qui justifierait un éventuel transfert de compte !

Question fréquentes sur le changement de banque 

Comment changer de banque sans frais ?

Changer de banque sans frais est possible, mais cela dépend en grande partie des produits bancaires que vous souhaitez transférer vers votre nouvel établissement. S’il ne s’agit que de comptes courants et d’opérations récurrentes, il vous sera facile d’effectuer un changement de banque gratuit grâce à la mobilité bancaire.

Comment changer d’agence bancaire sans changer de banque ?

Changer d’agence bancaire au sein de la même banque est une procédure gratuite. Il vous suffira de demander le transfert de vos comptes à l’agence d’origine, ou de destination. Généralement, la procédure prend quelques jours. À noter : vos coordonnées bancaires (IBAN) restent les mêmes !

Comment changer de banque avec un crédit en cours ?

Changer de banque avec un crédit en cours peut être délicat, notamment si vous tenez à clôturer le compte en question. Certains contrats de prêt exigent par ailleurs que votre salaire reste domicilié sur le compte de débit des mensualités. Il reste néanmoins possible de solder votre emprunt de manière anticipée, ou de le faire racheter par votre nouvelle banque.

Puis-je conserver mon IBAN en cas de changement de banque ?

Si vous changez d’agence au sein de la même banque, vous conserverez le même IBAN. Cependant, en cas de changement de banque, il vous sera impossible de conserver vos coordonnées bancaires, chaque banque disposant de ces numéros d’identification sur les IBAN.

Peut-on changer de conseiller à la banque ?

Il est tout à fait possible de changer de conseiller à la banque, sur simple demande. N’hésitez pas à le faire si vous ne vous sentez pas accompagné comme il se doit !

×
RÉDIGE TON AVIS