Ichimoku, décryptage d’un indicateur financier polyvalent

Ichimoku Definition

Qu’est-ce que l’indicateur Ichimoku kinko hyo ?

L’ichimoku kinko hyo, souvent abrégé en « ichimoku », est un indicateur technique d’analyse graphique développé par un journaliste japonais, Goichi Hosoda, à la fin des années 1930. Cet outil permet de déterminer rapidement la tendance d’un actif, ainsi que ses niveaux de support et de résistance clés.

Le terme « ichimoku kinko hyo » signifie littéralement « graphique de l’équilibre en un coup d’œil ». En effet, l’ichimoku offre une vision globale de l’état du marché et de sa dynamique sur plusieurs périodes de temps, le tout de manière très visuelle. C’est l’un des indicateurs les plus populaires, utilisé par de nombreux traders.

Sur un graphique, l’indicateur ichimoku se compose de cinq courbes basées sur des moyennes mobiles et qui forment un « nuage » (appelé kumo en japonais) entre deux d’entre elles. On retrouve également sur le graphique une ligne appelée chikou span qui représente le cours de clôture décalé de 26 périodes en arrière.

Ici l’analyse Ichimoku appliquée au Bitcoin – Source : Tradingview.com

L’ichimoku est apprécié pour sa polyvalence, puisqu’il permet à la fois d’identifier la tendance en cours, de déterminer des zones de support et résistance, mais aussi de générer des signaux d’achat et de vente. De plus, il est applicable à tous les marchés financiers. C’est donc un indicateur très complet.

Comment fonctionne l’indicateur Ichimoku ?

Le fonctionnement de l’indicateur Ichimoku est plutôt simple et à l’avantage d’être applicable à tous les marchés financiers, du Forex aux crypto-monnaies. Voyons ensemble ses principales caractéristiques.

Lecture lignes Ichimoku

Les 5 lignes de l’ichimoku

Pour bien comprendre comment utiliser l’ichimoku, il est essentiel de connaître les différentes lignes qui le composent et leur signification :

  • Le Tenkan Sen (ligne de conversion) : c’est la moyenne des valeurs plus hautes et des plus basses sur une période de 9 chandeliers. Elle est très réactive et suit de près les prix.
  • Le Kijun Sen (ligne de base) : il s’agit de la moyenne des valeurs les plus hautes et des plus basses sur 26 périodes. Cette ligne est moins réactive que le Tenkan Sen.
  • Le Senkou Span A (première ligne du nuage) : pour la calculer, on fait la moyenne du Tenkan Sen et du Kijun Sen, puis on la projette 26 périodes en avant.
  • Le Senkou Span B (deuxième ligne du nuage) : elle correspond à la moyenne des valeurs les plus hautes et des plus basses sur 52 périodes, projetée 26 périodes en avant. L’espace entre Senkou Span A et B forme ce que l’on appelle le nuage Ichimoku ou Kumo.
  • Le Chikou Span (ligne retardée) : c’est le cours de clôture actuel décalé de 26 périodes en arrière. On l’appelle aussi parfois « lagging span ».

💡Les moyennes utilisées par les lignes sont ce qu’on appelle des moyennes mobiles. Il s’agit d’indicateurs techniques qui calculent la moyenne des prix sur une période donnée . Elles permettent de lisser les fluctuations des cours et de mieux visualiser la tendance générale sous-jacente du marché.

L’interaction de ces différentes lignes, et notamment la position du prix par rapport au nuage Ichimoku (Kumo), permet d’interpréter le comportement du marché.

Signaux donnés par l’ichimoku

L’indicateur Ichimoku génère plusieurs types de signaux que les traders peuvent exploiter :

  • Signal de tendance : si les cours évoluent au-dessus du Kumo, la tendance est considérée comme haussière. À l’inverse, un prix sous le nuage traduit une tendance baissière.
  • Signal de momentum : le croisement des lignes Tenkan Sen et Kijun Sen donne des indications sur la force de la tendance. Si le Tenkan Sen coupe le Kijun Sen à la hausse, le momentum est haussier (et inversement).
  • Signaux d’achat/vente : les traversées des différentes lignes peuvent être interprétées comme des signaux d’entrée ou de sortie. Par exemple, une traversée à la hausse du Kumo par les cours peut constituer un signal d’achat.

L’ichimoku s’interprète donc comme un tout. C’est la combinaison des différents éléments qui le composent qui permet de prendre des décisions de trading éclairées.

Comment lire un graphique ichimoku ?

Maintenant que vous connaissez les principales caractéristiques de l’indicateur Ichimoku, penchons-nous sur les informations qu’il permet de donner sur le marché ciblé.

Identifier les tendances avec ichimoku

Le nuage permet d’évaluer rapidement la tendance du marché ciblé

L’ichimoku est un excellent outil pour analyser la tendance d’un actif. La première étape consiste à regarder la position du prix par rapport au nuage (Kumo). Si les chandeliers évoluent au-dessus du nuage, cela indique une tendance haussière. À l’inverse, un prix qui évolue en dessous du Kumo traduit une tendance baissière.

La couleur du nuage apporte aussi une information intéressante. Un nuage vert (lorsque le Senkou Span A est au-dessus du Senkou Span B) confirme une tendance haussière. Inversement, un nuage rouge suggère une tendance baissière. Mais attention, il est préférable de toujours confronter la couleur du nuage avec la position du prix pour éviter les mauvaises interprétations !

Repérer les supports et résistances

Les lignes Senkou Span A et B qui forment le nuage agissent comme des niveaux de support et résistance. Lorsque les prix évoluent au-dessus du nuage, le Senkou Span A constitue un support dynamique. En tendance baissière (prix en dessous du nuage), c’est le Senkou Span B qui joue le rôle de résistance.

Par ailleurs, les lignes Tenkan Sen (ligne de conversion) et Kijun Sen (ligne de base) peuvent aussi être considérées comme des supports/résistances mineurs. Les traders ichimoku les utilisent souvent pour placer leurs stop-loss ou take-profit

💡Les « stop loss » et « take profit » sont deux types d’ordres utilisés en trading. Le Stop Loss est placé pour vendre un actif lorsque son prix atteint un certain niveau inférieur, afin de limiter les pertes en cas de mouvement de marché défavorable. Le Take Profit est placé pour vendre un actif lorsque son prix atteint un certain niveau supérieur, afin de réaliser les gains accumulés avant qu’un retournement de prix ne survienne.

Timing d’entrée et sortie de position

Golden Cross Ichimoku
Exemple de Golden Cross, signal d’achat d’un graphique Ichimoku

L’ichimoku donne de précieuses informations sur le moment approprié pour entrer ou sortir d’une position. Le franchissement du Kumo est souvent utilisé comme signal. L’entrée se fera de préférence dans le sens de la tendance, par exemple à l’achat lorsque les prix sortent par le haut du nuage.

Le croisement du Tenkan Sen et du Kijun Sen est aussi porteur de sens. Lorsque le Tenkan Sen coupe à la hausse le Kijun Sen, cela peut indiquer une reprise haussière et donner un signal d’achat. C’est ce qu’on appelle un « Golden Cross » en ichimoku.

Enfin, le Chikou Span (lagging span ou ligne retardée) permet d’affiner le timing. Idéalement, on préférera que le Chikou Span soit lui aussi positionné dans le bon sens au-dessus ou en dessous du prix selon la tendance, pour confirmer le signal.

L’ichimoku est donc un système complet qui permet d’identifier la tendance, les supports/résistances clés et de timer ses entrées et sorties. Mais comme tout indicateur technique, il doit être couplé à une analyse plus globale.

Si vous souhaitez vous exercer à la lecture d’une analyse Ichimoku, voilà un graphique interactif qui pourrait bien vous être utile.

Comment utiliser la stratégie ichimoku en trading ?

Ichimoku pour le scalping et le day trading

L’indicateur ichimoku est très apprécié des traders court terme notamment dans le scalping ou le day trading. En effet, il permet de repérer facilement les micro-tendances et d’exploiter les mouvements de prix sur des petites unités de temps.

Pour optimiser son ichimoku scalping, on surveillera principalement le croisement des lignes Tenkan Sen et Kijun Sen qui génère de nombreux signaux. L’objectif est de profiter des petites impulsions données par ces croisements, tout en se positionnant dans le sens de la tendance donnée par le nuage.

Le day trading ichimoku suit la même logique. On combinera l’analyse de la tendance avec le nuage et les signaux donnés par les lignes pour entrer et sortir sur des mouvements de court terme. L’avantage de l’ichimoku pour le day trading est qu’il permet à la fois d’identifier la tendance et de timer ses interventions.

Ichimoku pour le swing trading

Fonctionnement du Swing Trading

L’ichimoku est aussi très efficace pour le swing trading, c’est-à-dire pour viser des mouvements plus amples sur quelques jours ou semaines. La clé en swing trading est de bien repérer les retournements de tendance pour se positionner tôt et rester le temps que le mouvement se développe.

Pour cela, on privilégiera les signaux hebdomadaires donnés par l’ichimoku. La traversée du nuage sur l’unité de temps hebdomadaire constituera le signal d’entrée principal. On pourra ensuite utiliser les croisements Tenkan/Kijun ou les touches des prix sur ces lignes pour ajuster ses positions.

L’analyse du Chikou Span est aussi très utile en swing trading ichimoku. Un Chikou Span qui évolue en territoire libre au-dessus ou en dessous des prix confirme la puissance de la tendance en cours et donc le potentiel du swing.

Ichimoku pour l’investissement à long terme

Même si l’ichimoku est souvent vu comme un outil de trading de court-moyen terme, il peut aussi s’avérer très pertinent pour les investisseurs de long terme. Utilisé sur des unités de temps élevées (journalier, hebdomadaire ou mensuel), il permet d’identifier les grandes tendances de fond d’un actif.

En utilisant une stratégie ichimoku simple basée sur le suivi de la tendance donnée par le nuage, il est possible de se positionner dans la direction du trend principal. L’objectif n’est pas de timer précisément ses achats et ses ventes, mais d’être positionné dans le bon sens sur le long terme.

Donc pour résumer, se positionner dans le « bon sens » avec l’ichimoku, c’est :

  • Ouvrir des positions à l’achat quand les prix sont au-dessus du nuage (idéalement nuage vert) et que la Tenkan est au-dessus de la Kijun.
  • Ouvrir des positions à la vente quand les prix sont en dessous du nuage (idéalement nuage rouge) et que la Tenkan est en dessous de la Kijun.

Pour les investisseurs, l’ichimoku peut donc être vu comme un filtre permettant de déterminer le sens dans lequel il convient d’être positionné de façon durable. Cela permet par exemple d’éviter d’acheter un actif tant qu’il n’a pas clairement repassé au-dessus du nuage sur un graphique mensuel.

Les avantages et les limites de l’indicateur ichimoku

Les points forts de l’ichimoku

L’ichimoku est l’un des indicateurs les plus polyvalents. C’est à la fois sa grande force et ce qui le rend si populaire auprès des traders. En un coup d’œil sur un graphique en nuage ichimoku, on peut analyser la tendance en cours, repérer des niveaux de support et résistance, mais aussi identifier des signaux d’achat et de vente.

L’ichimoku présente aussi l’avantage d’être utilisable sur tous les marchés (forex, actions, indices, cryptomonnaies…) et sur toutes les unités de temps. C’est un outil très flexible qui s’adapte à différents styles de trading, du scalping au swing trading en passant par le day trading ou l’investissement.

Enfin, l’ichimoku est un indicateur assez visuel et facile à interpréter une fois qu’on en a compris les bases. La plupart des traders apprécient de pouvoir analyser un actif rapidement en un « coup d’œil grâce à la construction de l’indicateur et notamment son fameux nuage.

Les pièges à éviter avec cet indicateur

Comme tout indicateur technique, l’ichimoku présente aussi quelques pièges à éviter. Le premier est de lui accorder une confiance aveugle. Rappelons qu’un indicateur n’est jamais infaillible et gagnant à 100%. Il doit toujours être couplé à une analyse plus globale.

Autre point de vigilance : les faux signaux. En cas de marché en range par exemple, les croisements des lignes Tenkan et Kijun peuvent être nombreux et ne traduire que du « bruit ». Idem pour les traversées du nuage qui peuvent parfois manquer de fiabilité. D’où l’importance de toujours recouper les signaux ichimoku entre eux.

💡Un marché en range, aussi appelé marché sans tendance ou marché directionnel, désigne une situation où le prix d’un actif évolue à l’intérieur d’une zone délimitée par des niveaux de support et de résistance clairement identifiés, sans réussir à franchir durablement l’un ou l’autre.

Enfin, si l’ichimoku est plutôt simple à prendre en main, sa maîtrise plus poussée demande un peu de pratique. On évitera par exemple les erreurs courantes d’interprétation comme vouloir toujours trader dans le sens de la couleur du nuage. L’apprentissage de l’ichimoku demande un minimum d’investissement.

×
RÉDIGE TON AVIS