Keir Starmer premier ministre : 100 jours pour sauver le Royaume-Uni !

Mis à jour le

Keir Starmer dévoile un plan d’action pour ses 100 premiers jours au pouvoir. Face à une économie en berne et des services publics en crise, le nouveau Premier ministre britannique s’attaque à un chantier titanesque. Découvrez les mesures choc qui pourraient métamorphoser le pays.

Résumé :

  • Keir Starmer a remporté une victoire écrasante aux élections britanniques, mettant fin à 14 ans de règne conservateur.
  • Le nouveau gouvernement Labour hérite d’une situation économique et sociale difficile, qualifiée de « plus difficile héritage » depuis la Seconde Guerre mondiale.
  • Starmer dispose de 100 jours pour convaincre un électorat sceptique avec des actions concrètes et tangibles.
  • Les priorités du gouvernement incluent la relance de l’économie, la réforme des services publics et le repositionnement du Royaume-Uni sur la scène internationale.
  • Un ambitieux programme législatif de 20 projets de loi est prévu pour les 100 premiers jours du mandat.

Après 14 longues années de gouvernement conservateur, le Royaume-Uni a choisi le changement. Keir Starmer, leader du Parti travailliste, vient de remporter une victoire électorale écrasante qui marque un tournant dans l’histoire politique britannique. Cependant, l’euphorie de la victoire laisse rapidement place à la réalité des défis colossaux qui attendent le nouveau Premier ministre.

Starmer hérite d’un pays en proie à de multiples crises : une économie stagnante, des services publics au bord de l’effondrement et une réputation internationale à reconstruire. Rachel Reeves, la nouvelle Chancelière de l’Échiquier, n’a pas mâché ses mots en qualifiant la situation de « plus difficile héritage » depuis la Seconde Guerre mondiale. Face à cet état des lieux alarmant, Starmer et son équipe savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur. Les 100 premiers jours de leur mandat seront cruciaux pour gagner la confiance d’un électorat sceptique et jeter les bases d’une transformation en profondeur du Royaume-Uni.

Un plan d’action ambitieux pour les 100 premiers jours

Le nouveau gouvernement Labour est bien conscient que la relance économique est la clé de voûte de son programme. Keir Starmer et Rachel Reeves, sa Chancelière de l’Échiquier, ont élaboré une stratégie pour stimuler la croissance et attirer les investissements.

« Nous avons sollicité un mandat lors de cette élection pour faire croître l’économie, et c’est ce que nous allons commencer à faire », a déclaré Reeves sur Sky TV au lendemain de la victoire. Le plan d’action prévoit notamment le maintien des allègements fiscaux sur l’investissement en capital et le gel de l’impôt sur les sociétés, des mesures visant à rassurer le monde des affaires.

L’équipe de Starmer espère débloquer des milliards de livres d’investissements privés dans les semaines suivant l’élection. Pour concrétiser cette ambition, Reeves prévoit d’organiser un sommet sur l’investissement avec les chefs d’entreprise dans les 100 premiers jours du gouvernement. Cette initiative vise à créer un climat de confiance et à identifier les opportunités de collaboration entre secteurs public et privé.

La réforme des services publics, et en particulier du système de santé, figure en tête des priorités du gouvernement Starmer. Le National Health Service (NHS) fait face à une crise sans précédent, avec une liste d’attente record de 7,57 millions de cas pour les traitements.

Wes Streeting, le nouveau ministre de la Santé, a annoncé son intention de s’attaquer immédiatement à ce problème. « Dès le premier jour, je contacterai le syndicat des médecins BMA pour tenter de mettre fin à la grève des jeunes médecins« , a-t-il déclaré. Le plan du Labour prévoit également d’utiliser davantage les services le week-end et en soirée pour créer 40 000 rendez-vous supplémentaires par semaine.

Wes Streeting ministre

En parallèle, Angela Rayner, vice-Première ministre et ministre du Logement, prépare une série de réformes de la planification pour stimuler la construction de logements et lutter contre le sans-abrisme. Une unité spéciale pour mettre fin au sans-abrisme sera créée au cœur du gouvernement, soulignant l’importance accordée à cette problématique sociale.

Starmer ambitionne de redonner au Royaume-Uni un rôle de premier plan sur la scène internationale, particulièrement dans les domaines de la défense, de la sécurité et du climat. Son agenda diplomatique est chargé dès les premiers jours de son mandat.

Cinq jours après l’élection, le nouveau Premier ministre rencontrera ses homologues mondiaux, dont le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy, lors du sommet de l’OTAN à Washington. Cette rencontre sera l’occasion pour Starmer d’affirmer le soutien britannique à l’Ukraine et de renforcer les liens avec les alliés occidentaux.

Le 18 juillet, le Royaume-Uni accueillera une réunion de la Communauté politique européenne en Oxfordshire. Cet événement est perçu comme une opportunité de « speed dating » diplomatique avec les dirigeants européens, dans l’espoir d’améliorer les relations post-Brexit et d’ouvrir la voie à une coopération plus étroite en matière de défense avec l’Union européenne.

Les trois défis à relever pour le gouvernement Starmer

La crise du NHS représente l’un des défis les plus urgents pour le gouvernement Starmer. Avec près de 10% de la population britannique sur les listes d’attente pour des traitements, la situation est critique. Le plan du Labour pour augmenter la capacité du système de santé devra être mis en œuvre rapidement et efficacement pour produire des résultats tangibles.

Le Royaume-Uni fait face à une crise du logement sans précédent, avec des taux de pauvreté après frais de logement atteignant environ 20%. Angela Rayner aura la lourde tâche de mettre en œuvre des réformes audacieuses pour stimuler la construction de logements abordables et réduire drastiquement le sans-abrisme.

Un défi moins médiatisé mais tout aussi urgent attend le nouveau gouvernement : la crise imminente dans les prisons anglaises et galloises. Le système carcéral est au bord de la saturation, et le Labour devra prendre des décisions rapides pour éviter une situation potentiellement explosive.

La révolution par la loi : 20 textes pour transformer le Royaume-Uni

Le gouvernement Starmer prévoit de présenter rapidement un projet de loi sur les droits des travailleurs. Cette législation vise à interdire les « contrats zéro heure » jugés exploitateurs, à améliorer les droits des travailleurs dès le premier jour d’emploi et à renforcer les pouvoirs des syndicats.

Un projet de loi sur la sécurité des frontières est également prévu, avec la création d’un Border Security Command doté de pouvoirs antiterroristes pour lutter contre les gangs de passeurs. Sur le plan environnemental, Ed Miliband, le nouveau ministre de l’Énergie, devrait rapidement lever l’interdiction de l’éolien terrestre et créer GB Energy, une entreprise énergétique publique visant à attirer des investissements privés dans les infrastructures énergétiques.

Le programme législatif comprend également des projets de loi pour nationaliser progressivement les franchises ferroviaires, interdire progressivement le tabagisme, réformer la loi sur la santé mentale et interdire les « thérapies de conversion ». Ces mesures visent à aborder un large éventail de problématiques sociales et économiques.Les 100 premiers jours du gouvernement Starmer s’annoncent comme un véritable marathon politique. Entre ambitions réformatrices et défis colossaux, le nouveau Premier ministre travailliste devra faire preuve d’habileté pour transformer ses promesses en réalités tangibles. Restez connectés pour ne rien manquer de cette nouvelle ère qui s’ouvre pour le Royaume-Uni et comprendre son impact sur l’économie et vos finances personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
RÉDIGE TON AVIS