Vol de données médicales : 33 millions de dossiers et 22 millions de dollars dérobés, les chiffres fous !

Mis à jour le

Découvrez pourquoi les pirates informatiques ciblent vos données médicales et comment cela pourrait vous coûter bien plus qu’un simple mal de tête financier. Plongez dans le monde alarmant des vols, fuites et violations de données de santé qui font trembler le secteur médical et vident les poches des hôpitaux.

Résumé :

  • Les vols de données dans le secteur de la santé coûtent en moyenne 10,93 millions de dollars, soit plus du double de la moyenne tous secteurs confondus.
  • Vos informations médicales valent une fortune sur le marché noir, bien plus que vos données bancaires.
  • Les conséquences d’une fuite de données médicales vont bien au-delà de simples pertes financières pour les hôpitaux.
  • Les patients risquent le vol d’identité médicale et des soins compromis à long terme.

Imaginez un instant que votre dossier médical, avec tous vos secrets les plus intimes, se retrouve entre les mains de cybercriminels. Effrayant, n’est-ce pas ? Eh bien, c’est exactement ce qui se passe de plus en plus souvent dans le monde de la santé. Et croyez-le ou non, ces violations de données coûtent aux hôpitaux et cliniques bien plus cher que les braquages numériques des banques !

En 2023, une fuite de données dans le secteur de la santé a coûté en moyenne la somme astronomique de 10,93 millions de dollars. C’est plus du double de ce que paient les autres secteurs pour le même type d’incident. Mais pourquoi diable les informations sur votre tension artérielle ou votre dernière grippe valent-elles plus cher que le code de votre carte bancaire ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble, et croyez-moi, les raisons vont vous surprendre.

La valeur et la vulnérabilité des données médicales

Pour mettre les chiffres en perspective, la plateforme d’échange de cryptomonnaies Kraken a subi une perte de 3 millions de dollars en crypto lors d’une cyberattaque, alors que de son côté, Change Healthcare, une entreprise du secteur médical, a elle été victime d’un vol de données s’élevant à plus de 22 millions de dollars. Des chiffres qui  illustrent l’ampleur des enjeux financiers dans le domaine de la santé par rapport aux autres secteurs dans le viseur des pirates informatiques.

Les données médicales sont particulièrement précieuses pour les cybercriminels. Elles contiennent non seulement des informations d’identification personnelle, mais aussi des détails sur l’historique médical, les traitements en cours et les informations d’assurance. Contrairement aux données financières qui peuvent être rapidement rendues obsolètes, les informations médicales ont une durée de vie beaucoup plus longue, les rendant exploitables sur une période étendue.

En février dernier, ce sont pas moins de 33 millions de français qui ont été victimes de vol de leur données médicales. La Commission nationale de l’informatique et des libertés avait alors annoncé la cyber-attaque de deux des plus importants opérateurs de tiers-payant en France. En 2021, c’était des laboratoires d’analyses qui avaient été ciblés. Difficile d’établir la valeur de ces données mais la multiplication de ce type de vol ne laisse que peu de doutes sur la rentabilité pour les responsables.

L’impact profond et durable des violations de données médicales

Les répercussions d’une violation de données médicales s’étendent bien au-delà des pertes financières immédiates. Les patients peuvent être victimes de vol d’identité médicale, conduisant à des erreurs potentiellement dangereuses dans leurs soins futurs. Pour les établissements de santé, cela implique des coûts significatifs en termes de services de protection d’identité, de frais juridiques et d’efforts pour restaurer la confiance des patients.

Après une violation, les organisations de santé doivent entreprendre un processus de remédiation complexe et onéreux. Cela inclut des enquêtes approfondies, le renforcement des mesures de sécurité et la mise en conformité avec les exigences réglementaires en matière de notification. De plus, elles doivent souvent fournir des services de surveillance du crédit aux patients affectés, ajoutant une couche supplémentaire de dépenses.La confiance est fondamentale dans la relation entre les patients et les prestataires de soins. Une violation de données peut sérieusement ébranler cette confiance. Reconstruire une réputation endommagée nécessite des investissements importants en termes de relations publiques et de marketing, ainsi que des efforts soutenus pour démontrer un engagement renouvelé envers la sécurité des données. Pour les petits établissements de santé, cet impact sur la réputation peut être particulièrement difficile à surmonter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
RÉDIGE TON AVIS