Arnaque crypto : les deepfakes s’emparent de plus de 25 milliards de dollars en 2024, les détails …

Une vague dévastatrice de deepfakes submerge le monde des cryptomonnaies, menaçant d’engloutir 25 milliards de dollars en 2024. Plongez dans les méandres de cette technologie trompeuse qui ébranle les fondations du secteur et découvrez les stratégies mises en œuvre pour contrer cette menace grandissante.

Résumé  :

  • Les pertes dues aux deepfakes dans le secteur crypto pourraient atteindre 25 milliards de dollars en 2024
  • Une augmentation vertigineuse de 245% du nombre de deepfakes a été observée dans le monde en 2024
  • Les escroqueries incluent de faux projets crypto, des attaques de phishing sophistiquées et des systèmes de Ponzi élaborés
  • Des plateformes d’échange majeures comme Bitget s’allient à des entreprises spécialisées pour renforcer leurs défenses contre cette menace croissante

Le monde des cryptomonnaies, déjà connu pour sa volatilité et ses risques, fait face à une nouvelle menace d’une ampleur sans précédent : les deepfakes. Ces créations numériques hyper-réalistes, capables de tromper même les investisseurs les plus avertis, sont en passe de devenir le fléau du secteur en 2024. Avec des pertes potentielles estimées à 25 milliards de dollars, soit plus du double de l’année précédente, l’industrie crypto se trouve à un tournant critique.

L’explosion du phénomène est alarmante. En l’espace d’un an, le nombre de deepfakes détectés a bondi à l’échelle mondiale, avec une concentration particulière dans le secteur des cryptomonnaies. Cette croissance exponentielle soulève des questions cruciales sur la sécurité des investissements, la fiabilité des informations et l’avenir même de l’écosystème blockchain. Face à cette menace grandissante, acteurs du marché et régulateurs sont contraints de repenser leurs stratégies de défense et de sensibilisation.

Un tsunami numérique dans l’océan crypto

Le phénomène des deepfakes dans l’univers des cryptomonnaies connaît une croissance vertigineuse. Selon les données de Bitget Research, le secteur a enregistré une augmentation de 217% des cas de deepfakes entre le premier trimestre 2023 et le premier trimestre 2024. Cette tendance s’inscrit dans une dynamique plus large, avec une hausse de 245% des deepfakes tous secteurs confondus sur la même période.

La répartition géographique de cette menace est révélatrice. La Chine, l’Allemagne, l’Ukraine, les États-Unis, le Vietnam et le Royaume-Uni se distinguent comme les pays ayant détecté le plus grand nombre de deepfakes au cours du premier trimestre 2024. Cette distribution mondiale souligne l’ampleur du défi auquel fait face l’industrie crypto.

L’impact financier de cette prolifération est colossal. Au premier trimestre 2024, les pertes liées aux deepfakes dans le secteur crypto ont atteint 6,3 milliards de dollars. Plus alarmant encore, d’après Bitget Research, les pertes liées aux Deep Fake en 2024 pourraient atteindre 25 milliards de dollars. Ce chiffre astronomique représente le double de celui de l’année dernière.

Comment les deepfakes piègent-ils les investisseurs cryptos ?

Les fraudeurs exploitent les deepfakes de diverses manières, ciblant principalement trois types d’escroqueries : les faux projets crypto, les attaques de phishing et les systèmes de Ponzi. Ces méthodes représentent plus de la moitié de toutes les pertes liées aux deepfakes depuis deux ans.

La technique la plus répandue consiste à créer l’illusion de crédibilité et de capitalisation importante pour des projets fictifs. Les escrocs utilisent des deepfakes de personnalités influentes du secteur pour gagner la confiance des investisseurs. Michael Saylor, président exécutif de MicroStrategy, est fréquemment ciblé, son équipe supprimant environ 80 vidéos générées par IA chaque jour.

Un exemple frappant de cette tendance s’est produit en mai dernier, lorsqu’une plateforme d’échange de crypto frauduleuse a utilisé des vidéos générées par IA d’Elon Musk pour promouvoir ses services de trading. Les autorités de Hong Kong ont dû intervenir pour fermer cet échange qui diffusait ces contenus trompeurs sur son site web et ses réseaux sociaux.

Micheal Saylor MicroStrategy
Président exécutif de MicroStrategy, Michael Saylor fait parti des grandes cibles de Deep Fake

L’industrie crypto s’arme face à la menace deepfake

Face à cette menace croissante, l’industrie crypto se mobilise. Des plateformes d’échange comme Bitget s’associent à des entreprises spécialisées telles que Sumsub pour renforcer leurs défenses. Sumsub, leader dans la vérification KYC (Know Your Customer), propose des solutions capables d’identifier et de prévenir les escroqueries par deepfake avec un taux de précision dépassant 99%.

L’accent est mis sur le développement de systèmes KYC avancés, intégrant des fonctionnalités de « Preuve de vie ». Ces systèmes visent à confirmer en temps réel que l’utilisateur est une personne réelle et non une image statique ou une vidéo, à travers des actions comme le clignement des yeux ou des mouvements spécifiques.

Bitget, par exemple, avertit tous ses utilisateurs lors de l’inscription qu’ils utilisent des solutions d’IA avancées pour détecter rapidement et prévenir l’utilisation de deepfakes. Cette approche proactive vise à sensibiliser les utilisateurs tout en renforçant les barrières contre les fraudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
RÉDIGE TON AVIS