L’immobilier Français en chute libre ? L’assaut des investisseurs étrangers

Mis à jour le

L’année 2023 a été marquée par une contraction notable du marché immobilier français, avec une baisse de 5 % en un an et une chute encore plus marquée des réservations de logements neufs. Cet article explorera les facteurs qui ont contribué à cette tendance, notamment le contexte inflationniste et la hausse des taux d’intérêt.

Paradoxalement, cette situation a attiré un nombre croissant d’investisseurs étrangers, en particulier dans des villes moins prisées. Nous examinerons les raisons de cet intérêt et les implications pour le marché immobilier français à l’avenir.

Un marché immobilier français en déclin

🇫🇷 Le marché immobilier français a connu une contraction significative de 5 % en un an, une tendance qui s’est accentuée depuis le début de l’année 2023 avec une baisse de 12,6 % fin mai. Cette détérioration des volumes est directement liée au contexte inflationniste et à la hausse des taux d’intérêt.

📉 Selon les projections basées sur les avant-contrats à la fin de juillet 2023, les prix des logements anciens en France métropolitaine entrent dans une phase de baisse. Cependant, en province, les prix des logements anciens résistent encore, en particulier pour les appartements.

Chute libre des logements neufs

⚠️ Les logements neufs, quant à eux, connaissent une chute libre avec une baisse de 41% des réservations. Le marché subit une période de réajustement brutal, en raison de l’absence de renouvellement des dispositifs d’investissement locatif, tels que le dispositif Pinel. Les coûts de production élevés et les taux de crédit élevés n’aident pas non plus.

Le taux de crédit immobilier en France

🏦 Le taux de crédit immobilier en France est en moyenne de 3,08 %, un taux élevé mais inférieur à celui du reste de la zone Euro. Heureusement, le recours quasi-systématique à des taux immobiliers fixes non révisables continue de sécuriser les emprunteurs français, contrairement à leurs homologues britanniques.

Les étrangers et le marché immobilier français

🏠 Face à cette situation, que font les investisseurs étrangers ? Ils achètent nos appartements dans des villes moins prisées comme celles situées au fond de la Creuse ou des Ardennes. La « diagonale du vide » est particulièrement populaire parmi les investisseurs allemands et hollandais.

Depuis 2021, ce sont les Belges qui sont en tête avec 19 % des achats. Cependant, leur part a enregistré une première baisse depuis 2014, avec une diminution de 2 points. En raison du Brexit, la part des acheteurs britanniques a continué à baisser depuis 2016, avec une baisse de 6 points.

Les villes les plus prisées par les étrangers

Selon le rapport des notaires de France, les villes les plus prisées par les étrangers sont Paris, Nice, et Cannes. Les acheteurs étrangers sont particulièrement attirés par les biens immobiliers situés dans les zones touristiques, les zones frontalières et les grandes villes.

Les raisons de cet intérêt

Plusieurs facteurs expliquent cet intérêt des étrangers pour l’immobilier français. D’une part, la baisse des prix rend les biens immobiliers plus accessibles. D’autre part, l’instabilité économique et politique dans certains pays incite les investisseurs à chercher des opportunités d’investissement immobilier plus sûres, comme le marché français.

Malgré la baisse du marché immobilier français, il reste attractif pour les investisseurs étrangers. Les tendances actuelles indiquent que cette situation pourrait se poursuivre dans un avenir proche. Retrouvez le rapport entier sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
RÉDIGE TON AVIS