Effet JO 2024 : la France va surpasser toutes les prévisions économiques selon l’Insee !

Les dernières prévisions de l’Insee révèlent une dynamique économique positive pour la France en 2024. Croissance supérieure aux attentes, inflation en baisse et pouvoir d’achat en hausse : découvrez les chiffres qui redonnent le sourire aux experts économiques.

Résumé :

  • La France prévoit une croissance de 1,1% en 2024, grâce à un rebond de la consommation et à un « effet JO ».
  • L’inflation devrait baisser sous les 2% au dernier trimestre 2024.
  • Le pouvoir d’achat augmente, avec une hausse prévue de 1,4% du revenu brut des ménages.
  • Le taux de chômage pourrait atteindre 7,6%, malgré la création d’emplois.
  • L’incertitude politique actuelle pourrait affecter les investissements des entreprises.

Dans un contexte économique mondial incertain, la France semble tirer son épingle du jeu. Selon les dernières prévisions de l’Insee, l’Hexagone s’apprête à connaître une année 2024 sous le signe de la reprise économique. Ces projections, plus optimistes que celles du gouvernement et de la Banque de France, laissent entrevoir une amélioration significative du pouvoir d’achat des Français, malgré quelques défis persistants.

Des prévisions économiques encourageantes

L’Insee prévoit une croissance de 1,1% pour la France en 2024, un chiffre qui dépasse les attentes initiales. Cette performance s’explique en partie par un rebond de la consommation des ménages, qui devrait progresser de 1,3% sur l’ensemble de l’année. Les Jeux Olympiques de Paris devraient également apporter leur contribution, bien que modeste, avec un « effet JO » estimé à 0,1 point de croissance au troisième trimestre.

L’inflation, qui a été au cœur des préoccupations ces derniers mois, devrait poursuivre son reflux. L’Insee anticipe un passage sous la barre symbolique des 2% au dernier trimestre 2024. Cette baisse serait notamment due à une stabilisation des prix des produits alimentaires, même si les coûts de l’énergie continueraient d’exercer une certaine pression à la hausse.

Ces perspectives favorables se traduiraient par une amélioration du pouvoir d’achat des ménages. Le revenu brut des Français devrait en effet progresser de 1,4% en moyenne par rapport à l’année précédente, grâce notamment à des hausses de salaires et de prestations supérieures à l’inflation.

Les zones d’ombre derrière l’embellie économique

Malgré ces signaux positifs, quelques points de vigilance subsistent. Paradoxalement, le marché de l’emploi pourrait connaître une légère tension. Bien que 185 000 emplois devraient être créés en 2024, le taux de chômage pourrait augmenter de 0,1 point, passant de 7,5% à 7,6% de la population active. Cette hausse s’explique par une augmentation de la population active, liée en partie aux premiers effets de la réforme des retraites et à l’allongement progressif de l’âge de départ.

Par ailleurs, il convient de noter que ces prévisions ont été établies avant l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale. L’incertitude politique qui en découle pourrait avoir des répercussions, notamment sur les investissements des entreprises, que l’Insee n’a pas pu prendre en compte dans ses calculs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
RÉDIGE TON AVIS