Revolut vise les 40 milliards : La fintech britannique secoue le monde bancaire

Mis à jour le

Révélation stupéfiante : sur le point de dépasser des institutions bancaires historiques en valeur, la start-up financière Revolut promet de bouleverser le secteur. Plongez dans l’univers d’e Revolut, d’une entreprise qui non seulement s’apprête à pulvériser les records, mais qui est aussi sur le point de transformer radicalement la manière dont vous gérez vos finances !

Résumé :

  • Revolut vise une valorisation vertigineuse de plus de 40 milliards de dollars
  • La fintech prépare une vente d’actions colossale
  • Sa valeur potentielle dépasse celle de grandes banques traditionnelles
  • Revolut a conquis des millions de clients en seulement quelques années
  • L’entreprise affiche des prévisions financières ambitieuses pour 2024

Une tempête s’annonce dans le monde de la finance. Revolut, la jeune pousse britannique née en 2015, s’apprête à frapper un grand coup qui pourrait ébranler les fondations mêmes du système bancaire traditionnel. Avec une valorisation visée qui donne le vertige, cette fintech audacieuse ne cache pas son ambition de rivaliser avec les géants du secteur.

Cette ascension fulgurante se matérialise à travers une opération financière d’envergure, orchestrée en coulisses par des acteurs majeurs de Wall Street. Le message est clair : Revolut n’est plus un simple challenger, mais un concurrent redoutable pour les institutions bancaires établies.

L’ampleur de cette valorisation potentielle laisse pantois. Elle placerait Revolut dans la cour des très grands, surpassant des banques pourtant installées depuis longtemps. Plus stupéfiant encore, cette jeune entreprise pourrait bientôt peser plus lourd que des institutions financières vieilles de plus d’un siècle et comptant des dizaines de millions de clients.

Une croissance fulgurante depuis 2015

Revolut a connu une ascension météorique depuis sa création il y a à peine neuf ans. Aujourd’hui, la fintech compte environ 40 millions de clients à travers le monde, un chiffre qui témoigne de son attrait auprès des consommateurs en quête de services financiers innovants. Cette croissance explosive s’est également traduite sur le plan des ressources humaines, avec plus de 9 000 employés répartis dans ses différents bureaux à l’international.

Evolution du nombre de clients Revolut – Source : Statista.com

L’expansion de Revolut ne se limite pas à son marché d’origine. Bien que le Royaume-Uni reste un pilier de son activité, représentant un tiers de sa clientèle, la fintech a su conquérir des utilisateurs bien au-delà des frontières britanniques. Cette stratégie d’internationalisation rapide a joué un rôle crucial dans son succès.

Malgré sa croissance impressionnante, Revolut fait face à plusieurs défis majeurs. L’un des plus pressants est l’obtention d’une licence bancaire au Royaume-Uni. Depuis des années, l’entreprise tente de décrocher cette autorisation auprès des régulateurs britanniques, une étape cruciale pour élargir sa gamme de services sur son marché domestique.

Par ailleurs, Revolut nourrit depuis longtemps l’ambition de s’introduire en bourse. Cependant, la volatilité des marchés de capitaux a jusqu’à présent freiné ces projets. Cette situation n’est pas unique à Revolut ; d’autres acteurs du secteur, comme la fintech suédoise Klarna, font face à des défis similaires dans leur quête d’une cotation boursière.

Performance financière impressionnante

Malgré ces obstacles, Revolut affiche des résultats financiers qui forcent le respect. En 2022, ses revenus ont bondi de 45%, atteignant 922,5 millions de livres sterling (1,09 milliards d’euros). Bien que le bénéfice net ait diminué, passant de 26 millions de livres en 2021 à 5,8 millions en 2022, les perspectives pour 2023 sont extrêmement prometteuses.

En effet, bien que les résultats de l’exercice 2023 n’aient pas été communiqués, Revolut prévoit des revenus de 1,7 milliard de livres, accompagnés d’une « marge bénéficiaire nette à deux chiffres ». Ces projections témoignent de la confiance de l’entreprise dans son modèle économique et sa capacité à générer des profits substantiels.

Une valorisation ambitieuse qui bouscule le secteur

Capitalisation boursière de grandes banques traditionnelles en Europe

La performance financière impressionnante de Revolut se reflète dans sa valorisation visée, qui pourrait dépasser les 40 milliards de dollars. Cette ambition colossale, représentant une augmentation d’au moins 20% par rapport à sa dernière levée de fonds en 2021, secoue le monde bancaire traditionnel.

À ce niveau, Revolut surpasserait la capitalisation boursière de NatWest et rivaliserait avec celle du Lloyds Banking Group, deux piliers historiques de la finance britannique. Plus frappant encore, cette valorisation placerait la fintech à plus du double de la valeur boursière de Société Générale, une institution vieille de 160 ans.

Malgré son audace, cette valorisation trouve un certain écho chez les investisseurs. Une société d’investissement gérée par Schroders, actionnaire de Revolut, estime que l’entreprise pourrait être valorisée à environ 25,7 milliards de dollars, confirmant ainsi le potentiel de croissance perçu par le marché.

Si elle se concrétise, cette valorisation de 40 milliards de dollars ne serait pas seulement un succès pour Revolut, mais marquerait un tournant dans l’industrie financière. Elle démontrerait la capacité des fintechs à concurrencer, voire à surpasser, les acteurs bancaires traditionnels en termes de valeur perçue par le marché.

Cette ambition soulève néanmoins des questions cruciales pour l’avenir du secteur financier : Revolut parviendra-t-elle à maintenir sa croissance explosive ? Les régulateurs s’adapteront-ils à ce nouveau paradigme bancaire ? Les réponses à ces interrogations pourraient bien redessiner le paysage financier dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
RÉDIGE TON AVIS