Stratégie d’investissement pour gérer votre patrimoine : guide 2024

Mis à jour le
strategie investissement

Investir est un art. Les meilleurs investisseurs ont un point : commun qu’ils mettent au point des stratégies d’investissement efficaces et adaptées à leurs objectifs. Elles tiennent compte de leur capital, de leurs connaissances et du niveau de risque qu’ils sont prêts à accepter pour atteindre le but qu’ils se sont fixé.

De prime abord, cela peut sembler mystique, mais il n’y a pas de secret en réalité. Il s’agit d’appliquer les bonnes pratiques, d’être méthodique et de constamment chercher à apprendre et comprendre les marchés.

Dans ce guide nous vous expliquerons étape par étape comment élaborer une stratégie d’investissement simple qui vous permettra de maximiser vos placements. Nous verrons également des exemples de stratégie, adaptés à différents profils de risque et différents objectifs.

Stratégies d’investissement : En bref

Comment élaborer une stratégie d’investissement ? En étant méthodique, c’est à la portée de tous :

  • Ne vous précipitez pas et prenez le temps d’apprendre et d’étudier la finance, les bonnes pratiques, les différents types de supports d’investissement, etc. ;
  • Adaptez le risque de votre portefeuille au risque que vous pouvez tolérer, que ce soit psychologiquement ou en termes de capital ;
  • Dans un premier temps, utilisez votre intuition et vos centres d’intérêt pour déterminer dans quels produits investir ;
  • Si l’analyse financière ne garantit rien, son absence est à proscrire. Prenez le temps d’étudier la volatilité, le sentiment du marché, les mouvements de prix ;
  • Il est possible d’établir des stratégies sur quelques heures ou sur plusieurs décennies ;
  • Votre premier objectif est d’éviter de commettre des erreurs fatales. Vous allez forcément faire des erreurs. Faites en sorte qu’elles ne vous coûtent pas et surtout apprenez-en ;
  • Une fois votre stratégie mise en place : gardez un œil sur votre portefeuille, suivez l’actualité pertinente et soyez prêts à ajuster votre stratégie si nécessaire.

Qu’est-ce qu’une stratégie d’investissement concrètement ?

Une stratégie d’investissement est un plan où l’on définit dans quoi on investit, combien (dans quelle proportion du portefeuille) et quelles sont les conditions de sortie de cet investissement.

Une stratégie peut être très simple : on investit dans un actif que l’on connaît bien et on le revend quand il prend au moins 10%.

Elle peut aussi être extrêmement complexe et faire appel à des outils d’analyses statistiques extrêmement poussés. C’est le cas du stéréotype du trader en banque d’investissement, avec un grand nombre d’écrans devant lui, consultant une multitude d’informations sur le réseau Bloomberg et effectuant des analyses financières très poussées à l’aide de modèles mathématiques de pointe.

La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas besoin d’aller jusqu’à cet extrême pour réussir vos investissements. En fait, ces méthodes archi complexes ne sont pas toujours synonymes de réussite, mais c’est un autre sujet.

Exemples de stratégies simples

Le trading général est la stratégie la plus simple qui soit : on repère les actifs avec du potentiel et on investit. La hauteur de l‘investissement dépend du risque estimé. S’il s’agit d’un actif volatile avec de fortes chances de réaliser une grosse plus-value, il existe alors une chance non négligeable de chute du cours dans les abysses. Il faut donc s’en prémunir en investissant une somme raisonnable et en prévoyant un point de sortie au cas où les choses se passaient mal.

Le day trading consiste à investir sur quelques heures (voire quelques minutes !) sur des actifs volatiles. Il s’agit d’un travail à plein temps, car il nécessite d’avoir l’œil sur les mouvements du prix. On entre et on sort sur de petits mouvements de prix, généralement avec un effet de levier. Cette stratégie est simple, mais très risquée et plus de 90% des investisseurs y perdent de l’argent. Nous la déconseillons fortement aux débutants.

A contrario, la stratégie “Buy low sell high” peut s’étirer sur plusieurs années. L’objectif de cette stratégie est d’acheter des actifs dont le prix est plus bas que la valeur. Facile à dire, mais pas facile à mettre en place. Comment déterminer quels actifs sont disponibles à un prix inférieur à leur valeur ? Une bonne connaissance du marché ou de l’industrie où l’on investit est indispensable, car l’idée primaire de cette stratégie, c’est que l’on a compris quelque chose que le marché n’a pas encore réalisé. Comme le nom l’indique, une fois que le marché s’est rendu compte de l’intérêt de cet actif et a fait monter le prix, on vend.

Dans une logique similaire, le “hodl” ou “long pull” consiste à investir son argent dans un ou plusieurs actifs dont on croit en le potentiel sur la durée. Il n’est pas nécessaire que ces actifs soient sous-valorisés, il importe qu’ils aient du potentiel de croissance dans les semaines, mois ou années à venir. L’important ici est d’être confiant que l’actif va prendre de la valeur sur la durée, même s’il connaît des chutes entre temps.

Exemples de stratégies avancées

Le value investing est la version complexifiée du “buy low sell high”. Dans cette stratégie, on analyse les actifs avec des modèles mathématiques de pointe afin de déterminer s’ils sont objectivement sous valorisés. Ces modèles ne sont pas une science exacte, il faut inclure une estimation et une projection de données futures. Ces modèles sont donc bons si la ou les personnes qui les mettent au point ont une fine expérience du marché. Il s’agit de la stratégie d’investissement en bourse principalement appliquée en banques d’affaires, pour décider si la banque va investir une très large somme dans une entreprise. Le célèbre milliardaire Warren Buffet est un des principaux exemples de succès de cette stratégie.

Le trading sélectif est une variante du trading général, dans laquelle on se place simultanément sur plusieurs actifs. Il ne s’agit pas seulement de prendre plusieurs décisions à la fois, sur plusieurs actifs différents. Il faut réfléchir et anticiper de potentielles corrélations entre les actifs. Si vous investissez à la fois dans Coca-Cola et Pepsi, vous aurez du mal à vous retrouver gagnant, puisque les deux se disputent le même marché.

Le trading dit “price movement” est une variation du day trading qui requiert une très grosse expérience de l’investissement. Cette stratégie se fonde en partie sur l’intuition de l’investisseur et en partie sur l’utilisation d’outils d’analyses techniques (également présents en day trading). Mais contrairement au day trading, les positions d’investissement sont ouvertes en fonction de signaux subtils donnés par les mouvements de prix. Et il arrive que le marché feinte les investisseurs, ce qui en fait une stratégie très difficile.

L’ingénierie financière est la stratégie la plus complexe et elle n’est pas la plus rentable. Quel intérêt alors ? L’ingénierie financière est généralement la stratégie adoptée par les entreprises pour faire fructifier leur trésorerie. Cette stratégie est un véritable métier à part entière. L’idée est de mettre au point des mécanismes, en utilisant toutes sortes d’actifs différents, pour constituer un portefeuille aussi sûr que possible et aussi rentable que possible. Il s’agit donc d’essayer de maximiser la rentabilité garantie par l’investissement. C’est évidemment très difficile à mettre en place et nécessite des connaissances poussées des marchés, des produits dérivés et même du droit financier !

Quelles sont les étapes pour élaborer une stratégie d’investissement saine ?

Les stratégies évoquées ci-dessus sont des cas d’écoles et la plupart ne vous conviendront pas. Mieux vaut élaborer soi-même une stratégie d’investissement saine, qui soit cohérente avec vos objectifs et votre capital.

Naturellement, investir comporte toujours un risque de perte de capital. Il faut en être conscients. Votre rôle est de maximiser vos chances de gains et de minimiser vos risques de pertes. Vous commettrez certainement des erreurs, c’est normal. Mais vous pouvez faire en sorte que ces erreurs ne se traduisent pas par des pertes catastrophiques. Plutôt par des gains légèrement moins élevés.

Lorsque nous avons parlé du day trading plus haut, nous avons parlé d’investir sur de très courts instants, sur de très courts mouvements de prix. Ce cas de figure implique ce que l’on appelle un effet de levier. Comme son nom ne l’indique pas, un effet de levier signifie que vous vous endettez auprès de votre courtier afin de prendre une position plus importante. Naturellement, votre courtier ne laissera courir cette position que tant que votre capital permet d’essuyer ses pertes. Un effet de levier trop élevé et votre position sera automatiquement fermés au moindre mouvement baissier. Et vous aurez perdu tout votre capital.

Maintenant que vous êtes mis en garde, voici les 6 étapes à suivre pour élaborer votre propre stratégie d’investissement.

Étape 1 : Comprendre les concepts de base de l’investissement

Investir, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’acheter un titre financier, représentant une entreprise, une matière première, une industrie ou autre chose, car on pense ou espère que la valeur de son sous-jacent va monter.

On investit sur un marché, un lieu où se rencontre l’offre et la demande en titres financiers. L’équilibre entre offre et demande, la “force” exercée d’un côté et de l’autre, définit les mouvements de prix. Un titre dont la demande augmente va voir son prix augmenter. C’est normal : les investisseurs pensent ou espèrent que cette valeur va monter.

Le rôle d’un investisseur est donc de discerner les titres dont la valeur va augmenter. Il va donc chercher les actifs dont la valeur intrinsèque est inférieure à son prix, des actifs ayant un potentiel de croissance attractif, des actifs versant des revenus tels que des dividendes, des actifs en pleine tendance comme c’est le cas de l’IA au moment de la rédaction de cet article.

Certains investisseurs auront d’autres critères. Les plus écolos et engagés chercheront à investir dans des actifs à impact social. D’autres investisseurs, plus casse-cous, voudront avant tout s’amuser et tenter des paris. Ces derniers s’autoqualifient volontiers de singes, car leurs investissements peuvent paraître aléatoires, voire idiots, tant ils sont risqués et audacieux.

Une fois que vous avez compris tout cela, vous avez une image claire du fonctionnement des marchés financiers, ainsi que de leurs acteurs.

Étape 2 : Évaluer ses objectifs financiers et son profil d’investisseur

Pourquoi investissez-vous ? Pour planifier un gros achat (immobilier, voiture) ? Pour faire fructifier un capital ? Pour vous amuser ?

Prenez le temps de bien réfléchir à ce que vous souhaitez accomplir en vous lançant sur les marchés. En fonction de vos objectifs, votre stratégie d’investissement sera drastiquement différente d’une autre.

Prenez en compte votre sécurité financière. Pouvez-vous vous permettre de perdre tout ou partie de votre capital ? Si c’est le cas, il vous faudra une stratégie sûre. Si vous avez un peu d’argent à allouer à des investissements risqués, ce sera une tout autre stratégie.

Intrinsèquement, cela implique un aspect crucial de l’investissement : votre psychologie. Imaginons que vous placiez une grosse somme d’argent sur un compte de placement. Une semaine s’écoule, vous consultez le solde de votre compte, et vous voyez que vos investissements se sont effondrés. Votre capital a fondu de moitié. Comment réagissez-vous ? La panique ? La confiance ? Vous retirez votre argent ? Vous investissez encore plus ?

Soyez honnêtes avec vous-même. Si vous n’êtes pas sûrs, mieux vaut opter pour la prudence.

Définissez dès maintenant quel type d’investisseur vous êtes, quel est votre capital, quelle partie de votre capital vous seriez prêt à accepter de perdre, quel niveau de risque vous pouvez tolérer, et quel est votre horizon de placement. Avoir un objectif concret vous aidera à répondre à ces questions.

Voici quelques exemples de profils d’investisseur. Comme vous pouvez le voir, ils sont variés et individualisés. À vous de déterminer au mieux le vôtre pour bien étalonner votre stratégie.

Nom (fictif) Âge Profession Revenu Patrimoine Objectif Psychologie
Kevin 26 ans Consultant 2 000 EUR 35 000 EUR Acheter un appartement Tolère un risque modéré
Marianne 43 ans Directrice commerciale 4 500 EUR 250 000 EUR Se dégager l'équivalent d'un salaire en intérêts d'investissement Tolère un risque élevé
Pascal 65 ans Retraité 1 500 EUR 20 000 EUR Arrondir sa retraite avec quelques centaines d'euros par mois Ne tolère pas le risque

Étape 3 : Étudier les différents produits d’investissement disponibles

Lorsque vous avez déterminé votre but et votre profil, il est temps de commencer à déterminer la composition de votre portefeuille. Différents choix s’offrent à vous, vous pouvez vous tourner vers des placements sans risque, ou bien vers des placements rentables. L’un n’empêche pas l’autre, cependant vous devrez déterminer cela en fonction de votre profil d’investisseur.

Il existe une multitude de produits d’investissements. Actions, obligations, matières premières, produits dérivés, fonds indiciels, immobilier… Leur catégorisation vous importera, car il sera plus simple et plus conseillé d’investir dans des domaines que vous connaissez ou qui vous intéressent.

Du reste, n’importe quel actif financier peut être synthétisé à ces informations : son prix, son volume d’échange sur les marchés, la confiance du marché dans son évolution et sa liquidité. La liquidité représente la possibilité ou non de diviser un actif en de petites parts. Par exemple, si vous investissez dans une maison, vous ne pouvez pas la couper en deux et n’en acheter qu’une moitié. Alors que dans le cas des devises étrangères, vous pouvez acheter un nombre exact de centimes.

Il n’est pas possible de lister tous les actifs possibles et imaginables. De nouveaux produits d’investissement apparaissent presque chaque jour, et c’est logique : une nouvelle entreprise entre en bourse, une nouvelle cryptomonnaie est lancée, un nouveau produit est disponible sur votre assurance vie, etc.

Étape 4 : Diversifier son portefeuille d’investissements

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! Même si vous adoptez une stratégie très risquée avec de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre, mieux vaut composer un portefeuille de plusieurs actifs.

La recommandation générale est d’équilibrer la composition de son portefeuille en fonction du risque. On donnera plus de poids aux actifs sûrs et moins aux actifs volatiles. Ainsi, si un pari se révèle gagnant, tant mieux, s’il se révèle perdant, notre portefeuille n’en est pas trop affecté pour autant.

Investir est un jeu de patience et généralement il faut viser le long terme pour gagner gros. Les “crypto bros” l’ont appris à leurs dépens : beaucoup se sont ruinés lorsque le marché des cryptomonnaies a plongé dans les abysses. Ils n’avaient pas diversifié leurs portefeuilles.

Pour plus de détails, consultez notre article dédié à la diversification de portefeuille.

Étape 5 : Suivre une approche disciplinée de gestion de son portefeuille

Une fois votre stratégie mise en place, quelle tactique adopter ? Comment gérer son portefeuille et réagir aux imprévus ?

Il faut être intelligent et ne pas se borner lorsque les conditions changent. Votre analyse initiale indiquait qu’une entreprise X spécialisée dans l’IA allait faire un carton. Son cours a augmenté de 20% depuis, mais il semble évident désormais que son concurrent va la surpasser. Il est sans doute temps d’ajuster votre stratégie et de vendre, même si l’horizon fixé n’est pas atteint.

C’est pourquoi garder un œil sur votre portefeuille et sur l’actualité qui le concerne est important. Pas toutes les heures, mais régulièrement malgré tout. 

La gestion de votre portefeuille peut être automatisée dans une certaine mesure. Lorsque vous placez vos ordres, vous pouvez indiquer des conditions de sorties, des prix cibles, etc. Ainsi, si le titre de l’entreprise X atteint le prix que vous espériez, l’ordre de vente peut se déclencher automatiquement.

Dans le sens inverse, si vous souhaitez alimenter votre portefeuille en y versant régulièrement de l’argent, le bon sens s’applique. Si vous estimez qu’un actif a du potentiel à très long terme, ne vous laissez pas influencer par ses variations de prix et achetez, mois après mois, en versant la même somme. C’est ce que l’on appelle le Dollar Cost Averaging ou DCA, une excellente méthode pour investir dans des actifs prometteurs. Maîtriser cette méthode peut vous garantir de beaux succès financiers, c’est pourquoi nous y avons dédié un article.

Étape 6 : Continuer à apprendre et à se tenir informé sur les marchés financiers

Enfin, lorsque votre portefeuille est lancé et que vous avez acquis les bonnes pratiques pour le développer et le gérer, que vous reste-t-il à faire ?

Apprendre et étudier, toujours. C’est le secret que Warren Buffet a révélé à des étudiants d’une grande université américaine : si vous voulez être au-dessus du lot, vous devez lire. Lisez la littérature financière, lisez l’actualité concernant les industries où vous avez investi, lisez ce que racontent les personnages de cette industrie. Étudiez également les stratégies et techniques des autres investisseurs.

Mettez en place une veille, avec l’aide de flux RSS, de Google News ou de tout autre moyen de créer des alertes pertinentes sur les sujets relatifs à votre portefeuille. Des alertes de prix sur Yahoo Finance également, afin de confirmer ou non votre intuition sur le marché et de préparer la suite de vos investissements.

Dans l’investissement, on n’arrête jamais d’apprendre. Même lorsque vous aurez atteint vos objectifs et constitué une fortune faramineuse, vous aurez toujours des choses à apprendre.

Les marchés changent à toute vitesse, des industries se créent et d’autres s’effondrent, le monde change à vue d’œil. Soyez trop conservateurs et vous vous ferez balayer par les vents de l’évolution.

Exemples de stratégies d’investissement

Vous avez désormais les bases essentielles pour élaborer une stratégie d’investissement adaptée à votre profit et votre objectif. Tout est planifié et quantifié, vous savez ce que vous devez faire. Il est désormais temps de passer à l’action.

Constituer un portefeuille qui colle à sa stratégie n’est pas forcément évident au premier abord. Il est possible de surestimer ou de sous-estimer la volatilité d’un produit d’investissement (son risque). Il peut être difficile de trouver le timing idéal pour prendre position. Par exemple, lorsqu’un actif qui vous intéresse est porté par une hype qui va forcément redescendre, vous êtes contraint d’attendre que le prix baisse.

Voici quelques exemples de stratégies et de portefeuilles, basiques et constitués pour des profils différents, afin de vous donner des idées.

Stratégie 1 – faire fructifier son épargne à long terme

Notre objectif ici est de faire croître la valeur de notre capital sur la durée.

Profil : 40 ans et plus, un patrimoine assez important et une volonté de le faire fructifier pour le futur ou celui de vos enfants.

Support d’investissementPourcentage du portefeuilleRendement moyen annuelRisque
Obligations de banque française80%3%Nul
ETF MSCI World10%10%Faible
ETF Lyxor CAC4010%12%Moyen

Ce portefeuille repose essentiellement sur des obligations, un support d’investissement sans risque à taux fixe. Cela garantit une croissance pérenne de la majorité du capital.

En complément, nous avons choisi deux indices ETF : le MSCI World qui reflète la santé de l’économie mondiale, et le Lyxor CAC40 qui reflète celle de l’économie française. Ces deux actifs dépendent des performances boursières d’un grand panier d’entreprises, ce qui leur confère un rendement potentiel élevé et se sont classé en première position de notre classement des meilleurs ETF.

Une chute de ces cours ne plomberait pas le capital de départ, alors qu’une bonne performance le fera croître rapidement.

La stratégie à appliquer ici est de rééquilibrer le portefeuille en cas de bonne performance des deux ETF. On liquide une partie de la position et on la réinvestit dans des obligations afin de garder le ratio 80/10/10 et de sauvegarder vos gains.

Stratégie 2 – un portefeuille spécialisé pour surfer sur la vague

Nous avons un capital à notre disposition et nous pensons que le secteur de l’intelligence artificielle (par exemple) va exploser.

Profil : 30-40 ans, installé professionnellement, propriétaire de son logement, avec du capital à disposition pour investir

Support d’investissementPourcentage du portefeuilleRendement potentiel annuelRisque
Fonds euros Assurance Vie en UC40%5%Faible
Action Alphabet (Google)20%12%Moyen
ETF Amundi STOXX Global AI10%20%Elevé
Action Palantir10%40%Très élevé
Action AMD10%30%Très élevé

Vous noterez immédiatement que le socle du portefeuille n’est pas lié à l’IA car nous ne voulons pas nous surexposer au risque de cette industrie. Ce sera donc un fonds euro d’Assurance Vie.

L’action Google, vétéran des marchés, nous intéresse à la fois par le fait qu’elle est ancrée dans le paysage financier, et le fait qu’elle investisse dans l’IA.

Un ETF dédié à l’IA ainsi que deux entreprises américaines ayant un usage concret de ces technologies viennent compléter le dernier tiers de notre portefeuille. Ces trois derniers titres seront à surveiller de près, leur volatilité étant importante. En suivant les actualités, il est possible d’anticiper leurs mouvements, donc d’éviter de se piéger.

Cette stratégie nécessite donc de s’informer et de tenir une veille au sujet de l’industrie de l’intelligence artificielle. Nous avons pris des risques calculés, avec un fort potentiel de croissance, et la possibilité d’éviter des pertes si l’on anticipe des contre-performances.

Stratégie 3 – tenter un gros coup

Nous disposons d’une somme que nous pouvons nous permettre de perdre et nous souhaitons investir dans un titre qui pourrait se propulser très haut et nous faire gagner une belle petite somme.

Profil : jeune avec un peu d’argent de côté, goût du risque et de l’adrénaline
 

Support d’investissementPourcentage du portefeuilleRendement potentielRisque
Bitcoin20%100%Très élevé
ETF Pacific Asia iShares20%25%Elevé
Action Drone Volt (Euronext)20%60%Très élevé
Action Cybergun (Euronext)20%80%Très élevé
Action McPhy Energy (Euronext)20%50%Très élevé

Notre composition de portefeuille est un exemple très théorique. Nous avons réuni 5 actifs portant sur des sous-jacents à très fort potentiel, donc risqués : les cryptomonnaies, l’économie d’Asie Pacifique, les drones, l’airsoft et l’hydrogène.

L’idée est de prendre position dans plusieurs secteurs non corrélés et d’espérer qu’au moins l’un d’entre eux n’explose.

Nous sommes un peu dans le jeu ici, dans le pari. C’est pourquoi nous rappelons qu’il est important de n’investir que de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre.

Cette stratégie peut faire appel à de nombreuses sous-stratégies : day trading, diversification plus poussée (investir dans plusieurs cryptomonnaies au lieu d’une), price moment sur les actifs dont le cours bouge beaucoup chaque jour, etc.

Conclusion: comment établir une stratégie d’investissement, et pourquoi est-ce important ?

Mettre au point une stratégie d’investissement est indispensable si vous souhaitez atteindre vos objectifs financiers. La raison, c’est qu’il y a autant de stratégie possible qu’il n’existe d’investisseurs. Pour être efficace à 100%, une stratégie doit être individualisée, conçue sur mesure pour votre profil, vos moyens et votre but.

Mais aussi sur vos connaissances, vos préférences, votre intuition et vos intérêts. Il ne s’agit pas de placer de l’argent dans des titres compliqués auxquels vous ne comprenez rien parce qu’on vous aura recommandé de le faire. Il s’agit de définir vos points forts et de s’appuyer dessus. Si un secteur particulier vous intéresse plus qu’un autre, vous serez disposé à vous informer convenablement et donc à repérer les bons et mauvais choix d’investissement.

Établir une stratégie d’investissement permet aussi de gérer les risques et de se donner les meilleures chances d’atteindre vos objectifs. Avec un plan, tout est plus simple. Lorsque vous connaissez le chemin à parcourir, les étapes à franchir et le travail à réaliser, vous n’avez plus qu’à exécuter. C’est également un moyen efficace d’apprendre et de se perfectionner.

En conclusion, pour établir une bonne stratégie d’investissement, il vous faut avant tout vous connaître vous-même. Ensuite, il faut étudier les indispensables, connaître tous les fondamentaux du marché. Et enfin, il faut appliquer ce que vous avez appris en déterminant quels actifs acheter ou non, quand vendre ou non, etc.

FAQ : Questions fréquentes sur les stratégies d’investissement

Comment élaborer une stratégie d’investissement ?

Pour élaborer une stratégie d’investissement, il suffit de suivre quelques étapes simples. En appliquant point par point les bonnes pratiques, vous pourrez naturellement mettre au point un plan individualisé qui correspond à vos objectifs et vous permettra de les atteindre.
Il vous faudra être honnête envers vousmême et bon analyste, afin de déterminer votre profil d’investisseur puis de trouver les bons supports d’investissement avec lesquels faire fructifier votre argent.

Pourquoi concevoir une stratégie d’investissement ?

Si vous souhaitez atteindre vos objectifs et faire croître votre patrimoine avec succès, il est indispensable d’établir une bonne stratégie d’investissement. Il s’agit du fruit de votre travail, de vos héritages, et il ne faut pas jouer avec. Mieux vaut avoir un plan concret qui vous donne les meilleures chances d’en tirer des bénéfices sur la durée. C’est là qu’une stratégie d’investissement intervient : elle optimise vos chances d’y parvenir.

Quels sont les prérequis pour une bonne stratégie d’investissement ?

Sur les marchés financiers, le nerf de la guerre, c’est l’information. Vous devez donc bien vous connaître vous-même : votre psychologie, vos centres d’intérêt, vos souhaits et vos craintes. Ces informations vous donneront une direction à suivre sur les marchés.
Vous aurez alors à étudier les bonnes pratiques des investisseurs pour composer un portefeuille intelligent et adapté à vos objectifs. Étudier et être patient sont les prérequis indispensables.

Quels produits financiers inclure dans sa stratégie d’investissement ?

Tout dépend de plusieurs facteurs : votre capital, votre objectif, votre tolérance au risque, vos connaissances et vos centres d’intérêt. Tout ceci déterminera les produits financiers qui vous conviendront le mieux pour plusieurs raisons : vous les comprendrez et leur volatilité ainsi que leur potentiel vous permettront d’atteindre vos buts.

Prenez toujours le temps de faire vos propres recherches avant d’investir dans un produit financier. 

×
RÉDIGE TON AVIS