Arnaques cryptomonnaie : comment s’en protéger ?

Mis à jour le

Les arnaques à l’investissement crypto sont désormais monnaie courante. Les escrocs ont trouvé de nombreux moyens pour tromper les investisseurs inexpérimentés dont les revenus sont pourtant déjà amenuisés par la forte volatilité de monnaies numériques. 

Faux sites d’échange, portefeuilles en ligne frauduleux, offres d’investissement trop belles pour être vraies, les acteurs malicieux se servent de méthodes sophistiquées dans le but de voler vos avoirs en crypto-monnaies. Heureusement, après avoir lu ce guide, vous serez armé pour reconnaître tout type d’arnaque crypto.  

Qu’est-ce qu’une arnaque crypto ? Comment cela fonctionne ?

Une arnaque crypto ou “arnaque au Bitcoin”, est une fraude en ligne dont le but est de voler les avoirs des investisseurs en cryptomonnaies. Les fraudeurs profitent généralement de la faible réglementation du secteur crypto, de l’absence de transparence de la part de certains projets ainsi que de la jeunesse et la complexité du marché des cryptomonnaies. 

Les auteurs de projets frauduleux séduisent les investisseurs par des promesses de rendements élevés. Les paradis fiscaux abritent souvent les entreprises frauduleuses. Celles-ci souhaitent habituellement opérer dans des juridictions dépourvues de cadre légal strict.

Les différents types d’arnaques crypto monnaie

Bien que le volume de transactions en lien avec les arnaques crypto ait baissé de 46 % en 2022, selon un récent rapport de Chainalysis, les chiffres restent effrayants. En 2022, 5.9 milliards de dollars se sont retrouvés entre les mains des arnaqueurs crypto.   

Les auteurs de fraudes utilisent des astuces ingénieuses pour attirer des victimes les marchés crypto. Voici les types d’arnaques qu’il faut absolument éviter pour ne pas tomber dans le piège de ces criminels 2.0 :

  • Les pyramides de Ponzi
  • Le rug pull
  • Les faux robots de trading 
  • Les arnaques au phishing
  • Les fraudes par email 
  • Les arnaques P2P (peer to peer)
  • Les arnaques DeFi (Finance Décentralisée)
  • Les faux exchanges
  • Le pump and dump

Les pyramides de Ponzi 

Une pyramide de Ponzi consiste à attirer les investisseurs en promettant une plus-value très rapide et élevée. L’argent des nouveaux investisseurs est utilisé pour payer les rendements des investisseurs précédents. Cela crée une illusion de profits élevés. 

La fraude continue jusqu’à ce que les fraudeurs ne puissent plus attirer de nouveaux investisseurs ou que suffisamment de participants demandent le retrait intégral de leur investissement. À ce moment-là, le système s’effondre et la majorité des investisseurs perdent leur mise.

Il existe deux exemples notables d’arnaques de type pyramide de Ponzi dans le domaine des cryptomonnaies. Il s’agit de défunts projets Bitconnect et Onecoin. Le premier, lancé en 2016, proposait des prêts en ligne et promettait aux investisseurs un rendement moyen de 10 % par mois. 

Cependant, en janvier 2018, les autorités américaines ont mis en garde contre Bitconnect, et la plateforme a finalement fermé ses portes, entraînant des pertes estimées à 2,5 milliards de dollars.

Onecoin quant à lui, a été lancé en 2014. Le projet prétendait développer « le nouveau Bitcoin » et recrutait des membres via un programme de marketing multi-level (MLM). La société a organisé de nombreuses conférences pour promouvoir son projet, mais en 2017, plusieurs pays ont commencé à enquêter sur Onecoin. Depuis, sa fondatrice, Ruja Ignatova a disparu. Son projet est à l’origine de pertes estimées à 4 milliards de dollars.

💡 Ces exemples montrent l’importance de la prudence et de la recherche approfondie avant d’investir dans des projets de cryptomonnaies. Les arnaques de type pyramide de Ponzi sont malheureusement courantes dans ce domaine.

Le rug pull

Un rug-pull crypto est une forme d’arnaque où les fraudeurs créent une nouvelle cryptomonnaie ou s’associent à un projet existant. Ils attirent ensuite les investisseurs avec des promesses de rendements, puis liquident soudainement leurs positions une fois que suffisamment de personnes ont investi et fait monter le cours. Cette opération laisse les victimes avec un actif sans valeur, car la vente massive des fraudeurs fait s’effondrer le prix.

💡 L’essor des jetons ERC-20 sur la blockchain Ethereum a facilité ce type d’arnaque en raison de leur facilité de création et de leur compatibilité avec les portefeuilles de cryptomonnaie les plus utilisés.

De nombreux fraudeurs ont organisé des collectes de fonds sous forme d’ICO (Initial Coin Offering), favorisant ainsi la popularisation du rug-pull pendant la bulle spéculative sur le marché crypto en 2017. La plupart des projets qui ont levé des fonds à l’époque se sont soldés par des rug-pull massif.

Un exemple concret de rug pull est le projet « Yam Finance ». Ce dernier promettait des rendements élevés aux investisseurs. Cependant, quelques jours seulement après son lancement, un bug dans le code a été découvert, provoquant une chute soudaine de la valeur du jeton Yam. Les développeurs ont alors liquidé leurs positions, laissant les investisseurs avec un actif sans valeur.

Comment se protégrer des rug-pulls ?

Pour éviter les rug-pulls, il faut faire des recherches approfondies sur les projets de cryptomonnaies et s’assurer qu’ils sont soutenus par une équipe solide et transparente. Il est également essentiel de surveiller les signaux d’alerte, tels que des promesses de rendements trop élevés ou trop rapides.

Les faux robots de trading 

“Crypto World Evolution” (CWE) proposait une méthode de trading automatisé qui, selon les responsables de l’initiative, pouvait générer des profits importants pour les investisseurs. Néanmoins, il a été révélé que CWE était en réalité une fraude. Les promoteurs du projet ont disparu, laissant les investisseurs les poches vides. 

CWE était en réalité un faux robot de trading. Il s’agit d’une arnaque où les fraudeurs proposent un programme informatique qui prétend mettre en place une stratégie de trading automatisée générant des profits importants. 

La plupart de ces robots ne fonctionnent pas ou n’existent tout simplement pas. Les victimes sont incitées à investir de l’argent dans ces robots, mais une fois l’argent reçu, les promoteurs disparaissent avec la caisse.

Dans la plupart des cas, les arnaques aux robots de trading sont des pyramides de Ponzi déguisées qui utilisent le trading automatisé comme prétexte pour attirer les investisseurs. 

Les fraudeurs attirent les victimes en leur promettant des rendements élevés, puis se servent de l’argent de nouveaux investisseurs pour payer les rendements des investisseurs précédents. Lorsque l’afflux de nouveaux investisseurs s’arrête, la fraude s’effondre et les participants perdent leur mise.

Comment se protéger des robots de trading frauduleux ?

Pour éviter ce type d’arnaque, il faut être prudent, voire sceptique face aux offres de robots de trading en cryptomonnaies. Il est essentiel de mener des recherches approfondies sur le robot, l’équipe derrière le projet et les résultats de trading passés. 

Les investisseurs doivent également être conscients des signaux d’alerte, tels que les demandes de paiement anticipé, les garanties de profit et l’absence de transparence sur la stratégie de trading utilisée.

Les arnaques au phishing

Le phishing, ou hameçonnage, est une technique couramment utilisée par les cybercriminels pour tromper les utilisateurs de cryptomonnaies. 

Ces derniers font croire aux victimes qu’ils ouvrent un site Web légitime, alors qu’en réalité, les investisseurs sont redirigés vers un site web frauduleux visant à voler les informations personnelles ou les fonds disponibles sur leurs portefeuilles.

Ces attaques de phishing se présentent généralement sous la forme d’e-mails, des SMS ou de pages Web imitant un site légitime, comme une plateforme d’échange de cryptomonnaies, une banque ou un réseau social. 

Le message ou la page Web incite l’utilisateur à fournir des informations confidentielles telles que le nom d’utilisateur, le mot de passe, le numéro de carte de crédit ou la clé privée d’un wallet crypto. 

Les cybercriminels peuvent ensuite utiliser ces informations pour commettre des fraudes financières ou d’autres types de crimes. Les utilisateurs de cryptomonnaies sont particulièrement vulnérables aux arnaques au phishing car les transactions sont irréversibles et les fonds perdus peuvent être difficiles, voire impossibles à récupérer.

Un exemple de phishing dans le secteur crypto est celui du site Web du portefeuille MyEtherWallet en 2018. Des pirates ont créé un faux site Web ressemblant presque identiquement au site officiel. Les utilisateurs qui ont saisi leurs informations d’identification sur le faux site ont été redirigés vers le site Web réel, mais les pirates ont récupéré leurs informations d’identification et ont volé leurs avoirs en cryptomonnaies.

Comment se protéger du phishing ?

Pour se protéger contre les attaques de phishing, il est essentiel de vérifier attentivement les adresses e-mail, les liens et les URL avant de cliquer dessus ou de fournir des informations personnelles. L’utilisation de l’authentification à deux facteurs et la vérification régulière des sites officiels des plateformes d’échange peuvent également aider à prévenir ce type d’arnaque.

Les fraudes par email 

Pour exécuter une fraude par email, les attaquants envoient des e-mails non sollicités.  Le but est souvent de proposer des opportunités financières ou alors se faire passer pour une entreprise légitime, demandant à la cible d’envoyer des informations de connexion. Une fois ces données en leur possession, les pirates accèdent au compte de la victime et le vide.

Ces arnaques se sont multipliées dans l’univers crypto, en partie à cause des entreprises qui ne sécurisent pas suffisamment les données des utilisateurs. Ces dernières se retrouvent fréquemment vendues sur le darknet, puis utilisées pour mener des campagnes e-mail frauduleuses.

Ledger, le fabricant français de portefeuilles crypto, a été victime d’une telle attaque en juillet 2020. En effet, un pirate a exploité une vulnérabilité dans un outil de gestion de bases de données tiers utilisé par Ledger pour stocker certaines données client. 

Celles-ci contenaient les adresses e-mail, les numéros de téléphone, les adresses postales, les noms et les informations d’achat de plusieurs milliers de clients de la licorne française.

Bien que les clés privées des utilisateurs n’aient pas été compromises, le pirate avait organisé des campagnes e-mail ciblées sur les clients de Ledger, les incitant à divulguer leurs clés privées sous peine de perdre l’accès à leurs avoirs en crypto. 

Certains utilisateurs de Ledger étaient tombés dans le panneau. Pour éviter de subir la même expérience, il est important d’éviter de cliquer sur les liens suspects envoyés par mail. Il faut également prendre soin de ne jamais stocker ou envoyer les informations financières par e-mail.

Comment se protéger des e-mail frauduleux ?

En cas de doute, il est préférable de contacter directement l’entreprise concernée pour vérifier la légitimité du message reçu. Toutefois, l’usage de l’authentification à deux facteurs est aussi un atout majeur pour se protéger d’une fraude par email.

Les arnaques P2P

Une arnaque P2P est une forme de vol qui a lieu sur les plateformes d’échange de cryptomonnaies peer-to-peer. Pour mettre en œuvre ce type d’arnaques, l’attaquant se fait passer pour un acheteur ou un vendeur de cryptomonnaies. Il trompe sa cible pour dérober son argent. Les plateformes P2P telles que Paxful ou LocalBitcoins (ndlr, les deux exchanges ont récemment fermé leurs portes) étaient très utilisées pour les arnaques P2P.

Les escrocs emploient des techniques sophistiquées pour convaincre les utilisateurs de leur légitimité. Ils proposent des taux de change alléchants ou des transactions rapides pour gagner la confiance des utilisateurs et les inciter à multiplier les opérations avec eux. Un jour donné, l’escroc contourne les mesures de sécurité et laisse la victime sans aucune possibilité de récupérer ses fonds.

Comment se protéger des arnaques P2P ?

Pour se protéger contre les arnaques P2P, il est important de prendre des précautions supplémentaires lors des transactions. Tout d’abord, il faut vérifier la réputation en ligne de vos pairs sur les plateformes P2P. Ensuite, il faut éviter ceux proposant un taux de change très attractif, car ce dernier pourrait être trop beau pour être vrai.

Mais aussi, il faut toujours se fier aux mécanismes de protection intégrés aux plateformes P2P. Bien souvent, les plateformes proposent des dépôts en garantie pour sécuriser les opérations de clients. 

De plus, ne partagez jamais vos informations personnelles ou financières avec d’autres utilisateurs. En suivant ces conseils, vous pouvez réduire les risques de tomber dans les pièges des fraudeurs lors des échanges de cryptomonnaies sur les exchanges P2P.

Les exploits de protocoles DeFi (Finance Décentralisée)

Les protocoles de finance décentralisée sont la cible préférée de pirates crypto. Ces derniers tirent parti des vulnérabilités des contrats intelligents pour dérober les fonds des utilisateurs. Cela est généralement dû à l’absence d’audits ou de contrôles de sécurité suffisants.

L’exploit le plus connu dans le secteur est certainement le hack de The DAO en 2016. En effet, The DAO est l’un des tout premiers projets DeFi. En juin 2016, un pirate informatique a exploité une vulnérabilité pour détourner un tiers des fonds du projet, l’équivalent de 50 millions de dollars à l’époque. 

Cet événement avait conduit à la scission du réseau Ethereum. Le réseau originel avait alors changé de nom pour devenir Ethereum Classic. Le nouveau réseau créé, l’actuel Ethereum, avait supprimé plusieurs transactions sur la blockchain pour récupérer les fonds volés, mettant ainsi en péril l’immuabilité du réseau.

The DAO n’est pas la seule attaque DeFi. Uniswap, l’un des protocoles DeFi les plus connus, a été ciblé en novembre 2020. Un pirate avait réussi à détourner environ 300 000 dollars sur le protocole.

Ces exemples montrent que le secteur de la finance décentralisée n’a pas atteint son stade de maturité. Selon Chainalysis, la plupart de fonds illicites en cryptomonnaies proviennent des exploits sur les protocoles DeFi. 

Comment minimiser le risque des vol ?

Pou minimiser les risques de vol, il faut éviter de placer les fonds sur les contrats intelligents non audités. Il est également recommandé de suivre les meilleures pratiques en matière de sécurité, telles que l’utilisation de portefeuilles froids pour sécuriser les fonds. 

Le pump and dump

Le « pump and dump » est une technique illégale de manipulation de marché. L’opération consiste à gonfler artificiellement le prix d’une cryptomonnaie peu liquide avant de la revendre pour réaliser un profit. Ce processus fonctionne généralement en plusieurs étapes.

Premièrement, un groupe d’individus, les initiateurs du pump and dump, déploie des capitaux pour investir dans une cryptomonnaie peu liquide. Cela augmente son prix artificiellement. Ils diffusent ensuite des informations positives sur le projet sur les réseaux sociaux ou des groupes d’échange pour inciter d’autres investisseurs à acheter le jeton à un prix plus élevé.

Si la campagne de communication atteint ses objectifs, il se constate un afflux de nouveaux acheteurs. Ces derniers font grimper le prix encore plus haut. Pendant ce temps, les fraudeurs vendent progressivement leurs jetons, ce qui entraîne une chute rapide du prix. Les nouveaux investisseurs perdent alors une grande partie de leur mise. 

Le pump and dump viole les lois sur la manipulation de marché. Toutefois, la régulation de ce type de pratique est compliquée sur le marché des cryptomonnaies en raison du pseudonymat et de la décentralisation du secteur. 

Les arnaqueurs profitent de la situation pour lancer leurs propres projets frauduleux et faire davantage de victimes.

Les exemples de pump and dump dans le monde des cryptomonnaies sont difficiles à identifier, car les responsables de ces opérations agissent souvent de manière anonyme. Cependant, il est essentiel pour les investisseurs d’être conscients de ce risque et de faire preuve de prudence lorsqu’ils investissent dans des cryptomonnaies peu connues ou peu liquides.

Les faux exchanges

Les faux exchanges sont des plateformes frauduleuses qui prétendent être légitimes. Ils cherchent à attirer des utilisateurs en vue de dérober leurs cryptomonnaies. Profitant du manque de régulation et de la nature décentralisée du secteur, ces faux exchanges trompent les investisseurs pour s’enrichir illicitement.

Parmi les caractéristiques notables des faux exchanges, on peut citer une apparence trompeuse. En effet, les faux exchanges imitent l’aspect et la présentation des plateformes d’exchanges légitimes pour duper les utilisateurs. 

Ils font également des promesses irréalistes en offrant généralement des taux de change attractifs, des frais de transaction bas ou des bonus d’inscription importants pour séduire de nouveaux utilisateurs. 

De plus, ces plateformes manquent souvent de transparence en ne donnant pas d’informations claires concernant leurs dirigeants, leur emplacement ou leurs pratiques commerciales. Enfin, les faux exchanges proposent généralement un support client médiocre ou inexistant.

Parmi les exemples de faux exchanges, on peut citer BitPetite et Bitcard. En 2017, BitPetite prétendait offrir des services d’échange et de « tumbling » (mélange de transactions pour anonymiser les transferts) de cryptomonnaies, promettant des rendements élevés aux déposants. 

Toutefois, quelques mois plus tard, BitPetite a disparu avec les fonds de ses utilisateurs. De son côté, Bitcard a été démasquée en 2018. La plateforme prétendait offrir des services d’échange et de cartes de débit crypto. Cependant, les utilisateurs ayant déposé des fonds sur le site n’ont jamais pu les récupérer.

Comment se protéger des fausses plateformes cryptos ?

Pour se prémunir contre les faux exchanges, il est essentiel pour les investisseurs de faire preuve de vigilance avant de déposer leurs crypto monnaies sur une plateforme d’échange. Il est recommandé de vérifier les antécédents de l’équipe dirigeante, de consulter les avis d’autres utilisateurs et de rechercher des informations sur les régulateurs ou les licences qui encadrent l’activité de l’exchange. Consultez notre classement des meilleures plateformes crypto !

Voici selon nous les meilleurs exchanges crypto en 2024 :

Plateforme Avis Accéder
mypos

Avis Coinbase

Voir

mypos

Avis Binance

Voir

mypos

Avis OKX

Voir

Comment reconnaître une arnaque bitcoin ?

Reconnaître une arnaque Bitcoin peut parfois être délicat. En effet, les fraudeurs utilisent des tactiques sophistiquées pour tromper les investisseurs. Ci-dessous, nous avons énuméré certains signes qui peuvent vous alerter sur une possible arnaque. 

Méfiez-vous des promesses irréalistes et trop alléchantes

Les arnaques au Bitcoin promettent souvent des gains élevés et garantis sans risque, en un temps record. Ces promesses sont généralement accompagnées de témoignages falsifiés ou des informations erronées pour renforcer leur crédibilité. 

Si une offre paraît trop belle pour être vraie, il y a de fortes chances qu’elle soit frauduleuse. Il est important de toujours garder à l’esprit que les investissements dans les cryptomonnaies comportent des risques et que les rendements élevés sont corrélés à des niveaux de risque plus élevés.

Soyez attentif au manque de transparence et d’informations fiables

Les escrocs ont tendance à éviter de fournir des informations précises sur leur identité, leur localisation ou la manière dont ils opèrent. Ils peuvent également dissimuler leurs intentions en utilisant un jargon technique complexe. 

Restez vigilant face aux projets qui manquent de transparence, et prenez le temps d’en savoir plus sur l’équipe de développeurs, les partenaires, ainsi que les objectifs à long terme. Une communication claire et honnête est un signe de fiabilité.

Restez prudent face aux communications suspectes et non sollicitées

Les escroqueries par phishing et par courrier électronique ciblent souvent les utilisateurs de cryptomonnaies en se faisant passer pour des sociétés légitimes, des plateformes d’échange ou des fournisseurs de portefeuilles numériques.

Faites attention aux e-mails et messages non sollicités demandant vos données personnelles, vos identifiants de connexion ou des versements d’argent. Ne cliquez pas sur les liens contenus dans ces messages et ne fournissez jamais vos informations sensibles sans vérifier l’authenticité de la source.

Évitez les projets sans audit ou au code source fermé

Les projets DeFi (finance décentralisée) ou les contrats intelligents qui n’ont pas été audités par des tiers indépendants ou dont le code source n’est pas disponible sont plus susceptibles de présenter des vulnérabilités ou d’être des escroqueries.

Un projet transparent et sérieux doit être capable de fournir des audits de sécurité réalisés par des entreprises reconnues et partager son code source pour que la communauté puisse l’examiner. 

Vérifiez soigneusement les sites web et les e-mails pour détecter les tentatives d’usurpation

Assurez-vous de vous rendre sur le site officiel d’une plateforme ou d’un service en vérifiant l’adresse URL. Les sites frauduleux imitent souvent les sites légitimes pour tromper les utilisateurs en utilisant des URL similaires ou en reproduisant l’apparence du site officiel. 

Conclusion : comment éviter les arnaques crypto ?

Les arnaques liées aux cryptomonnaies sont fréquentes. C’est pourquoi les investisseurs doivent protéger leurs actifs. Pour éviter les pièges courants, il est important de se méfier des promesses irréalistes ainsi que des projets manquant de transparence. Il est également essentiel de rester prudent face aux communications suspectes et de vérifier soigneusement les sites web et les e-mails pour détecter les tentatives d’usurpation.

En outre, assurez-vous d’éviter les projets sans audit et informez-vous sur les mesures de sécurité mises en place par les plateformes. Même si le régulateur a un rôle à jouer pour lutter contre la fraude, il incombe aux investisseurs de prendre des précautions et de rester vigilants.

En effet, la meilleure défense contre les arnaques dans le monde des cryptomonnaies est la vigilance, l’éducation et la prudence. En adoptant une approche proactive et en restant informé sur les tendances et les pratiques de sécurité solides, vous pouvez naviguer avec succès dans l’écosystème des cryptomonnaies et profiter des opportunités qu’il offre tout en évitant les pièges.

FAQ : Questions fréquentes sur les arnaques cryptomonnaie

Comment reconnaître une arnaque crypto-monnaie ?

Méfiez-vous des offres trop belles pour être vraies, de l’anonymat des équipes derrière un projet crypto et des exchanges non régulées. Faites des recherches approfondies avant d’investir.

Comment puis-je m’informer sur les crypto-monnaies?

Consultez des sources fiables, telles que les sites web spécialisés, les forums, les blogs d’experts, et les réseaux sociaux des projets. 

Quels sont les risques associés à l’investissement dans la crypto-monnaie?

Les risques associés à l’investissement en crypto-monnaie incluent la volatilité des prix, les arnaques, le piratage informatique, les problèmes de régulation, la faillite des plateformes d’échange et l’absence de garantie de récupération des fonds en cas de perte des clés privées.

Comment protéger mes fonds lorsque j’investis en crypto-monnaie?

Utilisez des portefeuilles sécurisés (comme les portefeuilles matériels), activez l’authentification à deux facteurs, ne partagez jamais vos clés privées et diversifiez vos investissements pour réduire les risques.

×
RÉDIGE TON AVIS